Le droit de savoir vs le droit de se taire

roman

Chantal Garand


29 juillet 2018 à 9h00

Dans L’Importance d’être Constant, Oscar Wilde écrit que «la vérité est rarement pure et jamais simple». Cela demeure on ne peut plus manifeste dans Natalia Z., premier roman de Chantal Garand.

Quand un homme retrouve sa mère biologique 62 ans plus tard, comment choisir entre «celui qui a le droit de savoir ou celle qui a le droit de se taire»? La réponse est ni pure ni simple.

La Natalia du titre donne naissance à un garçon le 7 juin 1945 à Oslo et l’offre en adoption. Le bébé devient Tollef Olsen et mène 62 ans de bonheur. Quand ce père et grand-père découvre son dossier d’adoption, il apprend que le destin de sa mère a été intimement lié à l’état du monde durant la Seconde Guerre mondiale. Et ces démarches lui apprennent que sa mère vit toujours et qu’elle est établie à Chambly (Québec).

roman
Chantal Garand, Natalia Z., roman, Montréal, AP Annika Parance Éditeur, 2018, 328 pages, 25,95 $.

On ne débarque pas comme ça un bon matin en lançant «Bonjour, maman, c’est moi, le fils que tu as abandonné!»

Dans un roman, ça ne va jamais sur des roulettes du début à la fin. Toute intrigue est liée à un problème, un écueil, une divergence. Natalia craint que son fils l’oblige «à replonger dans un passé que je me suis forcée d’oublier. C’est trop pénible.» Pour elle, sa vie a commencé après la guerre, pas question de revivre ce qui s’est déroulé avant 1945.

L’auteure décrit avec doigté comment les terrains de la mémoire peuvent devenir minés, au point de vouloir tout simplement faire table rase du passé. Pour Natalia, il est inutile de tenir une rencontre mère-fils car «l’essentiel demeurera au fond de nos gorges, non dit.»

Lui faudra-t-il avouer qu’elle a dansé avec des nazis en pleine occupation allemande…? Natalia a-t-elle peur d’être jugée? «La vérité agit parfois sournoisement.»

À travers sa protagoniste, Chantal Garand excelle dans l’art de décrire l’indescriptible et de justifier l’injustifiable. On voit comment, en temps de guerre, il demeure souvent difficile de déterminer qui sont les coupables et qui sont les victimes. Les rôles peuvent parfois être interchangeables.

Le roman regorge de rebondissements bien développés et pose indirectement quelques questions au lecteur, comme: la vie apprend-elle à certains gens que «personne n’est en droit d’attendre quoi que ce soit de qui que ce soit»?

Natalia Z est un premier roman fort bien réussi.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Le marathon, c’est dans nos gènes

coureurs
Des changements anatomiques ont sans doute permis à nos ancêtres de devenir de bons coureurs d’endurance: un avantage évolutif.
En lire plus...

18 septembre 2018 à 7h00

Balade à Toronto : Gémeaux pour la meilleure composante numérique

Balade à Toronto
Au récent gala des prix de la télévision francophones du pays, 6 émissions sur 150 provenaient de l'extérieur du Québec...
En lire plus...

17 septembre 2018 à 16h55

Le Toronto Wolfpack sort victorieux d’une rencontre historique

Toronto Wolfpack - Toulouse Olympique
Le Toronto Wolfpack a battu 13-12 le Toulouse Olympique lors d'une rencontre de rugby à treize historique ce samedi au stade Lamport.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 15h00

La démocratie pour de vrai… ou presque!

PFJA
Deuxième édition du Parlement francophone des jeunes des Amériques
En lire plus...

17 septembre 2018 à 13h10

Une nouvelle saison pour Oasis sous les meilleurs auspices

AGA Oasis membres
Bilan annuel plutôt favorable et encourageant à l'assemblée générale d'Oasis Centre des femmes.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 13h00

Vins jurassiens et plats gourmets au Notre Bistro

Le Notre Bistro
Une fois par mois, Le Notre Bistro organise une soirée dégustation de vin accompagnée de plats raffinés. Cette semaine, L'Express a eu la chance de...
En lire plus...

17 septembre 2018 à 11h00

Le scénariste d’une série culte en France s’installe à Toronto

Scènes de ménages
Yannick Hervieu, scénariste pour Scènes de ménages en France, s'est installé à Toronto depuis quelques semaines
En lire plus...

17 septembre 2018 à 11h00

À la découverte du village de Blue Mountain

Après les plages de Wasaga, L’express de Toronto vous emmène pour une Visites Express estivale au village de Blue Mountain.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 10h00

C’est mon opinion : fromages et vin rouge ne font pas bon ménage

Vin et fromage
Pourquoi ne pas marier un vin blanc sec dont l’acidité tranchera le gras du fromage?
En lire plus...

17 septembre 2018 à 9h00

Connaissez-vous Rudolf Steiner ?

anthroposophie
Des fermiers travaillent en biodynamie, sous-discipline de l'anthroposophie: une pseudo-science.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur