High Park, un espace de verdure au cœur de la ville

High Park

High Park


15 juin 2018 à 17h00

Toronto est une ville bruyante et animée. Mais ne la jugez pas trop vite. Il est possible d’y trouver de vrai trou de verdure entre deux gratte-ciel. Mais pour vous échapper de la ville, High Park sera votre havre de paix. Situé au cœur de la ville, c’est le plus grand espace vert de Toronto.

Dans cette nouvelle édition de Visites Express, nous vous emmenons à la découverte de ce parc, lieu de détente incontournable.

Sauvage et tranquille

Un zoo, un vaste plan d’eau, des aires de jeux pour enfants, des restaurants, ou encore un parc pour chiens… Le parc propose toutes sortes d’activités. Des espaces dédiés au sport sont également à la disposition des plus courageux.

Mais High Park a une particularité. Une grande partie du parc est restée à l’état naturel et à échappé au contrôle de l’homme. Suivez les sentiers balisés… Cependant, nous vous recommandons de vous y perdre innocemment.

Les Bonnie et Clyde de High Park

Connaissez-vous les capybaras ? Ces gros rongeurs vivent essentiellement en Amérique du Sud. À l’été 2016, le zoo de High Park fait l’acquisition de deux de ces animaux.

Manque de chance, les deux capybaras s’échappent de leur enclos et partent se nicher dans un des nombreux recoins de High Park.

High Park
Les capybaras de High Park

Surnommés Bonnie et Clyde, ils attireront une foule de visiteurs persuadée de pouvoir retrouver nos deux fugitifs. Ils seront aperçus plusieurs fois près du plan d’eau du parc. Malgré les moyens mis en œuvre pour les retrouver, les capybaras déjouent toutes les tentatives.

Retrouvés à la fin de l’été 2016, ils ont regagné leur enclos du zoo.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les langues officielles ont leur ministère

Mélanie Joly s'occupera aussi de la Francophonie et du Tourisme
En lire plus...

18 juillet 2018 à 17h37

Des portraits d’écrivains qui juxtaposent le réel et le surréaliste

Face à face
Face à face avec Mathieu Laca à la galerie Thompson Landry
En lire plus...

18 juillet 2018 à 12h00

Les araignées utilisent l’électricité de l’air pour voler

Ça intriguait déjà le jeune Darwin
En lire plus...

18 juillet 2018 à 7h00

CAH et le lobby des aînés: FARFO s’parler

Centres d'Accueil Héritage
Prêts pour le «tsunami gris»?
En lire plus...

17 juillet 2018 à 14h24

Une virée à Wasaga Beach

wasaga beach
Des plages qui respirent les vacances et la famille
En lire plus...

17 juillet 2018 à 12h00

Le seuil de l’hypertension est incertain

hypertension
Entre 120 et 140: le chiffre magique
En lire plus...

17 juillet 2018 à 7h00

Succès de la fête torontoise de la Bastille

Wychwood Barns
Un événement annuel redynamisé
En lire plus...

16 juillet 2018 à 12h00

Un capteur contre le dopage technologique

cyclisme
Un capteur détecterait le champ magnétique d’un moteur caché dans un vélo
En lire plus...

Raymond Brousseau nous fait découvrir l’art inuit

Raymond Brousseau
Important don du collectionneur et peintre au MNBAQ
En lire plus...

15 juillet 2018 à 11h00

Quand un écrivain n’est plus cru, il est cuit !

Le premier roman de Claude La Charité s’intitule Le meilleur dernier roman. Ça ne s’applique pas au livre qu’on lit mais plutôt à un...
En lire plus...

15 juillet 2018 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur