Jeanick Fournier, gagnante de Canada’s Got Talent, lance son premier album

Jeanick Fournier
Le premier album de Jeanick Fournier est sorti le 7 octobre. Photo: Courtoisie de Universal Music
Partagez
Tweetez
Envoyez

La chanteuse québécoise Jeanick Fournier surfe présentement sur la vague de sa victoire à Canada’s Got Talent. Après avoir remporté le prestigieux concours en mai dernier, elle vient tout juste de lancer son premier album éponyme sur l’étiquette Universal.

L-express.ca s’est entretenu avec elle pour parler de son parcours et de l’album paru le 7 octobre dernier.

Le tourbillon Canada’s Got Talent

Alors âgée de 49 ans, l’ancienne préposée aux bénéficiaires dans un centre de soins palliatifs de Saguenay a remporté les grands honneurs de la plus récente édition du concours Canada’s Got Talent.

Après avoir obtenu un «billet doré» de l’animatrice Lindsay Ell suite à son époustouflante rendition de I Surrender de Céline Dion, Fournier a conquis le coeur des Canadiens avec sa performance de la pièce Never Enough de The Greatest Showman, suivie d’une version de Show Must Go On de Queen pour la finale.

Couronnée grande gagnante, sa vie s’apprêtait à changer.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«J’ai vécu l’expérience les deux pieds bien sur terre parce que ma vie de tous les jours m’amène à rester très connectée. Mais je le vis les deux bras grands ouverts. On dirait que j’étais prête à ça, pas nécessairement due, mais j’étais prête. Je mords dans tout ce qui arrive et je me sens comme un enfant de 5 ans qui découvre un magasin de bonbons. On dirait que j’ai fait ça toute ma vie.»

«C’est vraiment comme une deuxième vie qui commence à 50 ans, tellement les pieds bien ancrés et je suis bien entourée. J’ai une équipe extraordinaire.»

Un refus surprenant qui l’a mené à Canada’s Got Talent

Celle qui a charmé le Canada anglais a toutefois dû encaisser quelques refus surprenants dans les dernières années, notamment par la populaire émission québécoise La Voix.

«La Voix, je l’ai fait plusieurs fois, mais je n’ai jamais été choisie. Pour CGT, ce sont mes gérants qui m’ont dit: « il faut que tu remplisses ça, c’est le temps ». Je leur ai demandé si c’était sérieux et j’ai regardé pendant deux semaines avant de le faire. En me disant, j’ai 49 ans, j’ai jamais été prise par ces concours-là, pourquoi j’irais là?»

Mais après deux semaines, j’me suis dis pourquoi pas, rempli ça et on verra pour la suite. Envoie ça dans l’univers, et la vie va faire ce qu’elle a à faire… Et c’est ce qui est arrivé!»

Jeanick Fournier
La chanteuse lors de la finale de Canada’s Got Talent à Niagara Falls. Photo: Courtoisie de CityTV

Une victoire et un contrat de disque en poche

En plus d’avoir remporté la compétition et une bourse de 150 000 $, la chanteuse s’est rapidement fait offrir un contrat de disque avec l’étiquette Universal.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Automatiquement, quand on allait en demi-finale ou en finale, les chanteurs on signait tous une entente avec eux, et ensuite c’était eux qui décidaient s’ils te signaient ou pas.»

«Pas longtemps après la victoire, je suis appelé pour un Zoom avec Jeffrey Remedios, le grand boss Universal à Toronto, et ils me disent: « Félicitations, on est contents et on veut te signer. Veux-tu faire un album, et que veux-tu chanter sur ton album? »»

«J’me suis dit en moi-même: « Attendez un peu. Est-ce qu’on peut apprécier le fait que je viens de comprendre que vous voulez me signer, et après je vais vous dire ce que je veux chanter!? »», dit-elle en riant.

«Je suis chanceuse. C’est une équipe tellement extraordinaire et tellement respectueuse. J’arrive à 50 ans, j’arrive pas à 20 ans. Je sais ce que je ne veux plus, et je sais ce que je veux… Et j’ai le goût de chanter tout, parce que j’aime tous les styles de musique.»

«On s’est très bien entendus et il fallait que tout se fasse rapidement, le choix des chansons, ça a été beaucoup d’écoute», ajoute-t-elle.

Un premier album à son image et son goût

«J’ai chanté pendant 20 ans dans les bars, et ça m’a beaucoup guidée. J’ai chanté toutes sortes de styles pour toute sorte de monde. Il y a quelques succès que j’ai toujours eu du fun à chanter dans les bars. I’m Outta Love par Anastacia, par exemple. La gang a trouvé ça bon, ça allait chercher un autre grain dans ma voix, et on ne s’est pas questionné longtemps.»

«La chanson Paris en duo avec Lindsay Ell (l’animatrice de Canada’s Got Talent), c’est une découverte que Guillaume Moffet, de Universal, m’a proposé. J’avais les yeux dans l’eau, donc il fallait que je la chante. Cette chanson a été un coup de coeur émotif pour moi.»

Pour ce qui est du duo avec Maxime Landry pour la reprise de Tous les cris, les S.O.S. de Daniel Balavoine, c’est une suggestion à laquelle elle a rapidement dit oui.

«C’est l’équipe qui me l’a proposée. J’avais déjà eu l’occasion de le croiser au Téléthon Opération Enfant Soleil à cause de mes enfants (elle a adopté deux enfants trisomiques), et j’étais très contente de travailler avec lui. On a eu beaucoup de plaisir en studio.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le studio, une expérience enrichissante

Jeanick Fournier admet avoir énormément d’expérience de scène, mais qu’elle était peu familière avec l’environnement studio. Avec l’aide de Johanne Blouin, elle a pu y être confortable, apprécier l’expérience, et elle a déjà hâte d’y retourner.

«Toute une école, quel apprentissage. J’ai été choyée, j’étais coaché par Johanne Blouin, et elle a su me cerner très rapidement et elle a su me dire les choses.»

«Moi je ne lit pas la musique. J’ai appris sur le plancher des vaches comme ont dit, et je n’ai jamais eu la patience d’apprendre les partitions, jouer du piano, etc. Johanne savait comment m’amener les choses et j’ai beaucoup appris. J’ai déjà hâte d’y retourner.»

«J’ai appris à prendre le temps de poser ma voix et je suis contente de faire découvrir ça aux gens sur l’album parce qu’ils vont m’entendre d’une autre façon. En spectacle, j’ouvre la machine, on donne tout. Et la douceur peut être là, mais pas autant sentie que ce que j’ai eu en studio.»

L’importance du matériel original 

À travers les reprises de succès connus se trouvent deux pièces composées spécialement pour elle. Ça ira et Moment.

«Je souhaitais tellement du matériel original pour voir comment les gens vont accueillir Jeanick dans des originaux. J’ai toujours interprété Céline toute ma vie pour tout le monde. C’est merveilleux d’avoir des pièces originales. Les chansons me rejoignent beaucoup et les textes me ressemblent énormément.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Plusieurs spectacles à venir

La chanteuse sera en tournée au Québec dans les prochaines semaines, et elle se rendra à Las Vegas en décembre.

Sa victoire à Canada’s Got Talent est venue avec une invitation à performer au Luxor dans le cadre du spectacle America’s Got Talent Live. Un spectacle à Toronto est également dans les plans.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur