Le chocolat et la Saint-Valentin

Partagez
Tweetez
Envoyez

S’il est une tradition solidement ancrée dans nos habitudes, c’est bien cette association entre la commémoration de la Saint-Valentin et le chocolat. Pourquoi? Comment? Il est bien difficile de le dire, car un flou légendaire entoure depuis longtemps cette célébration.

Légende valentinienne?

La légende de la Saint-Valentin est une jolie histoire.

Valentin serait un prêtre romain victime de la colère de l’empereur Claude II qui avait supprimé le mariage. Il trouvait que les hommes mariés faisaient de piètres soldats parce qu’ils ne voulaient pas abandonner leur famille.

Valentin aurait encouragé les jeunes fiancés à venir le trouver pour qu’il les marie.

Arrêté et emprisonné, Valentin se prend d’affection pour la fille de son gardien et il lui redonne la vue. Avant d’être décapité le 14 février 270, il lui aurait offert des feuilles en forme de cœur avec ce message: «De ton Valentin»!

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

C’est une version de l’histoire, mais ce n’est qu’une histoire. Ce pourrait être le récit d’une christianisation d’une fête païenne, que l’on retrouvait déjà dans la Grèce antique puis dans les Lupercales de la Rome antique. Ce ne serait pas le premier cas. Mais, le chocolat? Il n’en est point question, bien évidemment, à cette époque.

Légende chocolatière?

D’aucuns font remonter le chocolat du 14 février aux Aztèques ou aux Mayas, puisque le chocolat trouve ses origines en ces temps lointains. Les Mayas auraient fabriqué une boisson au cacao, chaude et amère, faite avec de fèves de cacao broyées et des épices.

Plus tard, les Aztèques auraient amélioré la recette, l’adoucissant avec de la vanille et du miel, en l’appelant «xocoatl» (eau amère), d’où les Espagnols auraient formé le mot chocolat.

Pour notre histoire, les Aztèques auraient connu les propriétés stimulantes du chocolat.

L’empereur aztèque Moctezuma en buvait cinquante tasses par jour car il avait de nombreuses épouses. Un puissant aphrodisiaque? Lors de son arrivée en Europe, on l’aurait considéré comme tel et en1624, un théologien aurait publié un écrit condamnant la consommation de chocolat dans les couvents, ce breuvage «échauffant les esprits et les passions».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Histoire de cœur

Légendes que tout cela? Ou exagérations? C’est bien possible. Les traditions romantiques qui font du chocolat un aphrodisiaque n’ont encore jamais été prouvées. Mais il y a toujours «l’effet placebo»!

Mais si c’était l’inverse, si c’était le chocolat qui avait conquis les cœurs! Par sa suavité, sa saveur, sa douceur, il aurait conquis sa place à la fête de l’amour et de l’amitié, selon la conception élargie que nous avons en Amérique du Nord de la Saint-Valentin.

Qu’importe après tout les légendes, les suppositions ou les supputations. Le chocolat s’est bien taillé une place à la Saint-Valentin, et il mérite de la conserver, si l’on tient compte de toutes ses propriétés prouvées… ou imaginaires.

S’il n’est pas par lui-même la recette du bonheur, il peut y contribuer, alors pourquoi ne pas l’apprécier.

Chocolat

La recette? Il faudrait parler plutôt des recettes, car il n’y a aucune raison d’en limiter la consommation à une seule journée.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Et pour ce faire, un grand maître pâtissier nous apporte son aide, avec tant de simplicité, de facilité, qu’il n’est nul besoin d’être un grand chef pour en profiter. Ses recettes sont à la portée de tous, monsieur, madame, ami, amie, amoureux, et il y en a pour tous les goûts, à longueur d’année.

Dans Chocolat, Felder Christophe, nous propose de très nombreuses illustrations en couleur des recettes présentées. Diffusé au Canada par Dimédia, Montréal.

Cet ouvrage compte 200 recettes et 45 pages de pas à pas, des pages comportant 8 petites photos en couleur illustrant les étapes de réalisation d’une recette, avec le détail des instructions.

Il se présente ainsi: «Chaud, froid, onctueux, fondant, savoureux, croquant, noir, blanc, lisse, glacé, sucré, tartes, crèmes, mousses, fondants, gâteaux, créations, mignardises, boissons, cakes, confiserie, glaces, décor… Le chocolat, une caresse pour les yeux, du plaisir en bouche, émotion pour tous les sens. Succombez à l’intensité… chocolat»

Recettes

Il suffit de feuilleter les pages de ce livre et de lire les titres des recettes pour avoir l’eau à la bouche: «Feuilles en chocolat, Tarte chaude framboise. Tarte mirliton chocolat fruits rouges, Mousse aux griottes, Soufflé chocolat vanille, Le gâteau sans beurre (oui, c’est possible), Gratin bi-pommes au chocolat, Mousse chocolat cuite comme un gâteau, Mille-feuille chocolat-pommes, etc.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Ne dit-on pas que le chocolat est la nourriture des dieux? Il ne fallait donc rien moins qu’un prince de la pâtisserie pour concocter une encyclopédie de ce nectar sucré qui fait perdre la tête aux grands comme aux petits.» (Introduction) «Dernièrement, écrit un commentateur, je me suis offert le livre Chocolat…Ce livre est un pur délice.»

C’est vraiment le livre à offrir ou à s’offrir pour une Saint-Valentin qui durera des jours et des jours.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur