«Ici» n’éclipsera pas «Radio-Canada»

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 18h07 HAE, le 11 juin 2013.

GATINEAU, Qc – Radio-Canada a bien fait de changer d’idée et de conserver son nom, a déclaré mardi le ministre du Patrimoine canadien James Moore, qui considère maintenant le dossier clos.

La société d’État avait fait le lancement mercredi dernier de sa nouvelles marque de commerce «Ici», qui devait être l’élément rassembleur de toutes les plateformes: télé, radio et web. L’appellation «Radio-Canada» devait dans les faits disparaître des ondes et des communications du diffuseur.

La SRC disait chercher à moderniser la signature du diffuseur public.

Mais plusieurs ont avalé l’idée de travers, dont le ministre Moore. Il digérait mal le fait que le diffuseur abandonne le mot «Canada» dans le marché francophone.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le ministre Moore avait ainsi déclaré la semaine dernière que la grande majorité des Canadiens allaient être préoccupés de la diminution de la présence du mot «Canada» ou «canadien» dans l’une des langues officielles.

Il avait également souligné que la loi encadrant le fonctionnement de la société d’État indique que le diffuseur public s’appelle Société Radio-Canada en français et Canadian Broadcasting Corporation en anglais.

Désolé de la confusion

Mais lundi, la direction a changé de cap.

Le PDG de la société, Hubert Lacroix, a annoncé sur les ondes du diffuseur public que le mot «Ici» n’apparaîtra jamais seul à côté du logo de Radio-Canada.

Dans un communiqué transmis tard lundi, M. Lacroix se dit désolé «de la confusion qui s’est créée dans l’esprit des gens» autour de l’introduction du terme Ici comme dénominateur commun. Il a dit avoir «bien entendu» le message que le public a envoyé depuis quelques jours.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le président et directeur général a soutenu que l’objectif n’avait jamais été «d’évacuer Radio-Canada et tout ce qu’elle représente».

«La marque de commerce de la Société Radio-Canada doit être canadienne, la perception de notre radio-diffuseur public doit être claire dans les deux langues officielles du Canada», a déclaré M. Moore à l’occasion d’une annonce sur la promotion de l’histoire du Canada.

Il a souligné qu’il y a 2,5 millions de francophones hors Québec. «On veut s’assurer qu’ils sachent que c’est le radio-diffuseur public du Canada. La présence doit être là, en anglais et en français», dit-il.

Questionné à savoir si le changement de nom, qui fait des vagues depuis une semaine, est maintenant un dossier clos, le ministre a répondu: «oui».

«Ici Radio-Canada télé»

En vertu du changement de cap de lundi, «Radio-Canada» retrouverait sa place dans «Ici Radio-Canada Première» pour la radio, «Ici Radio-Canada télé» et «iciradio-Canada.ca».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Alex Levasseur, président du Syndicat des communications de Radio-Canada, s’est dit heureux que «le bon sens ait triomphé». Il a affirmé être satisfait que la direction ait «admis une bourde». Le syndicat désapprouvait une idée qui semblait vouloir donner une allure «privée» au réseau.

M. Levasseur a toutefois ajouté trouver «malheureux» que les sommes dépensées ne puissent être récupérées.

Radio-Canada n’a pas spécifié le montant total investi dans cette nouvelle signature. Un montant de 400 000 $ a été dépensé à l’externe, alors que 95% du travail aurait été accompli dans le cadre des budgets courants des communications.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur