L’appli belge Moonday veut connecter les professionnels de l’audiovisuel

Moonday Canada
L'application Moonday est disponible pour les professionnels de l'audiovisuel dans plus de 108 pays.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Moonday, le plus grand réseau social professionnel consacré à l’industrie audiovisuelle, veut développer ses partenariats avec le cinéma francophone du Canada.

LinkedIn et IMDb

Jeune entreprise belge, Moonday est une application créée en 2018. C’est une combinaison entre un réseau social professionnel et une base de donnée. «Un croisement entre LinkedIn et IMDb», image Maud Kornreich, la représentante de Moonday au Canada, basée à Toronto.

Moonday, Maud Kornreich
Maud Kornreich.

Le service est dédié à tous les professionnels de l’audiovisuel, du cinéma et de la télé.

L’objectif de Moonday: relier entre les professionnels de l’audiovisuel afin qu’ils puissent trouver, gérer et collaborer sur des productions. L’idée est venue d’Olivier Bronckart, ancien producteur et distributeur dans le secteur audiovisuel.

Il a constaté la difficulté de rassembler rapidement des informations en temps réel sans se retrouver avec des piles de papier dans tous les sens.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Une appli qui s’exporte

L’application Moonday est lancée en août 2021. Malgré la pandémie, elle rassemble aujourd’hui plus de 6500 utilisateurs dans plus d’une centaine de pays. Comme elle dispose d’une base de données collaborative et internationale, chacun peut participer et y connecter ses réseaux sociaux.

Moonday Canada
Sur l’application, on peut retrouver toutes les informations importantes sur une production cinématographique. Exemple avec le film Race, de Stephen Hopkins.

Cette base de donnée est gérée par une intelligence artificielle, supervisée par l’équipe de Moonday.

On y trouve les information sur les partenariats culturels, les films, festivals, productions et distributions… Télécharger Moonday est gratuit, mais peut être complétée par un abonnement à l’outil de gestion de production (430$/an par personne) ou à l’outil d’audits statistiques pour les festivals ou commissions (4200$/an).

Moonday fait sa place dans le cinéma franco-canadien

C’est justement le travail avec les partenaires, festivals et commissions culturelles qui fait la différence pour Moonday. L’application, qui a développé ses partenariats dans le monde audiovisuel européen, débarque au Canada.

Maud Kornreich est à Toronto depuis mars dernier pour développer le marché francophone et anglophone canadien de l’application.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Moonday Canada
Moonday répertorie toutes les productions audiovisuelles canadiennes dans sa base de données

«Il y a un grand potentiel dans l’audiovisuel au Canada», explique-t-elle. «C’est un marché très intéressant, où les productions francophones sont souvent exportées vers l’Europe pour gagner en notoriété.» Et Moonday permet de faire le lien de l’autre côté de l’Atlantique.

Depuis son arrivée, Maud Kornreich a constaté l’engouement des Canadiens pour l’application. «On est passé de 50 à 300 utilisateurs en deux mois», se réjouit-elle.

Maud veut faire le lien entre les professionnels de l’audiovisuel anglophones et francophones. À Toronto, elle a notamment constaté l’intérêt des acteurs francophones du milieu, comme le festival Cinéfranco et l’Alliance française et son ciné-club.

AFT
L’Alliance française a diffusé Paris pieds nus pour les récentes Journées belges de Toronto, en partenariat avec Moonday. La diffusion était accompagnée d’une rencontre avec les réalisateurs, un couple belgo-canadien.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur