Guerre aux bactéries multi-résistantes

Partagez
Tweetez
Envoyez

C’est maintenant une question de sécurité nationale pour la Maison-Blanche. Non pas le groupe État islamique, mais… les bactéries multi-résistantes (BMR). La guerre est déclarée.

Les médecins nous préviennent depuis longtemps: nos armes, les antibiotiques, sont de moins en moins efficaces. Des maladies que l’on traitait facilement depuis des décennies deviennent des adversaires invincibles. La peur que ces super-microbes ne se propagent a poussé le président Obama à sortir l’artillerie lourde.

Mais est-il trop tard? Le Centre de contrôle des maladies évalue que la menace tue à présent 23 000 personnes chaque année aux États-Unis, soit près de 9 fois la tragédie du World Trade Center.

Le meilleur effort de guerre, prévient-on, serait peut-être d’arrêter d’utiliser des antibiotiques inutiles comme pour soigner un rhume. C’est le type d’abus qui contribue à accélérer le développement de «familles» de bactéries résistantes à ces antibiotiques.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur