Le nom ou le programme… ou le chef?


25 août 2009 à 0h00

Réunis en congrès national à Halifax à la mi-août, plus de 1000 délégués du Nouveau Parti Démocratique devaient s’interroger sur un éventuel changement de nom du parti, mais l’idée a été abandonnée. Fondé au début des années 1960, le parti de Jack Layton n’est plus «nouveau», mais l’appellation «Parti démocrate» sonnerait trop «américaine», en plus de devenir «PD» en français!

Les membres ont eu raison de ne pas s’attarder là-dessus.

Les «Progressistes-Conservateurs» de l’Ontario ne devraient pas trop s’inquiéter non plus de la contradiction apparente contenue dans leur nom, qui leur donne au moins l’occasion d’expliquer en quoi ils sont progressistes et en quoi ils sont conservateurs… ou en quoi le progrès passe par le conservatisme.

C’est la pertinence du programme politique du parti et les qualités du chef qui comptent.

Quoique la plupart des électeurs du Parti «vert» voteraient davantage pour l’image ou le mythe qui est véhiculé par ce nom, puisque son programme reste nébuleux et son chef, surtout au niveau provincial, est souvent inconnu. Mais c’est l’exception qui confirme la règle.

Les Libéraux ont le plus beau nom, qui s’apparente à «liberté» et qui permet toutes les mystifications, mais qui sert aussi de balise philosophique. Qui ne considère pas la liberté comme l’un des plus grands idéaux à promouvoir?

Le mot «libéral» est aussi merveilleusement bilingue, même si francophones et anglophones n’en ont plus exactement la même définition. La tradition française l’associe aux libertés individuelles (libre expression, libre choix, libre entreprise, etc.), parlant même de «néo-libéraux» en voulant décrire ceux qui souhaitent l’État le plus minimaliste et le moins interventionniste dans l’économie. Je préfère «libéraux classiques».

Ici, les anglophones préfèrent «néo-conservateurs», mais amalgament deux pulsions contradictoires: le laissez-faire en économie et la répression en matière de morale, de culture et de ce qui tombent sous la rubrique des «libertés civiles». C’est que les «liberals» américains (et canadiens-anglais) embrassent les libertés «civiles» ou «politiques» mais se méfient des libertés «économiques»: encore une contradiction.

Le plus beau succès de repositionnement marketing est le choix, par plusieurs groupuscules communistes québécois, du nom «Québec solidaire» pour leur nouveau parti. La «solidarité» est une belle valeur… sauf que les dictateurs en puissance de ce parti lui donnent ici un contre-sens parfaitement orwellien.

Aux électeurs avertis d’y voir clair et de faire les bons choix.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Oslo: dans les coulisses des négociations israélo-palestiniennes

Studio 180
Me voici, à la St-Valentin, assis avec ma bien-aimée, dans une salle remplie à craquer du théâtre CAA de Mirvish (l'ancien Panasonic sur Yonge...
En lire plus...

16 février 2019 à 12h00

La pénurie d’enseignants freine le bilinguisme

Photo: Francopresse, Lucas Pilleri
Après des décennies de croissance exponentielle, les programmes de français langue seconde des conseils scolaires du pays peinent à trouver un nombre suffisant d’enseignants...
En lire plus...

16 février 2019 à 9h00

Le lait au chocolat ne fait rien de spécial pour la récupération des sportifs

santé, sport
Les médias, la publicité et bien des athlètes rapportent régulièrement que le lait au chocolat améliore la récupération chez les sportifs après un effort...
En lire plus...

La France s’anime au TAAFI

TAAFI
Du 15 au 17 février, les films sont de retour au Festival international d’art d’animation de Toronto (TAAFI) et plusieurs oeuvres françaises émergent du...
En lire plus...

15 février 2019 à 16h28

Adieu, Opportunity

La NASA a officiellement «déplogué» le 12 février sa sonde martienne Opportunity, qui ne répondait plus depuis juin dernier. Sa mission a duré beaucoup...
En lire plus...

15 février 2019 à 15h15

Abel Maxwell veut inspirer les jeunes

Abel Maxwell sera omniprésent à la célébration du Mois de l'Histoire des Noirs organisée par le Centre Francophone de Toronto le samedi 23 février....
En lire plus...

15 février 2019 à 11h00

Deux photographes, deux univers

Expo alliance française
Geneviève Thauvette et Kathleen Hearn, deux artistes torontoises, exposent leurs photographies à l’Alliance française de Toronto jusqu'au 28 mars.
En lire plus...

15 février 2019 à 9h00

Netflix, nouvelle plateforme des bizarreries de Gwyneth Paltrow

pseudoscience
Netflix ne se fera pas de nouveaux amis parmi les amateurs de vulgarisation scientifique et d’information véridiques: l’actrice Gwyneth Paltrow vient d’y obtenir une...
En lire plus...

15 février 2019 à 7h00

Réforme du système de santé: n’oubliez pas les services en français

santé
La décision attendue du gouvernement de l’Ontario de procéder à une réforme structurelle du système de santé serait «une opportunité d’améliorer l’accès aux services...
En lire plus...

14 février 2019 à 16h16

Cybersécurité: quelques clés pour protéger votre vie privée

vie privée
La radio communautaire franco-torontoise CHOQ-FM lance une nouvelle série de capsules vidéos pour sensibiliser les utilisateurs d’internet aux dangers qu’il peut représenter pour leur...
En lire plus...

14 février 2019 à 15h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur