Le droit de savoir vs le droit de se taire

roman

Chantal Garand


29 juillet 2018 à 9h00

Dans L’Importance d’être Constant, Oscar Wilde écrit que «la vérité est rarement pure et jamais simple». Cela demeure on ne peut plus manifeste dans Natalia Z., premier roman de Chantal Garand.

Quand un homme retrouve sa mère biologique 62 ans plus tard, comment choisir entre «celui qui a le droit de savoir ou celle qui a le droit de se taire»? La réponse est ni pure ni simple.

La Natalia du titre donne naissance à un garçon le 7 juin 1945 à Oslo et l’offre en adoption. Le bébé devient Tollef Olsen et mène 62 ans de bonheur. Quand ce père et grand-père découvre son dossier d’adoption, il apprend que le destin de sa mère a été intimement lié à l’état du monde durant la Seconde Guerre mondiale. Et ces démarches lui apprennent que sa mère vit toujours et qu’elle est établie à Chambly (Québec).

roman
Chantal Garand, Natalia Z., roman, Montréal, AP Annika Parance Éditeur, 2018, 328 pages, 25,95 $.

On ne débarque pas comme ça un bon matin en lançant «Bonjour, maman, c’est moi, le fils que tu as abandonné!»

Dans un roman, ça ne va jamais sur des roulettes du début à la fin. Toute intrigue est liée à un problème, un écueil, une divergence. Natalia craint que son fils l’oblige «à replonger dans un passé que je me suis forcée d’oublier. C’est trop pénible.» Pour elle, sa vie a commencé après la guerre, pas question de revivre ce qui s’est déroulé avant 1945.

L’auteure décrit avec doigté comment les terrains de la mémoire peuvent devenir minés, au point de vouloir tout simplement faire table rase du passé. Pour Natalia, il est inutile de tenir une rencontre mère-fils car «l’essentiel demeurera au fond de nos gorges, non dit.»

Lui faudra-t-il avouer qu’elle a dansé avec des nazis en pleine occupation allemande…? Natalia a-t-elle peur d’être jugée? «La vérité agit parfois sournoisement.»

À travers sa protagoniste, Chantal Garand excelle dans l’art de décrire l’indescriptible et de justifier l’injustifiable. On voit comment, en temps de guerre, il demeure souvent difficile de déterminer qui sont les coupables et qui sont les victimes. Les rôles peuvent parfois être interchangeables.

Le roman regorge de rebondissements bien développés et pose indirectement quelques questions au lecteur, comme: la vie apprend-elle à certains gens que «personne n’est en droit d’attendre quoi que ce soit de qui que ce soit»?

Natalia Z est un premier roman fort bien réussi.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Trouvée dans nos crottes : la solution aux pénuries de sang

transfusion
On pourrait transformer tous les groupes sanguins en O
En lire plus...

20 septembre 2018 à 7h00

Chrystine Brouillet, gourmande et fin gourmet

livre
L’amitié se bonifie comme les grands crus pour la romancière la plus prolifique du Québec
En lire plus...

19 septembre 2018 à 17h00

Ambiance parisienne au Coq of the Walk

Liverpool- PSG
Après ceux de l’Équipe de France, qui avaient fêté la victoire, les supporters parisiens ont assisté à une défaite de leur équipe 3-2 contre...
En lire plus...

19 septembre 2018 à 13h50

Le tournoi de golf Gilles-Barbeau rapporte 16 500 $ à CAH

CAH
Un événement généreux sous un soleil radieux
En lire plus...

19 septembre 2018 à 11h44

Le rappeur français Orelsan a appris les bases à ses fans

Concert Orelsan
Le rappeur français Orelsan a pu constater lundi soir au Phoenix Theatre de Toronto à quel point il était populaire outre-Atlantique.
En lire plus...

19 septembre 2018 à 9h00

Non, les étirements après l’entraînement ne réduisent pas les courbatures

exercices, sports
L’une des méthodes dont les effets bénéfiques ont été observés est l’immersion dans un bain d’eau glacée.
En lire plus...

19 septembre 2018 à 7h00

Montée de l’anti-bilinguisme au Nouveau-Brunswick

élections 24 septembre 2018
Les francophones n'ont rien à gagner et tout à perdre des élections de lundi prochain
En lire plus...

18 septembre 2018 à 15h59

Le Centre francophone veut ralentir le roulement du personnel

555 Richmond Ouest, 3e étage
Assemblée générale optimiste après une année de démissions et de restructuration.
En lire plus...

18 septembre 2018 à 13h33

Un match complètement fou entre Toronto FC et Los Angeles Galaxy

Toronto FC - Los Angeles Galaxy
Le Toronto FC accueillait Los Angeles Galaxy ce samedi soir dans son antre du BMO Field pour une rencontre décisive dans la course aux...
En lire plus...

18 septembre 2018 à 12h00

Hommage à la «robe Dôme» d’Iris van Herpen au ROM

Stylianos Pangalos
Le musée a accueilli le réalisateur Stylianos Pangalos et l'architecte Philip Beesley pour une ciné-conférence sur le thème de l'art, de la mode et...
En lire plus...

18 septembre 2018 à 11h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur