La ceinture de verdure est trop serrée

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le gouvernement libéral de l’Ontario lance une consultation publique sur l’expansion de la ceinture de verdure du Golden Horseshoe. Il envisage en effet l’ajout de parties au cercle extérieur, région qui connaît une forte croissance démographique et qui subit les pressions des aménagements urbains.

Les citoyens, municipalités, offices de protection de la nature et autres intervenants intéressés sont invités à donner leur avis sur neuf zones qui auraient le plus besoin de protection et qui incluent des moraines, des ruisseaux d’eau froide et des terres humides. Ces zones englobent aussi de précieuses ressources en eau dont dépend l’approvisionnement de plusieurs collectivités.

Plan de la Ceinture de Verdure (2017)

Le récent examen des quatre plans d’aménagement du territoire de la région élargie du Golden Horseshoe a souligné l’importance de protéger les zones d’importance d’un point de vue écologique et hydrologique où l’urbanisation n’est pas souhaitable.

«Nos lacs, rivières et terres humides sont indispensables à la qualité de vie des résidents, actuels et futurs, du cercle extérieur de la région élargie du Golden Horseshoe», de dire Bill Mauro, le ministre des Affaires municipales. C’est l’ancien ministre ontarien et ancien maire de Toronto David Crombie qui est le président du comité consultatif de l’Examen coordonné des plans d’aménagement du territoire.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les observations peuvent être présentées en ligne, par l’entremise du Registre environnemental ou lors d’une réunion publique en janvier ou février 2018.

La ceinture de verdure de l’Ontario assure une protection permanente à quelque 810 000 hectares d’espaces verts, de terres agricoles et de collectivités, comme de forêts, terres humides et bassins versants. Environ 10 000 hectares ont été ajoutés à la ceinture de verdure en 2017, dont 21 vallées fluviales urbaines additionnelles et leurs terres humides côtières qui font le lien avec le lac Ontario.

La région élargie du Golden Horseshoe, avec Toronto et Hamilton en son centre, est parmi les régions connaissant la plus forte croissance en Amérique du Nord, avec une population qui devrait dépasser 13,5 millions de personnes dans 25 ans.

Ceinture de Verdure

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur