La vie et le temps

Partagez
Tweetez
Envoyez

C’est le titre d’un livre qui, contrairement aux apparences, n’est pas celui d’une réflexion philosophique, mais bien plutôt un ouvrage pratique pour vivre son temps ou pour prendre le temps de vivre. Et qu’on ne s’y trompe pas, ce livre d’un cardiologue et nutritionniste ne propose pas un nouveau régime minceur, dont le foisonnement a quelque chose d’hallucinant, avec des plus et des moins, des sans et des avec, des sauces mange-tout et ne mange-pas, non, loin de là, le livre du Dr Saldmann, praticien des Hôpitaux de Paris, s’inscrit dans une tout autre perspective, scientifique et pratique.

Des réponses

Comme l’explique dans la préface le professeur Friedlander, chef du Service de physiologie de l’Hôpital Georges-Pompidou à Paris, l’objectif de ce livre est d’apporter des réponses aux questions qui nous touchent: Comment résister à l’usure du temps? Quels sont les ressorts du vieillissement? Comment retarder l’emprise de l’âge sur nos artères, nos organes, notre cerveau? Y a-t-il des stratégies de prévention, des précautions à prendre?

L’ouvrage couvre un vaste champ d’applications concrètes et nous intéresse donc profondément, surtout par les réponses qu’apporte l’auteur. Et le sous-titre du livre est éloquent: «Les nouveaux boucliers anti-âge», tout comme la bande-annonce de l’éditeur: «L’ordonnance pour vivre longtemps en bonne santé».

Thèmes abordés

«Tous les indices propres à allonger l’espérance de vie se trouvent dans la nature. Il suffit pour s’en convaincre d’observer certaines espèces animales à la longévité exceptionnelle… Et ce n’est rien comparé à l’espérance de vie de certains végétaux…

Décrypter le secret de chaque espèce qui défie le temps, c’est à coup sûr accomplir un pas de géant dans le décryptage des mécanismes de notre propre vieillissement. Et dans sa prévention.» (p. 23)

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Dans une première partie, l’auteur consacre une trentaine de pages aux végétaux et aux animaux qui défient le temps, comme la méduse, le rat-taupe nu dont la vie, transposée à l’échelle humaine serait de 600 ans en bonne santé, l’hydre immortelle ou la chauve-souris brune. La deuxième partie aborde la façon de ralentir le vieillissement.

C’est d’abord l’incroyable histoire de Brooke Greenberg, cette petite fille née aux États-Unis en 1993, qui au bout d’un an a cessé de vieillir et qui, à 18 ans, a toujours l’apparence d’un bébé de 12 mois, une énigme pour la science. Le bonheur, l’hygiène anti-âge, les aliments, source de jeunesse sont traités dans les chapitres qui suivent.

La troisième partie s’intitule: «Se soigner soi-même, à la pointe de la recherche médicale». Et la quatrième ouvre des perspectives optimistes: «La vie commence à 60 ans». Âge perçu, âge réel, car «l’apparence correspond à des données médicales précises». (p. 247)

Chocolat, vin rouge et café

Il ne saurait être question, dans ce court article, de détailler tous les points abordés dans cet ouvrage. Voici seulement une petite sélection en commençant par «Le nouveau French Paradox» (p. 151 et ss). De quoi s’agit-il? Des études ont montré qu’il y a en France moins d’infarctus du myocarde qu’aux États-Unis: 145 par an pour 100 000 Français contre 315 pour les Étatsuniens.

L’explication de ces résultats tiendrait à un facteur double: la combinaison de la consommation de deux produits contenant des substances protectrices complémentaires pour le cœur, le vin rouge et le chocolat noir. La prescription serait de deux carrés de chocolat noir par jour et un verre de vin rouge riche en phénols (tous les vins ne le sont pas) par jour.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le chocolat noir, le vin rouge, le thé et le café sont riches en phénols «réputés pour leurs actions antioxydantes dans l’organisme». Et il faut ajouter «Les pouvoirs surprenant du café», dont la consommation a un effet réducteur sur le diabète gras. L’auteur donne des explications sur ces effets bénéfiques, qui concernent aussi le café décaféiné.

Douche froide et marche

Une équipe scientifique a prouvé que passer quelques instants sous une douche fraîche a des effets bénéfiques sur le système immunitaire et la circulation. La douche à 20 oC agirait aussi en diminuant la fatigue, l’anxiété et la dépression par la sécrétion d’endorphines.

Marcher plus vite fait gagner des années. La rapidité de la marche dans la rue est un signe de longévité. Plus on accélère le pas et plus on augmente sa durée de vie.

De toute façon, les activités sportives musclent la durée de vie en bonne santé. (p. 133). «La vie appartient à ceux qui marchent vite!» (p.148)

Conseils divers

Le livre fourmille de conseils divers: alimentation (nutrition dynamique, grenade, tomates, citron…), les fléaux silencieux, les problèmes du bio, l’activité sexuelle, vivre sagement, la stimulation du cerveau…

L’intérêt de ce livre, c’est que ces conseils reposent sur des études sérieuses, citées et expliquées, et non sur l’humeur vagabonde d’un auteur en mal de réputation «régime-entaire».Saldmann, Frédéric, Dr. La vie et le temps, Flammarion, 2011, 322 p.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur