Grande-Rivière-du-Nord, une terre haïtienne de caractère

À l'heure du tourisme patrimonial durable

Haïti

La région de la Grande Rivière du Nord en Haïti. (Photo: Henri David Eustache)


14 juillet 2018 à 10h00

Tricentenaire, la commune haïtienne de la Grande-Rivière-du-Nord porte le nom de l’immense rivière, encerclée de majestueuses montagnes, qui la traverse. Elle est située entre la ville de Milot qui abrite la Citadelle Laferrière (du Patrimoine mondial), les ruines du Palais du roi Christophe (1811) et la cité culturelle et commerciale de Cap-Haïtien.

«Une plaque tournante entre le Cap et le Plateau Central», selon Francklin Guerrier, président de l’Association Les Rivanordais et l’Avancement de leur Communauté (RIVACOM). L’Association, fondée en 2003, s’est donné pour mandat d’appuyer la relève et le progrès durable de la Grande-Rivière-du-Nord.

Haïti
Visite guidée de la commune Grande-Rivière-du-Nord avec RIVACOM, avril 2018. (Photo: Annik Chalifour)

Avril 2018: en compagnie de membres de la RIVACOM, nous déambulons dans les rues pittoresques de la commune. On nous présente la Grande-Rivière-du-Nord avec fierté, tel un livre ouvert sur la surprenante épopée du Nord.

Notre randonnée promet la découverte du berceau de grands personnages haïtiens au coeur d’une nature grandiose. La charmante cité brille sous un soleil ardent. Le centre-ville doté d’une superbe place aux allées vertes, dégage une atmosphère de paix et de bien-être.

Artisans de la liberté

Citons Jean-Baptiste Chavannes, natif de la Grande-Rivière-du-Nord, et Vincent Ogé, originaire du Dondon (14 km de la Grande-Rivière-du-Nord), acteurs solidaires de la Révolution haïtienne prônant la liberté entre les races et les hommes.

Leur lutte pour l’égalité et les mêmes droits pour tous contribua à la révolte des esclaves d’août 1791; le début d’un long combat qui mènera à l’indépendance d’Haïti (1804).

Haïti
Coopérative Chavannes. (Photo: Historic Haïti)

Aujourd’hui la commune abrite la Coopérative agricole et cacaoyère Jean-Baptiste Chavannes, créée en 1964 et qui regroupe 750 producteurs de cacao.

La visite de la cacaoyère nous révèle les secrets de la culture de la divine plante, la fermentation et le séchage des fèves: on y fabrique un chocolat local au goût pur et unique, absolument exquis!

La Coopérative propose toute une gamme de produits aux saveurs chocolatées: liqueur de cacao, poudre cacao, chocolat en liquide, huile de cacao.

Coopératives dynamiques

La commune de Dondon héberge la Coopérative agricole caféière Vincent Ogé fondée en 1976. Elle absorbe 65% de la production nationale de café et rassemble plus de 600 planteurs.

Haïti
Artisans de la Coopérative Jean-Baptiste Chavannes. (Photo: Annik Chalifour)

Ces deux coopératives du Nord, dynamiques et productives, illustrent l’importance de l’oeuvre paysanne en Haïti et de l’essor possible d’une socio-économie durable par le tourisme responsable.

Voyager en contribuant à préserver l’environnement tout en ayant un impact positif sur les conditions de vie locales: une source potentielle d’appui aux fonctions essentielles de l’agriculture et de l’élevage dans le Nord d’Haïti et partout au pays.

Jean Price-Mars

La Grande-Rivière-du-Nord est aussi le lieu de naissance de Jean Price-Mars (1876-1969), l’auteur de Ainsi parla l’Oncle (1928), premier manifeste de la condition noire.

Haïti
Plaque commémorative Jean Price-Mars. (Photo: Annik Chalifour)

On décrit Jean Price-Mars comme «le père de la négritude et du panafricanisme, le précurseur de Harlem Renaissance». Médecin, ethnographe, diplomate, pédagogue et écrivain, Jean Price-Mars est considéré comme le principal maître à penser haïtien du 20e siècle. L’emplacement de la maison où il naquit (15 octobre 1876) siège au coeur de la commune.

Haïti
Habitation de Jean Price-Mars. (Photo: Annik Chalifour)

Monuments de vie

Plusieurs grandes figures de l’Histoire haïtienne sont originaires du Nord: Toussaint L’Ouverture (1743-1803), le père de l’Indépendance; l’empereur Jean-Jacques Dessalines (1758-1806); le roi Henry Christophe (1767-1820).

Citons Cormiers, la 6e section communale de la Grande-Rivière-du-Nord, où est né Jean-Jacques Dessalines.

Haïti
Le sablier planté par Dessalines en 1806 au centre. L’église Saint Rose de Lima. (Photo: Henri David Eustache)

Au centre de la Grande-Rivière-du-Nord, on remarque certains monuments à haute valeur culturelle. L’impressionnant sablier planté par Dessalines (janvier 1806) en signe de l’enterrement de l’esclavage, et la touchante église Sainte-Rose de Lima (1712).

Chaque année la paroisse fête sa sainte patronne les 29 et 30 août avec splendeur: concerts populaires, foires artisanales et gastronomiques animent la place Sainte-Rose.

Haïti
L’église Sainte Rose de Lima (1712). (Photo: Annik Chalifour)

La commune détient aussi la particularité d’avoir hérité du plus grand nombre de présidents, nous font remarquer nos hôtes: le général Henry Namphy, Vilbrun Guillaume Sam, Tirésias Simon Sam, Jean-Baptiste Riché, Philippe Guerrier et Jean-Jacques Dessalines.

Liens avec le Québec et l’Ontario

En juin 2017 neuf étudiantes en Techniques de travail social du Cégep de Rimouski ont participé à un projet Internet à la Grande-Rivière-du-Nord.

Haïti
Projet Cégep de Rimouski, juin 2017. (Photo: Cégep de Rimouski)

Le stage s’est déroulé sous les auspices de la RIVACOM. Un jumelage pertinent dans le cadre des oeuvres sociales de l’Association disposant d’un centre communautaire équipé d’une bibliothèque, d’une salle d’ordinateurs et d’espaces-enfants.

Les étudiantes ont animé des ateliers en informatique, l’aide aux devoirs, et des activités interculturelles. Elles ont séjourné en famille d’accueil rivanordaise et rencontré plusieurs organismes locaux pour mieux comprendre les réalités du milieu. Un autre stage est prévu en 2019.

Haïti
Membres de RIVACOM et de l’Association des Dondonnais en Action devant la mairie de Grande-Rivière-du-Nord. À g. casquette bleue: Annik Chalifour, avril-2018. (Photo: Henri David Eustache)

La RIVACOM a également collaboré avec l’organisation torontoise Pierspective Entraide Humanitaire (PEH). PEH a été fondée en 2002 par le Dr Éric Pierre, consul d’Haïti à Toronto, dans le but d’aider les communautés les plus vulnérables en Haïti.

En 2008-2009 l’organisation a fait parvenir des ordinateurs et des livres à la Grande-Rivière-du-Nord en partenariat avec la RIVACOM.

Tourisme écoresponsable

Rappelons la proximité de la Grande-Rivière-du-Nord à Dondon, qui pourrait susciter de nouvelles alliances en faveur de l’écotourisme dans la région. Tout particulièrement à la lumière des célébrations du 350e anniversaire de Cap-Haïtien qui se tiendront en 2020.

Les deux communes possèdent un patrimoine culturel et environnemental d’exception. À l’heure où «le voyage écoresponsable n’est plus marginal, mais en voie de s’imposer comme un standard», il est temps de miser sur les atouts écotouristiques dans le Nord d’Haïti, mais aussi partout au pays.

Haïti
La Grande Rivière du Nord (photo Annik Chalifour)

Annik Chalifour revient d’un 6e voyage de presse en Haïti, cette fois-ci dans le Nord du pays. Ses reportages visent à promouvoir le patrimoine culturel d’Haïti: un important levier de son développement socio-économique durable. La journaliste était l’invitée de l’Association des Rinavordais et l’Avancement de leur Communauté (RIVACOM) à la Grande-Rivière-du-Nord.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

La fascination méconnue des impressionnistes pour l’industrie

Jusqu'au mois de mai, le musée des Beaux Arts de l'Ontario (AGO) expose les œuvres d’artistes impressionnistes sur le thème de la Révolution industrielle.
En lire plus...

19 février 2019 à 9h00

Quelle langue parle ce chimpanzé?

S’il est exact que les langages humains obéissent à une série de lois mathématiques, alors le langage des signes et des sons qu’utilisent les...
En lire plus...

19 février 2019 à 7h00

Un avenir dystopique dans un club de boulingrin

Arlen Aguayo-Stewart
Un ancien espace fréquenté par les amateurs de boulingrin (bowling sur gazon), le Clubhouse du nouvel East End Arts Space, dans le parc Riverdale,...
En lire plus...

18 février 2019 à 11h00

Les conseils d’un entrepreneur francophone

Atelier entreprenariat CFT Mois de l'histoire des noirs
Dans le cadre de la journée d’ateliers organisée par le Centre francophone de Toronto pour le Mois de l’histoire des Noirs, samedi 23 février,...
En lire plus...

18 février 2019 à 9h00

Cloner des singes pour étudier les maladies du cerveau

Il s’est écoulé à peine un an entre le premier clonage réussi de singes, et le premier clonage réussi de singes génétiquement modifiés. Où...
En lire plus...

18 février 2019 à 7h00

Haïti : la rage des innocents

Des centaines de visages décomposés par la rage apparaissent sur nos écrans: les visages de milliers de jeunes Haïtiens privés d'espoir. Rien ne les...
En lire plus...

17 février 2019 à 17h30

Sur les traces des aventuriers du 80e parallèle

Norvège Aurélie Resch
Il est près de 22h quand le navire Nordstjernen de la compagnie Hurtigruten franchit le 80e parallèle. Passagers et équipage sont réunis sur le...
En lire plus...

17 février 2019 à 13h00

Voyager dans le temps avec les éditions Faton

Les éditions Faton offrent toute une gamme de revues relatives au domaine artistique qui sont toujours d'un grand intérêt. Elles sont toutes du même...
En lire plus...

17 février 2019 à 11h00

Bêtise et petitesse de l’être humain

L’innocent
Les scandales pédophiles au sein de l’Église catholique durent depuis des siècles. Sergio Kokis s’en inspire pour écrire L’innocent, un roman dont l’action se...
En lire plus...

17 février 2019 à 9h00

Quiz : A mari usque ad mare

A mari usque ad mare (d’un océan à l’autre) est la devise du Canada.
En lire plus...

17 février 2019 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur