La violence psychologique «invisible» dans la mire d’AOcVF

Violences faites aux femmes
Les nouveaux visuels de la campagne reflètent l’emprise du conjoint violent: sa main accompagne la femme partout où elle va et symbolise le contrôle et la manipulation.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Une nouvelle campagne d’Action ontarienne contre la violence faite aux femmes (AOcVF) met l’accent sur la violence psychologique «invisible».

Le nouveau message et les nouveaux visuels de la campagne provinciale Voisin-es, ami-es et familles, qui vise à sensibiliser les personnes de l’entourage à la violence conjugale, ont été dévoilés à Ottawa ce mardi 24 avril.

«Voir» la violence

«Les personnes de l’entourage ont un rôle primordial à jouer auprès des femmes qui sont aux prises avec la violence», explique Maïra Martin, directrice générale d’AOcVF. «Cependant beaucoup de personnes ne savent pas réellement ce qu’est la violence conjugale.»

AOcVF et ses organismes membres (dont Oasis, Centre des femmes à Toronto) cherchent donc à nous apprendre à «voir» la violence, notamment la violence psychologique encore plus «difficile à identifier parce qu’elle est subtile».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Pourtant, elle est toujours la première à se manifester et accompagne toutes les autres formes de violence.»

Intimidation et emprise

«La violence psychologique est omniprésente et permet au conjoint violent de prendre l’emprise sur sa partenaire. Il use d’intimidation, d’humiliation, de surveillance ou encore d’insultes pour miner l’estime de soi de sa conjointe et mieux la contrôler.»

«À force d’accumulation et de répétition, la femme commence à douter et à intérioriser les critiques constantes de son conjoint. Elle vient à croire qu’elle n’est bonne à rien et qu’elle est responsable de la violence qu’elle subit. Elle est plus susceptible d’accepter les autres formes de violence et de rester malgré tout», précise Mme Martin.

Violences faites aux femmes
Les nouveaux visuels de la campagne (développés par l’agence Kaboom, de Gatineau) reflètent l’emprise du conjoint violent: sa main accompagne la femme partout où elle va et symbolise le contrôle et la manipulation.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur