Hiroshige en 15 questions

Triptyque d'Hiroshige: Les rapides d'Awa (1857). Source: Wikipedia.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Sous le titre L’art en questions, les éditions Hazan ont lancé une série d’ouvrages qui traitent chacun d’un artiste, mais avec cette particularité de le faire toujours en 15 questions.

Ces petits livres sont donc très pratiques et très utiles pour connaître ou faire connaître un artiste, celui qui et le sujet du livre.

Les questions sont les mêmes pour la partie générale du livre (10 premières questions) et différentes (les 5 dernières) pour les artistes qui font l’objet du livre.

Le nombre de pages est le même pour tous ces livres, 96, et presque chaque page est illustrée. Jusqu’à présent L’Express a présenté les artistes Hokusai, Claude Monet, Pablo Picasso et Berthe Morisot.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Un nouvel ouvrage vient de s’ajouter à cette collection: Hiroshige.

Maître de l’estampe japonaise

«Hiroshige (1797-1858) est, avec Hokusai, l’un des plus grands maîtres de l’estampe japonaise», indique l’éditeur.

«Très jeune, il s’oriente vers le dessin et commence par produire des portraits d’acteurs et de courtisanes, et par illustrer des livres avant d’exceller dans un genre nouveau, le paysage.»

Après Hokusai, Hiroshige ajoute à nos connaissances de la culture artistique du Japon.

Le pin de la lune, p. 35

Certes l’ouvrage donne une réponse aux 15 questions posées, mais le livre reproduit une trentaine des œuvres artistiques de Hiroshige en pleine page. On peut ainsi admirer cette nouveauté picturale que sont les paysages.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Dans un commentaire plutôt farfelu que l’on peut trouver sur Internet, l’auteur déclare pouvoir lire Hiroshige en 15 minutes. Il n’en est rien si l’on se concentre sur les magnifiques illustrations de cet ouvrage, qui constituent une occasion unique de les voir.

Le pont-tambour de Meguro, p. 53.

Style fukibokashi

«Hiroshige sait sublimer la beauté naturelle du pays en utilisant le style fukibokashi (permettant des dégradés par bandes ou une absence de motif)», lit-on dans Wikipédia.

«Il y rajoute une touche de ‘magie’ en faisant appel à des atmosphères prenantes impliquant la pluie, la neige, la lune et le brouillard. La dimension lyrique des estampes ainsi que la qualité d’impression parachèvent le tout. À partir de cette période, il multiplie les voyages et les vues de paysages célèbres.»

Vue panoramique de Kazanawa sous la pleine lune, p. 63.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur