Josée Forest-Niesing, une nouvelle Franco-Ontarienne au Sénat

Vers une parité homme-femme à la Chambre haute du Canada

Sénat du Canada
Sénat du Canada, à Ottawa.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le 11 octobre dernier, le premier ministre Justin Trudeau a annoncé la nomination de Josée Forest-Niesing au Sénat du Canada.

Portrait de cette nouvelle sénatrice franco-ontarienne

Originaire de Sudbury, Josée Forest-Niesing est avocate de profession. Elle a commencé sa carrière en droit de la famille avant de s’engager dans le droit des successions, le droit immobilier, le droit des assurances, le litige civil, le droit relatif à l’éducation et le droit du travail.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Accès à la justice en français

Elle a plaidé de nombreuses causes devant des tribunaux à Sudbury, dans les régions avoisinantes et à Toronto. Elle a également été juge à la Cour des petites créances de la Cour supérieure de justice de l’Ontario et membre de plusieurs comités et associations professionnelles.

Josee-Forest-Niesing
Josée Forest-Niesing (Photo: site internet du Conseil des arts de l’Ontario).

Fière d’être Franco-Ontarienne et d’avoir récemment découvert son héritage métis, Maître Forest-Niesing a, tout au long de sa carrière, défendu et promu l’accès à la justice dans les deux langues officielles. Elle rejoint ainsi Lucie Moncion, jusqu’alors la seule sénatrice franco-ontarienne.

Membre de conseils d’administration

En plus d’exercer le droit pendant près de 20 ans au sein d’un cabinet voué à offrir des services en français, elle a contribué à sa communauté en présidant et siégeant au sein de nombreux conseils d’administration, notamment celui de la Galerie d’art de Sudbury, du Carrefour francophone de Sudbury et de l’Université de Sudbury.

Membre de la Fondation du Collège Boréal, elle a été nommée au conseil d’administration du Conseil des arts de l’Ontario en janvier 2018.

Centre canadien de français juridique

Elle a été présidente (2002-2004) de l’Association des juristes d’expression française de l’Ontario (AJEFO) et présidente (2009-2013) de la Fédération des associations de juristes d’expression française de common law.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Elle a été fondatrice et première présidente (2015-2018) du Centre canadien de français juridique et a également été présidente (2000-2002) du Comité des langues officielles de l’Association du Barreau de l’Ontario.

En outre, Maître Forest-Niesing a été membre du Comité consultatif sur les services en français à Aide juridique Ontario (2003-2004).

Ordre du mérite de l’AJEFO

Maître Forest-Niesing a reçu l’Ordre du mérite de l’AJEFO (2006) et une distinction de la Société honorifique de common law de l’Université d’Ottawa (2013).

Elle détient un baccalauréat en arts (1985) de l’Université Laurentienne et un baccalauréat en droit (1988) de l’Université d’Ottawa.

Vers une parité homme-femme?

La nouvelle sénatrice Josée Forest-Niesing a été assermentée le 16 octobre dernier comme membre de la Chambre haute, soit deux jours avant le 89e anniversaire de la décision historique du 18 octobre 1929 du Comité judiciaire du Conseil privé, qui reconnaissait que les femmes étaient des personnes et, ainsi qu’elles pouvaient être nommées membres du Sénat du Canada.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le Comité judiciaire du Conseil privé infirmait ainsi une décision unanime de cinq juges de la Cour suprême du Canada qui étaient d’avis que les femmes n’étaient pas des personnes qualifiées pour siéger au Sénat.

Si la tendance continue, le premier ministre Trudeau devrait réussir à doter le Sénat d’une parité homme-femme. À l’heure actuelle, sur 101 membres du Sénat, 45 sont des femmes. Et, il y a 4 vacances à combler.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur