La guerre au Yémen, porte ouverte aux bactéries résistantes

Le pire désastre humanitaire du monde

guerre

Un quartier de la capitale du Yémen, Sanaa, après un raid aérien. (Photo: Almigdad Mojalli/ VOA / Wikipediai Commons, octobre 2015)


19 avril 2018 à 13h32

En plus d’être une catastrophe humanitaire, la guerre au Yémen est une catastrophe sanitaire, et à présent une opportunité pour les maladies infectieuses: on commence à y observer, chez les blessés et les malades, des cas de bactéries résistantes aux antibiotiques.

On sait que les bombardements menés par l’armée saoudienne depuis trois ans chez son voisin yéménite ont fait plusieurs milliers de morts. Mais l’offensive va au-delà de la destruction des édifices et des zones détenues par les opposants au régime: c’est une offensive économique qui a mis à mal l’approvisionnement de base en nourriture, en eau potable et en médicaments. Cette combinaison a un impact dévastateur, de loin supérieur à celui des bombes.

Famine

Pour l’Organisation des Nations Unies, le Yémen est en ce moment «le pire désastre humanitaire du monde», peut-être le pire en 50 ans.

Des millions de personnes sans accès à de l’eau potable, 18 millions sous-alimentées, dont plus de 400 000 enfants qui, selon un rapport de l’UNICEF en janvier, souffrent d’une famine endémique.

Plusieurs de ceux qui survivront resteront toute leur vie avec des séquelles de cette malnutrition ou de maladies comme le choléra.

Le scénario du pire

L’existence de bactéries de plus en plus résistantes à la plupart des antibiotiques est depuis des années un motif d’inquiétudes croissant dans les pays occidentaux. Mais dans un pays qui était déjà l’un des plus pauvres de la planète avant d’être ravagé par la guerre, c’est une catastrophe:

Dans le scénario du pire évoqué en fin de semaine par le New York Times, la bactérie Acinetobacter baumannii, observée récemment par Médecins sans frontières, pourrait être d’ores et déjà si répandue dans le sol et dans la population qu’il serait impossible d’espérer arrêter sa prolifération.

Et le Yémen pourrait être le signe avant-coureur: dans les crises humanitaires, toute l’attention se porte sur les soins d’urgence et d’autres problèmes sont souvent négligés. La surveillance de la résistance aux médicaments est souvent intermittente, mais il semble que «plusieurs personnes meurent d’infections» dans les conflits au Moyen-Orient…

Des découvertes similaires à celle de Médecins sans frontières au Yémen sont apparues dans des petites études en Syrie: «l’infrastructure de l’aide internationale ne s’est pas ajustée à la réalité».

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Fayza Abdallaoui quittera le MOFIF

MOFIF AG Démission Fayza Abdallaoui
En présentant le premier Livre Blanc du MOFIF, Fayza Abdallaoui a aussi annoncé son départ de la présidence.
En lire plus...

14 novembre 2018 à 17h00

Mars sur Terre, ou l’île Devon

Mars
Le Nunavut est une autre planète, ne serait-ce que par la minéralité du paysage et l’isolement géographique.
En lire plus...

14 novembre 2018 à 11h00

Vos jeunes font-ils au moins 60 minutes d’activité physique par jour?

sport
Selon l’Organisme mondial de la Santé (OMS), les enfants de 5 à 17 ans devraient faire au moins 60 minutes par jour d’activité physique...
En lire plus...

14 novembre 2018 à 9h00

Regardez-moi dans les yeux

On se sent obligé d’enseigner à de futurs employés, ou à des gens qui veulent sortir de leur solitude, qu’il est important d'établir un...
En lire plus...

14 novembre 2018 à 7h00

Les Leafs surclassent les Kings de Los Angeles (5-1)

Maple Leafs
En déplacement à Los Angeles, les Leafs ont facilement battu les Kings ce soir sur le score de 5-1.
En lire plus...

14 novembre 2018 à 1h01

Nationalisme ≠ suprémacisme

11 novembre 2018
Donald Trump s’est proclamé «nationaliste», le mois dernier, alors que pour Emmanuel Macron, le patriotisme est «l'exact contraire» du nationalisme, une «trahison»...
En lire plus...

13 novembre 2018 à 17h25

Un ex-Témoin de Jéhovah raconte

secte religion
Gaëtan a été élevé parmi les Témoins de Jéhovah. À 24 ans, suite à une sévère dépression, il quitte le mouvement. C’est le début...
En lire plus...

13 novembre 2018 à 9h00

Des médecins opposés aux trous de balles dans leurs patients

tuerie
La NRA vient apparemment de décider que c’était une bonne idée de s’attaquer aux médecins.
En lire plus...

13 novembre 2018 à 7h00

Des francophones bien vivants et qui le disent

Francophones hors Québec
Même, L’itinéraire, le magazine montréalais des itinérants, s’intéresse aux francophones hors Québec.
En lire plus...

12 novembre 2018 à 17h05

Les meilleures façons de tuer la francophonie ontarienne

Ne pas faire de la place aux jeunes, aux immigrants et aux francophiles est un bon moyen de ne pas intéresser les gens à...
En lire plus...

12 novembre 2018 à 14h10

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur