La colère des réseaux sociaux

Partagez
Tweetez
Envoyez

La colère se répandrait plus vite que la bonne humeur sur les réseaux sociaux. Mais est-ce propre aux réseaux sociaux? Après tout, on sait déjà que les «mauvaises» nouvelles font vendre plus de journaux que les «bonnes»…

Une équipe chinoise a compilé 70 millions de messages échangés pendant six mois, en 2010, par 200 000 usagers de Weibo — le Twitter chinois — et les a classés en fonction de mots-clefs exprimant une émotion.

C’est en se basant sur le nombre de fois que ces messages ont été relayés — et à quelle vitesse — que ces chercheurs en arrivent donc à la conclusion que si la tristesse est la moins souvent «partagée» des émotions, la colère semble en revanche avoir un effet rassembleur… davantage que la joie.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur