Kyan Cuisine et mPhase: Prix du commerce Ontario-Québec en francophonie

Ontario-Québec, Toronto Global Forum, Club canadien, Mulroney, LeBel
Les ministres Caroline Mulroney et Sonia LeBel avec des organisateurs du Toronto Global Forum et des intervenants du réseau économique francophone de l'Ontario le 8 novembre. Photo: Bureau du Québec à Toronto
Partagez
Tweetez
Envoyez

Kyan Cuisine, de la région d’Ottawa, et mPhase, de Montréal, sont les premières entreprises lauréates du nouveau Prix du commerce Ontario-Québec en francophonie.

Les ministres Caroline Mulroney, pour l’Ontario, et Sonia LeBel, pour le Québec, ont remis ces prix le 8 novembre dans le cadre du volet francophone du 15e Toronto Global Forum, un événement de trois jours à l’hôtel Royal York de Toronto.

«C’est Caroline Mulroney qui a voulu ça», raconte Sonia LeBel en entrevue à l-express.ca, «voyant que le Québec remettait un prix semblable en Acadie.»

Ontario-Québec, Toronto Global Forum, Club canadien, Mulroney, LeBel
Prix du commerce Ontario-Québec en francophonie. La ministre québécoise Sonia LeBel avec Frédéric Laurendeau, le président de mPhase. Vanessa Viau, de Kyan Cuisine. Photos: Bureau du Québec à Toronto

Des entreprises qui se démarquent

Organisé par la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et la nouvelle Fédération des gens d’affaires francophones de l’Ontario (FGA), le Prix de 10 000 $ récompense des entreprises «qui se sont démarquées en matière d’exportation vers l’une ou l’autre des provinces, en ayant la francophonie à coeur dans leurs échanges».

Kyan Cuisine, qui remportait récemment le prix Coup de coeur de l’année au gala des PME de la Société économique de l’Ontario, se spécialise dans la production et la livraison de repas à base de plantes dans les régions de Prescott-Russell, d’Ottawa et de l’Outaouais. Les trois copropriétaires Vanessa Viau, Aude Martel et Samuel Doucet «accordent une grande importance à desservir la population en français et tirent une grande fierté à pouvoir faire des affaires tant en Ontario qu’au Québec».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le président de mPhase, Frédéric Laurendeau, était présent à Toronto pour recevoir son prix. Son entreprise «accompagne les organisations dans leur virage numérique et leurs projets d’innovation». Par exemple, sa solution technologique mTransport, dédiée au transport scolaire, facilite les communications, accroître la sécurité des élèves, et simplifier la logistique quotidienne des intervenants du transport scolaire.

Ontario-Québec, Toronto Global Forum, Club canadien, Mulroney, LeBel
Les ministres Caroline Mulroney et Sonia LeBel avec Richard Kempler, directeur général du Club canadien de Toronto, Rocco Rossi, PDG de la Chambre de commerce de l’Ontario, et Charles Milliard, PDG de la Fédération des chambres de commerce du Québec. Photo: Bureau du Québec à Toronto

La francophonie: un atout en affaires

La ministre des Affaires francophones de l’Ontario, comme sa collègue québécoise responsable du dossier des relations avec la francophonie canadienne, estime que cette première édition du Prix est un succès. «La qualité des candidatures reçues n’a pas facilité les délibérations du jury composé d’acteurs économiques et politiques des deux provinces.»

«Ce Prix est ainsi une belle occasion de célébrer l’excellence du milieu des affaires tout autant que la francophonie», a commenté Charles Milliard, PDG de la FCCQ. Le président la FGA, Dominic Mailloux, félicite Kyan Cuisine et mPhase, «qui brillent par leur engagement à faire de la francophonie un atout incomparable pour la croissance économique de nos deux provinces».

Toronto Global Forum, Club canadien, Mulroney, LeBel, UOF
Plus tôt dans la journée de lundi, la ministre Sonia LeBel avait visité le campus de la nouvelle Université de l’Ontario français, rue Lower Jarvis au centre-ville de Toronto. Ici avec le recteur Pierre Ouellette, la cheffe de poste au Bureau du Québec à Toronto Catherine Tadros, la vice-rectrice adjointe Carole Nkoa et la vice-rectrice Édith Dumont. Photo: UOF

«Nous sommes les fiers témoins de la vitalité impressionnante de l’entrepreneuriat francophone et de son dynamique potentiel de croissance», a dit Caroline Mulroney. La ministre des Affaires francophone a favorisé, en pleine pandémie, le développement du «réseau économique franco-ontarien» qui a favorisé, notamment, la création de la FGA.

Dans la mise à jour économique (mini-budget) déposée la semaine dernière par le gouvernement, on alloue 1,5 million $ sur trois ans pour le réseau et ses incubateurs d’entreprises.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

À l’UOF et au Club canadien

Comme plusieurs intervenants au volet francophone du Toronto Global Forum, les ministres Mulroney et LeBel ont aussi participé à un 5 à 7 organisé par le Club canadien de Toronto. Le cocktail a attiré une centaine de personnes dans la salle Imperial du Royal York, qui a accueilli dans le passé un grand nombre des déjeuners-causeries mensuels du Club.

Mme LeBel a promis que le Sommet sur le rapprochement des francophonies canadiennes, tenu en juin, continuera de produire des résultats

«Le Québec veut continuer d’accompagner la francophonie canadienne en culture, éducation, économie». Dans le respect, dit-elle, des juridictions des autres provinces, et sans les démotiver, ni le fédéral, d’intervenir elles-mêmes pour répondre aux besoins des communautés.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur