Le cancer ou l’Alzheimer, rarement les deux

Partagez
Tweetez
Envoyez

Plus une personne vieillit, plus elle est susceptible d’être victime d’un cancer, ou d’Alzheimer. Mais curieusement, rares sont les aînés qui, à leur mort, souffraient des deux.

Une équipe italienne a cherché à approfondir ce lien statistique à travers les registres des médicaments prescrits à un million de personnes souffrant de cancer ou d’Alzheimer, entre 2005 et 2009.

Ils ont découvert que dans le groupe Alzheimer, les gens étaient moitié moins susceptibles d’avoir un cancer; tandis que dans le groupe cancer, les gens étaient 35% moins susceptibles d’avoir l’Alzheimer.

Ça ne dit rien sur le pourquoi. Les mécanismes des deux maladies sont assez bien connus, et ils sont très différents.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur