«Il n’y a pas de terrorisme au Canada»

– l'avocat d'un des 17 accusés


18 juillet 2006 à 11h10

TORONTO (PC & L’Express) – Après qu’un indicateur de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) eut dévoilé son rôle dans l’infiltration des présumés terroristes qui complotaient des attaques en sol canadien, l’avocat de la défense de l’un des accusés a affirmé que le groupe avait été piégé.

La participation de Mubin Shaikh dans l’opération policière qui a menée à l’arrestation de 12 hommes et de 5 adolescents, qui ont été accusés le mois dernier, démontre «qu’il n’y a pas de terrorisme au Canada», a dit l’avocat Rocco Galati.

Selon Me Galati, la police ne détenait aucune preuve contre les accusés et elle a dû recourir à un indicateur «pour les piéger».

Il soutient même qu’ils ont fabriqué toute l’affaire après que M. Shaikh eut argué qu’il était devenu ami avec Fahim Ahmad, le meneur du groupe, en octobre dernier.

M. Shaikh, un membre influent dans la collectivité musulmane torontoise, a révélé, jeudi, à différents médias qu’il était un indicateur engagé par la police pour infiltrer le groupe. Les avis sont partagés sur les raisons qui ont motivé M. Shaikh à révélé son rôle dans ces événements.

Dans un blogue musulman téléchargé par le quotidien The Globe and Mail, l’épouse de l’un des «meneurs» des 17 accusés voue l’agent double aux enfers. Le quotidien torontois a publié ces dernières semaines une série d’analyses sur les échanges de commentaires sur Internet des femmes des accusés, certains écrits remontant à 2004.

L’une d’elles y aurait affirmé avoir inscrit dans son contrat de mariage que son mari devait répondre positivement s’il était appelé à la «guerre sainte», sous peine de divorce. D’autres auraient critiqué sévèrement le mode de vie et les valeurs de la majorité des Canadiens.

M. Shaikh s’est dit préoccupé par les conséquences que pourrait avoir ce présumé complot sur tous les Canadiens et la collectivité musulmane du pays.

La GRC a refusé, vendredi, de répondre aux affirmations de M. Shaikh ou d’évoquer le rôle qu’il a joué dans l’enquête.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Plongée au cœur de Liberty Village, ancien quartier industriel

Liberty Village
Le quartier de Liberty Village, entouré par la rue King et la Gardiner Expressway à l'Est de Toronto, est un concentré d'histoire où les...
En lire plus...

12 novembre 2018 à 11h00

Quand la lumière vient de l’intérieur

galerie Thompson Landry
Ognian Zekoff, l’un des principaux peintres hyperréalistes du Québec, spécialisé dans le «clair-obscur contemporain», veut montrer que les sources de lumière ne viennent pas seulement...
En lire plus...

12 novembre 2018 à 9h00

Hommage des Torontois aux soldats de 14-18

Centenaire armistice Jour du souvenir 2018
Ce 11 novembre au matin, des milliers de Torontois se sont rassemblées pour célébrer le centenaire de l'armistice de la Première Guerre mondiale.
En lire plus...

11 novembre 2018 à 17h00

La Grande Guerre qu’on ne saurait oublier

Chaque année, le 11 novembre nous rappelle un moment important de notre histoire, celui de cet armistice signé le 11 novembre 1918 à 5 h15,...
En lire plus...

11 novembre 2018 à 11h11

Ces colonnes dressées vers le ciel

On remarque un grand nombre de colonnes imposantes dans les grandes villes d'Europe, mais il n'existe pratiquement pas de tels monuments dans nos villes...
En lire plus...

11 novembre 2018 à 11h00

Fin de vie sublime

livre
La journaliste suédoise Sofia Lundberg a autoédité Un petit carnet rouge, roman qui a connu un rare succès sur Internet avant d’être repéré par...
En lire plus...

11 novembre 2018 à 9h00

Quiz : Fin de la «Grande Guerre» 100 ans passés

quiz
Les combats de la Guerre de 1914-1918 prennent fin lorsque l’armistice est signé le 11 novembre 1918.
En lire plus...

11 novembre 2018 à 7h00

La musique a résonné en français aux quatre coins du pays

Une centaine d’artistes viennent de donner plus 200 spectacles de l’Atlantique au Pacifique dans le cadre du festival Coup de cœur.
En lire plus...

10 novembre 2018 à 15h00

Gérer le PLOE comme l’aide en santé?

La pression monte pour qu’Ottawa fasse un ménage du Programme des langues officielles dans l’enseignement (PLOE).
En lire plus...

10 novembre 2018 à 11h00

Le PLOE : un programme fédéral qui a besoin d’un grand ménage

L’année 2020 marquera le 50e anniversaire des transferts en éducation aux provinces et territoires, mais trouve-t-on dans le bilan du Programme de quoi célébrer?
En lire plus...

10 novembre 2018 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur