Il y aura de la casse le 15 mars

Partagez
Tweetez
Envoyez

Dans le cadre de leurs laboratoires, Les Indisciplinés de Toronto ont conclu un partenariat avec l’auteure Marie-Léontine Tsibinda pour présenter la lecture publique de sa pièce La Porcelaine de Chine, ce dimanche 15 mars à 15h, au studio du Théâtre français de Toronto, au 6e étage du 21 rue College.

Cette lecture, sous la direction de Sasha Dominique et appuyée par le Théâtre de la Vieille 17, a d’abord été présentée le 8 mars à l’École De La Salle à Ottawa.

Écrite à Brazzaville au Congo en 1998 au sortir de la guerre civile dite du 5 juin (5 juin au 17 octobre 1997) qui a déchiré le Congo, La Porcelaine de Chine présente la fragilité des êtres à travers le drame qui frappe Bazey, une jeune dame de la classe moyenne victime de viol.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Alors que Bazey est délaissée par Bissy, son conjoint, aux yeux duquel elle paraît plus coupable que son agresseur, apparaît la figure de Maya, l’auxiliaire de vie qui joue la médiatrice.

Marie-Léontine Tsibinda a voulu mettre en valeur la résilience des femmes qui subissent les affronts de la guerre à travers le monde. De la fragilité à la rédemption, ce conte contemporain passe en revue les contradictions sociales et humaines dans un climat de peur et de méfiance alourdi par les traumatismes multiformes de la guerre. En parlant de la condition féminine, La Porcelaine de Chine participe à l’actualité du combat et au dialogue des femmes dans le monde.

La lecture de la pièce sera suivie d’une discussion pour les personnes intéressées.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur