Le français prend un mauvais virage

Jean-Guy Forget? Forget it!

roman

Jean-Guy Forget, After, roman, Québec, Éditions du Septentrion, coll. Hamac, 2018, 170 pages, 19,95 $. (Photo: crédit Fatine-Violette Sabiri)


12 septembre 2018 à 11h00

En Amérique du Nord, la langue française baigne depuis trois siècles dans une mer anglophone. Cela ne nous a jamais empêché de parler, de chanter et d’écrire en un français de qualité. Or, voilà qu’une nouvelle mouture de notre langue vient grincher nos oreilles.

En commandant le roman After de Jean-Guy Forget, j’aurais dû me méfier et m’attendre à ce que des mots anglais parsèment le récit. Un «whatever», un «all right» ou un «nightlife» par-ci par-là ne font plus sourciller, mais quand je lis «au peak de mes déchéances» et «un Nous always too far» dans le premier paragraphe du livre, je me pose sérieusement des questions.

Le tarois

La romancière franco-ontarienne Hélène Koscielniak a déjà défendu le bien-fondé d’écrire des dialogues exactement comme les jeunes les prononcent, dans un franglais qu’elle appelle le «tarois». Je veux bien, tant que la narration demeure correctement française.

After est le premier roman de Jean-Guy Forget. Il est écrit au je qui «lis pretty much toujours sous l’effet de substance, même complètement fucking wasted».

Je n’hésite pas à dire que l’écriture de ce roman est diablement gaspillée. Forget avoue que sa «masculinité est trouée…», tout comme son français, pourrais-je ajouter.

L’auteur souhaite se «détacher de certains conditionnements, des normes de la masculinité et de l’hétérosexualité», mais la langue utilisée bousille complètement sa démarche, aussi honnête soit-elle.

Lost in translation

Voici une phrase choisie au hasard: «Essayer sans totalement réussir que le sexisme soit la seule chose qui end up lost in translation.» Comme je ne parle pas la langue de Forget sans me «sentir à l’aise de step outside», j’attends la traduction en français de ce charabia de roman, «obviously imprécis».

Être accusé de sexisme est la dernière chose que Forget souhaite. Il écrit donc «on est sorti.es, on s’était cherché.es, on était allé.es» et ainsi de suite. Au lieu de dire ils et elles, l’auteur écrit «iels». Plus traumatisé que ça tu meurs!

Ce n’est pas la première fois que je lis un roman rédigé dans ce genre de langue. L’an passé, quand j’ai signalé mon désaccord à une amie, elle me rétorqua: «cher Paul-François, les jeunes parlent comme ça de nos jours.» Même en France, me dit-on!

After est publié dans la collection Hamac des Éditions du Septentrion. Je veux bien que cette division littéraire fasse entendre une voix originale, mais il y a des limites à sanctionner le genre d’écriture que pratique cet auteur. Jean-Guy Forget? Forget it!

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Extrémisme: des solutions à connecter au 21e siècle

fusillade, tuerie, massacre
La vitesse à laquelle la propagation de la vidéo du tueur de Christchurch s’est faite illustre le dérapage social que sont devenus les réseaux...
En lire plus...

Une semaine d’activités pour souligner la francophonie

La Semaine de la francophonie de Toronto sera lancée le mercredi 20 mars, Journée internationale de la francophonie. S’en suivra, jusqu’au 30 mars, une...
En lire plus...

18 mars 2019 à 9h00

Des règles internationales sur l’édition du génome humain?

OMS, ONU, Nations-Unies
Les modifications génétiques de l’embryon sont peut-être à nos portes, mais comment les encadrer? C’est pour apporter un éclairage que l’Organisation mondiale de la...
En lire plus...

18 mars 2019 à 7h00

Aucune société n’est immunisée contre le virus de la haine

fusillade, tuerie, massacre
50 morts, 40 blessés: l'attaque raciste contre la mosquée de Christchurch nous rappelle qu’aucune société n’est à l’abri de ce genre de délire, et...
En lire plus...

17 mars 2019 à 17h55

Avec Françoise Sullivan, le McMichael fait un saut dans l’avenir

Entrevue avec Françoise Sullivan sur la rétrospective de son oeuvre de 70 ans au musée McMichael, à Kleinburg, jusqu'au 12 mai.
En lire plus...

17 mars 2019 à 13h00

Ségovie : une histoire endiablée

Ségovie est une ville du centre de l'Espagne, située à seulement 90 kilomètres au nord-ouest de la capitale Madrid. Son aqueduc a été construit...
En lire plus...

17 mars 2019 à 11h00

Rolling Stones et Hell’s Angels dans un polar français

Éditions de La Martinière
Le 6 décembre 1969, les Rolling Stones tiennent un concert sur le circuit de stock-car d’Altamont, en Californie. Les Hell’s Angels ont pour tâche...
En lire plus...

17 mars 2019 à 9h00

Quiz : Fêtes nationales

quiz
Quiz : Ne ratez pas les fêtes nationales les plus importantes.
En lire plus...

17 mars 2019 à 7h00

Star Wars débarque à l’Orchestre symphonique

TSO
Parce qu’heureusement, il n’est pas forcément nécessaire d’aller sur la planète Tatooine pour être projeté dans l’univers Star Wars, l’Orchestre symphonique de Toronto en...
En lire plus...

16 mars 2019 à 11h00

L’Acadie se donne rendez-vous en août

Du 10 au 24 août 2019, l’Acadie donne rendez-vous à toute la parenté et aux amis pour cette gigantesque manifestation de fierté culturelle pimentée...
En lire plus...

16 mars 2019 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur