Le CCO mesurera les ressources francophones de cinq hôpitaux

CCO-Reflet Salvéo
Julien Gérémie et Clément Panzavolta, du CCO, avec Joyce Irvine et Gilles Marchildon, de Reflet Salvéo.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Dans le cadre de son concours annuel «Ma communauté s’engage», Reflet Salvéo octroie au Conseil de la coopération de l’Ontario (CCO) un fond de 5000$ qui lui permettra d’effectuer une étude sur les services en français de cinq fournisseurs de soins de santé dans la région du Grand Toronto.

Ce projet permettra d’accompagner cinq hôpitaux – Sick Kids, Princess Margaret, Women’s College, Toronto General et Holland Bloorview – pour «évaluer l’efficience de leurs services en français dans l’optique de faire naître des recommandations stratégiques concrètes et sur-mesure».

C’est Clément Panzavolta, agent de développement au CCO, qui mènera l’enquête. Elle devrait être complétée fin juin, dit-il à L’Express.

Recommandations aux RLISS

Les recommandations seront ensuite transmises aux Réseaux locaux d’intégration de services de santé (RLISS) «dans le but de créer de nouveaux services de santé en français de qualité». Couvrant une bonne partie de Toronto et de sa banlieue ouest, Reflet Salvéo est l’une des entités régionales qui conseillent les RLISS sur la prestation des soins de santé en français.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Le projet du CCO se distingue, car il permettra non seulement de rejoindre cinq fournisseurs à la fois, mais aussi de collecter des données probantes qui serviront de matière première pour formuler des recommandations aux RLISS», a expliqué le directeur général de Reflet Salvéo, Gilles Marchildon.

Même si «Reflet Salvéo et le CCO n’œuvrent pas de la même façon pour la promotion de la francophonie», dit-il, «la conjugaison de nos efforts est un mariage harmonieux entre nos deux visions de la promotion de la francophonie ontarienne».

Ressources bilingues

Le projet, qui sera lancé avant la fin du mois de mars, visera plus explicitement à mesurer la disponibilité des ressources humaines bilingues chez les cinq fournisseurs, à identifier la présence de la signalétique bilingue, à évaluer les communications externes des fournisseurs, et à mesurer la capacité de ceux-ci à référer les francophones en quête de services en français vers les fournisseurs qui offrent ces services.

«Quand on sait que la santé est un des enjeux prioritaires pour les francophones en Ontario, nous sommes très fiers que le CCO ait été contracté pour ce travail d’analyse et de recommandation stratégiques», a dit Julien Gérémie, le directeur général adjoint du CCO lors de la cérémonie de remise du chèque le 1er mars.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur