Le Collège français au coeur des arts et de la culture

Entrevue avec le nouveau directeur Xavier Lambert


9 septembre 2008 à 15h33

«Dès les premiers jours de la rentrée, j’ai pu rapidement constater que la population étudiante du Collège français possède une vaste connaissance générale et un niveau de français élevé. L’école a une bonne assise francophone.  Les familles semblent avoir bien francisé leurs enfants» mentionne Xavier Lambert, nouveau directeur du Collège français depuis septembre 2008.
 
«La situation du Collège français est phénoménale» poursuit-il. «Nous sommes à proximité du milieu des arts et de la culture de Toronto. Par exemple, les élèves peuvent accéder en un moins de temps au Ballet National, Nouvel Opéra, Musée Royal de l’Ontario, Centre francophone, Théâtre français,  à TFO ainsi qu’à de nombreux autres partenaires communautaires francophones situés au centre-ville.»

«Le Collège français peut pleinement évoluer sur les plans artistique et culturel en tissant des liens solides avec la communauté francophone de Toronto. Il faut sortir des murs. La vie artistique du centre-ville est très vibrante. Nos élèves déjà remplis de talents doivent pouvoir en profiter.» ajoute le directeur de l’école. 
 
«Le Collège français possède une culture et des traditions déjà très ancrées dans les arts et la culture. Par exemple, le café chantant, le patrimoine africain, les expositions d’arts, la pièce de théâtre annuelle. Les parents et les familles de nos élèves s’intéressent grandement à la vie artistique. Il serait judicieux de tirer profit de cet intérêt mutuel afin de développer des partenariats entre l’école et la communauté en faveur de nos élèves» commente M. Lambert.
 
«Sur le plan académique», dit-il, «il pourrait être envisagé d’offrir un programme de concentration en arts et culture au Collège français. De telles majeures existent dans d’autres écoles du Conseil comme par exemple le programme d’études en hôtellerie de l’école Confédération à Welland. Ces majeures doivent idéalement répondre aux besoins des élèves et à la réalité du milieu de leur communauté scolaire». Dans les domaines artistique et culturel, le Collège français offre présentement des cours d’arts, musique, théâtre, danse, médias et communication, et de langues (français, anglais, espagnol).

Xavier Lambert est un amoureux de la vie urbaine, des arts et de la culture. Originaire de la France, il vit à Toronto depuis 30 ans. «Les jeunes doivent sentir que le français est une langue active» dit-il. «Pour cela il faut sortir des murs de l’école afin de pouvoir mieux y revenir pour analyser les apprentissages acquis à l’extérieur de la classe», précise-t-il. «Les jeunes doivent réaliser que la vie en français existe à l’extérieur de l’école. Que l’on peut vivre et travailler en français en Ontario. C’est à partir de ce constat que les élèves pourront développer un plus fort sentiment d’appartenance à la communauté francophone ontarienne», conclut-il.
 
Cette année le Collège français est rempli à pleine capacité. 425 élèves se sont inscrits de la 7e à la 12e année. Afin de pallier au manque d’espace, le Conseil scolaire étudie différentes options telles que la construction d’un quatrième étage ou relocaliser l’école.

Plusieurs élèves utilisent le transport en commun pour venir à l’école. De façon générale les jeunes semblent démontrer une grande indépendance et ouverture d’esprit.

«Pour découvrir l’âme du Collège français, il faut se détendre sur les marches de l’école, lieu de prédilection où s’enveniment les discussions et se trament les décisions estudiantines», proclame Xavier Lambert en souriant.

Le Collège français sera ouvert aux parents et familles des élèves le 18 septembre prochain lors de la soirée portes ouvertes. Un repas multiculturel, selon les traditions de l’école, sera organisé au cours de l’automne.  

Pour obtenir plus de renseignements sur le Collège français et ses activités, consultez le site internet www.csdcso.on.ca

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Le marathon, c’est dans nos gènes

coureurs
Des changements anatomiques ont sans doute permis à nos ancêtres de devenir de bons coureurs d’endurance: un avantage évolutif.
En lire plus...

18 septembre 2018 à 7h00

Balade à Toronto : Gémeaux pour la meilleure composante numérique

Balade à Toronto
Au récent gala des prix de la télévision francophones du pays, 6 émissions sur 150 provenaient de l'extérieur du Québec...
En lire plus...

17 septembre 2018 à 16h55

Le Toronto Wolfpack sort victorieux d’une rencontre historique

Toronto Wolfpack - Toulouse Olympique
Le Toronto Wolfpack a battu 13-12 le Toulouse Olympique lors d'une rencontre de rugby à treize historique ce samedi au stade Lamport.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 15h00

La démocratie pour de vrai… ou presque!

PFJA
Deuxième édition du Parlement francophone des jeunes des Amériques
En lire plus...

17 septembre 2018 à 13h10

Une nouvelle saison pour Oasis sous les meilleurs auspices

AGA Oasis membres
Bilan annuel plutôt favorable et encourageant à l'assemblée générale d'Oasis Centre des femmes.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 13h00

Vins jurassiens et plats gourmets au Notre Bistro

Le Notre Bistro
Une fois par mois, Le Notre Bistro organise une soirée dégustation de vin accompagnée de plats raffinés. Cette semaine, L'Express a eu la chance de...
En lire plus...

17 septembre 2018 à 11h00

Le scénariste d’une série culte en France s’installe à Toronto

Scènes de ménages
Yannick Hervieu, scénariste pour Scènes de ménages en France, s'est installé à Toronto depuis quelques semaines
En lire plus...

17 septembre 2018 à 11h00

À la découverte du village de Blue Mountain

Après les plages de Wasaga, L’express de Toronto vous emmène pour une Visites Express estivale au village de Blue Mountain.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 10h00

C’est mon opinion : fromages et vin rouge ne font pas bon ménage

Vin et fromage
Pourquoi ne pas marier un vin blanc sec dont l’acidité tranchera le gras du fromage?
En lire plus...

17 septembre 2018 à 9h00

Connaissez-vous Rudolf Steiner ?

anthroposophie
Des fermiers travaillent en biodynamie, sous-discipline de l'anthroposophie: une pseudo-science.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur