Berthe Morisot en 15 questions

Nouvel ouvrage des éditions Hazan sur la peintre impressionniste

Berthe Morisot vers 1875. Sa «Femme en noir ou Avant le théâtre», 1875. Le nouvel ouvrage des éditions Hazan.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Sous le titre L’art en questions, les éditions Hazan ont lancé une série d’ouvrages qui traitent chacun d’un artiste en 15 questions. Ces petits livres sont donc très pratiques et très utiles pour connaître, mieux connaître ou faire connaître un artiste, celui qui et le sujet du livre.

Une collection

Les questions ne sont pas les mêmes, car les auteurs qui ont rédigé ces ouvrages sont différents, mais sont des spécialisés de l’artiste dont ils traitent.

Le nombre de pages est le même pour tous ces livres, 96, et presque chaque page est illustrée. Jusqu’à présent L’Express a présenté les artistes suivants: Hokusai, Claude Monet, André Derain et Pablo Picasso.

Un nouvel ouvrage s’ajoute à cette collection: Berthe Morisot.

Berthe Morisot: Eugène Manet à l’île de Wight (1875), p. 86-87.

Famille d’artistes

Si Berthe Morisot n’est pas une artiste inconnue de tous nos lecteurs, il est utile cependant de la situer. Elle est née en 1841 à Bourges, une ville du sud-ouest de la France et elle décède à Paris en 1895.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Son père est un fonctionnaire de haut rang puisqu’il est le préfet du département, et sa mère a quelque lien artistique, car elle est la petite nièce du peintre Fragonard.

Elle a deux sœurs qui s’adonnent à la peinture et exposent leurs œuvres pour la première fois à un Salon de peinture en 1864. Il n’est donc guère étonnant que dans cette ambiance picturale familiale Berthe fasse par la suite carrière dans ce domaine de la peinture.

Berthe Morisot: Julie Manet au violon, 1893, p. 57.

Père fier et inquiet

«Avec des natures comme celle de vos filles, ce ne sont pas des petits talents d’agrément que mon enseignement leur procurera; elles deviendront des peintres. Vous rendez-vous bien compte de ce que cela veut dire? Dans le milieu de la grande bourgeoisie qui est le vôtre, ce sera une révolution, je dirais presque une catastrophe. Êtes-vous bien sûre de ne pas me maudire un jour?», disait du talent de ses filles à leur père Joseph Guichard (1806-1880), peintre en vue à cette époque.

C’est Berthe qui l’emporte finalement par son talent. «Son art a été admiré par les plus grands peintres (Monet, Renoir, Degas) et écrivains (Mallarmé, Valéry) de son temps, qui étaient aussi ses amis proches.» (Éditeur)

Berthe Morisot: La Lecture (intitulé aussi : Madame Morisot et sa fille, Madame Pontillon), 1869-1870.

Impressionnisme

Le mouvement impressionniste auquel Berthe adhère va lui donner toute sa gloire. Elle devient une figure majeure de ce mouvement et l’une des peintres les plus novatrices du groupe.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Elle s’efforce, avec une grande rapidité d’exécution, de brouiller les frontières entre l’intérieur et l’extérieur, le privé et le public. Une exposition incontournable, d’une grande artiste qui a su mêler l’art et la vie avec talent.»

En une phrase, on définit Berthe Morisot comme «membre fondateur et doyenne du mouvement d’avant-garde que fut l’Impressionnisme.» La liste de ses œuvres est impressionnante.

Berthe Morisot: Les cerises; tableau commencé en 1891.

Exquises harmonies

«Nul ne représente l’impressionnisme avec un talent plus raffiné, avec plus d’autorité que Mme Morisot», écrira le critique d’art Gustave Geffroy.

«Les exquises harmonies», la palette lumineuse et la facture vive de ses peintures qui fixent «les chatoiements, les lueurs produites sur les choses et l’air qui les enveloppe», la touche libre de ses pastels, ont permis à Berthe Morisot de retranscrire sa vie familiale et amicale au plus près.

Le texte de Marianne Mathieu retrace le parcours de cette artiste qui était à la fois l’un des modèles favoris de Manet, une femme dévouée à son œuvre, et une peintre «secrète» qui ne s’est jamais déclarée comme telle, malgré la reconnaissance de ses pairs.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Berthe Morisot: Le Berceau, 1872, musée d’Orsay, acquis en 1930.

Les 15 questions

Voici la liste des 15 questions posées par l’auteure du livre, Marianne Mathieu, auxquelles elle apporte aussi des réponses que l’on trouvera en lisant les pages très illustrées de superbes reproductions, dont une trentain en pleine page ou en double page.

1. Une femme peut-elle être peintre? 2. Muse ou élève de Manat? 3. Intérieur, extérieur? le plein air en question 4. Officielle ou refusée? la voie de l’impressionnisme 5. Berthe et Eugène: mariage de raison ou union moderne? 6. Vie bourgeoise, vie d’artiste? 7. Julie Manet, enfant modèle? 8. Berthe Morisot peint-elle sa vie? 9. Héritière du XVIIIe siècle? 10. Vendre ou offrir ses œuvres? 11. Et l’art de collectionner? 12. Peintre de l’inachevée? 13 Un style à soi? 14. Pourquoi Berthe Morisot est-elle si rare dans les musées? 15. Berthe Morisot et le féminisme?

Pour connaître Berthe Morisot, rien de mieux que ce petit livre, puisque les musées du Canada ne semblent pas avoir de ses tableaux, pourtant nombreux, dans leurs collections…

Le Musée national des beaux-arts du Québec a présenté l’an dernier une soixantaine d’oeuvres de Berthe Morisot, mais cette exposition est repartie à Philadelphie (20 octobre au 14 janvier), à Dallas (24 février au 26 mai) et à Paris (17 juin au 22 septembre 2019).

Berthe Morisot: Le Jardin à Bourgival, 1884, p. 88-89.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur