Mars est le mois de la prévention de la fraude


6 mars 2012 à 11h22

De temps à autre, je reçois un message m’annonçant que je suis l’heureux gagnant d’une loterie dont j’ignorais l’existence et que, pour recevoir par transfert électronique cette somme faramineuse, je n’ai qu’à révéler mes informations bancaires ou payer un montant supposément pour des taxes ou des frais de service. Il s’agit, m’informe-t-on, d’un concours où le hasard aurait favorisé mon adresse Internet.

D’autres courriels m’offrent d’être rémunéré pour travailler chez moi à recevoir des chèques, les déposer dans mon compte et envoyer une partie des argents reçus à différentes personnes.

Évidemment, on n’indique pas la possibilité qu’après l’encaissement des chèques que j’aurais émis, il soit découvert que le chèque initial que j’aurais déposé dans mon compte était sans provision ou un faux.

Des courriels me parviennent parfois d’une personne inconnue qui, après m’avoir présenté une triste histoire, me propose en contrepartie d’une généreuse commission de l’aider à transférer une somme importante qui serait dans un compte d’une banque étrangère.

Il s’agit là d’exemples d’arnaques couramment utilisées pour frauder. La fraude est en pleine croissance au Canada.

La Gendarmerie royale du Canada estime qu’environ un million de Canadiens sont victimes de fraude par marketing de masse et de vol d’identité au Canada chaque année, pour un coût de 10 milliards de dollars. En 2010, ce sont 6 Canadiens sur 10 qui ont été pris pour cibles par des fraudeurs.

Près de 80 % de la fraude par marketing de masse — réalisée par téléphone, par courrier ou par Internet afin de joindre un grand nombre de victimes potentielles — serait l’œuvre de membres du crime organisé.

Malgré l’étendue du problème, 9 Canadiens sur 10 ne parlent de la fraude à personne, et moins de 5 % de ceux qui en sont victimes communiquent avec le Centre antifraude du Canada pour signaler l’infraction.

Les escrocs sont souvent des criminels de carrière. Pour parvenir à leurs fins, ils utilisent différentes techniques: se faire passer pour votre fournisseur habituel, dissimuler les renseignements essentiels dans des textes en petits caractères, exploiter les gens vulnérables, dont les personnes endettées ou les chercheurs d’emplois, percevoir à l’avance des frais en échange d’une promesse de service…

Les escrocs sont créatifs et bien organisés. Savoir reconnaître une fraude est la meilleure façon d’y échapper.

Pour signaler des cas de fraude, je vous invite à communiquer avec le Centre antifraude du Canada (centreantifraude.ca ou 1-888-495-8501) ou avec le Bureau de la concurrence (bureaudelaconcurrence.gc.ca ou 1-800-348-5358).

Pour plus de renseignements:

Un jeu-questionnaire sur la fraude
Description de fraudes courantes

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

La Semaine de la francophonie lancée en beauté

Il y avait foule, mercredi soir, au cocktail d’ouverture de la Semaine de la francophonie torontoise dans l’édifice des anciennes imprimeries du Toronto Star.
En lire plus...

21 mars 2019 à 12h45

La Bourse #JEMAIME : un coup de pouce féminin

Les Chiclettes réitèrent pour une troisième année l’expérience de la Bourse #JEMAIME destinée aux projets de femmes franco-ontariennes. Une soirée d’échanges et de spectacles...
En lire plus...

21 mars 2019 à 11h00

Le français en dernier à l’ONU

langues officielles
Comment l’ONU, qui a six langues officielles, peut-elle publier en anglais un document de 18 pages concernant un dossier canadien, le rendre disponible au...
En lire plus...

21 mars 2019 à 9h00

Les incontournables recueils de poésie en Ontario français

La Journée mondiale de la poésie est célébrée chaque année le 21 mars. Pour souligner l’événement, la professeure Lucie Hotte de l’Université d’Ottawa a...
En lire plus...

21 mars 2019 à 7h00

Une police toujours plus ouverte sur la francophonie

Engagement, diversité culturelle, inclusivité: tels furent les maîtres-mots de la fête francophone annuelle de la police de Toronto ce mercredi 20 mars dans ses...
En lire plus...

20 mars 2019 à 16h40

747 millions de francophones attendus d’ici 2070

La nouvelle édition de «La langue française dans le monde» confirme une nouvelle fois le déplacement de son centre de gravité vers l’Afrique. L'étude...
En lire plus...

20 mars 2019 à 14h00

Criée du Manifeste franco-ontarien au Monument Notre Place

Monument franco-ontarien Toronto
Des députés provinciaux et leaders communautaires se sont rassemblés ce mercredi matin 20 mars au Monument franco-ontarien Notre Place, au sud de l’Assemblée législative...
En lire plus...

20 mars 2019 à 12h50

Pour qu’on puisse vivre dans la langue de son choix

Plan d'action langues officielles
La modernisation de la Loi sur les langues officielles passera par des discussions nationales. Entretien avec la ministre du Tourisme, des Langues officielles et...
En lire plus...

20 mars 2019 à 11h00

Une identité formée par les voyages

Francophonie
À ce stade de sa vie, Anastisia Fyk a du mal à définir sa place dans la francophonie. «Je ne parle pas le français...
En lire plus...

20 mars 2019 à 9h00

Un deuxième coming-out : «Je suis Franco-Ontarien»

Mathieu Chantelois fait son deuxième coming-out. «Je peux enfin le claironner: je suis Franco-Ontarien.»
En lire plus...

20 mars 2019 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur