Le Centre francophone de Toronto est maintenant «agréé»

Au siège social du 555 rue Richmond Ouest ce 18 juin: l'équipe du Centre francophone de Toronto avec la consultante en accréditation Barbara Wiktorowicz.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le Centre francophone de Toronto (CFT) a reçu ce mardi 18 juin un agrément de quatre ans du Centre canadien de l’agrément (CCA) en reconnaissance de ses normes de qualité dans la gouvernance, la gestion, les services en santé mentale des enfants et des jeunes, les soins de santé primaire axés sur la communauté et les services en santé mentale communautaire.

«Le Centre francophone a travaillé fort depuis deux ans pour mettre à jour ses pratiques de gouvernance, gestion et prestation de programmes. Nous sommes enchantés de recevoir la reconnaissance d’un organisme national aussi prestigieux que le Centre canadien de l’agrément», explique le président Jean-Luc Bernard.

Le président du Centre francophone de Toronto, Jean-Luc Bernard, et la directrice générale Florence Ngenzebuhoro, reçoivent leur certificat d’agrément des mains de la consultante Barbara Wiktorowicz, qui a été directrice générale du Centre canadien d’agrément.

«Nous savions tous que l’équipe du CFT était une équipe compétente, dévouée et entièrement consacrée au bien-être des clients», ajoute la directrice générale Florence Ngenzebuhoro. «Cet agrément vient confirmer que les employés du Centre sont également à l’affût des pratiques exemplaires.»

L’agrément du CCA est fondé sur des normes de meilleures pratiques largement reconnues qui préconisent l’amélioration continue de la qualité et des services communautaires efficaces et rapides. 

Dans ses promotions, le CFT affiche maintenant son sceau du Centre canadien de l’agrément.

Succès des kiosques à l’aéroport Pearson

On se réjouit par ailleurs que le Centre francophone de Toronto a accueilli plus de 300 nouveaux arrivants francophones à l’aéroport Pearson depuis l’ouverture de ses deux kiosques d’accueil il y a un peu plus de deux mois.

«Nous sommes enchantés de constater l’attrait du Service d’accueil francophone pour les nouveaux arrivants à Pearson, si rapidement après l’ouverture des kiosques aux aérogares 1 et 3. C’est un bon indicateur que le Service répond à un besoin réel», selon Jean-Luc Bernard.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les premières analyses confirment que près de la moitié des nouveaux arrivants francophones s’installent initialement dans la grande région de Toronto, grâce aux contacts familiaux.

«La bonne nouvelle», ajoute M. Bernard, «c’est que la très grande majorité de ces francophones choisissent de s’établir en Ontario et c’est prometteur pour l’avenir de la francophonie ici.»

Le kiosque du Centre francophone de Toronto au Terminal 3.

Partenariat national

L’origine des nouveaux arrivants est très variée, et il serait trop tôt pour en tirer des constats utiles, mais on en remarque un grand nombre venant de la France, de l’île Maurice, du Cameroun et du Congo.

Florence Ngenzebuhoro explique que «le Service d’accueil à Pearson se veut un partenariat avec les services d’établissement francophones offerts dans toutes les régions de l’Ontario et de la francophonie canadienne».

D’ailleurs, une trousse d’information pour tous les services à travers le Canada est en préparation. Selon elle, «le partenariat fait en sorte que nous pouvons plus facilement aiguiller les nouveaux arrivants vers les services de toutes les régions de l’Ontario et dans l’ensemble du Canada francophone, pour ainsi, contribuer au développement des régions francophones en situation minoritaire».

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur