Et si John Lennon était toujours vivant… caché dans le Nord de l’Ontario

L'expo Give Peace A Chance et le film Let Him Be

Partagez
Tweetez
Envoyez

Deux événements commémorent une des icones des Beatles, pourtant disparue il y a presque 30 ans. John Lennon est à l’honneur dans une exposition et dans un film qui est sorti vendredi à Toronto. La première est composée de photos inédites du «bed-in» du chanteur et de sa compagne Yoko Ono, et le second est l’histoire de deux jeunes étudiants à la recherche de John Lennon, qu’ils soupçonnent d’être toujours en vie.

Le 26 mai 1969 (il y a 40 ans!), John Lennon et Yoko Ono entamaient un bed-in de huit jours à l’hôtel Reine Elizabeth de Montréal. Ils transformèrent leur lune de miel en message pour la paix, contre la guerre du Vietnam. John Lennon et Yoko Ono ont passé leur semaine au lit et en pyjama à recevoir des journalistes et écrire des chansons, notamment le fameux Give Peace A Chance, auquel ont participé des québécois.

C’est cette histoire que retraçait l’exposition Give Peace A Chance à la Galerie Stephen Bulger, dans le cadre du festival Contact. Un étonnant échantillon de photos inédites du couple, prises durant ce bed-in, a été exposé durant une semaine.

Gerry Dieter est l’auteur de ces photos, qu’il n’avait encore jamais publié.

À l’époque il était journaliste pour Life, mais son reportage avait alors été remplacé par une autre actualité. Il n’avait jamais pensé à montrer ses photos avant le 11 septembre 2001, qui lui a donné l’envie de redonner «un message de paix, d’amour et de compassion».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«C’était incroyable de vivre ce moment avec eux, ils rêvaient de ce dont tout le monde rêve: un monde meilleur. Et il n’y a rien de mal à croire en un monde plus beau», explique le journaliste. Ses photos sont publiées dans un livre, écrit par Joan Athey, intitulé encore une fois Give Peace A Chance.

Durant l’exposition, chaque visiteur était invité a donner sa vision d’un monde en paix. Il suffisait de la noter sur un bout de papier puis d’accrocher celui-ci dans un arbre. Tous les papiers seront ensuite envoyés à Yoko Ono, dans le cadre du projet Imagine Peace Tower.

Était aussi présent à l’exposition l’équipe de Let Him Be, qui présentait le soir même l’avant-première du film.

Let Him Be retrace les recherches de deux jeunes cinéastes amateurs convaincus que John Lennon se cache dans une ferme au Nord de l’Ontario. Ils pensent que son assassinat en 1980 n’était qu’une pièce montée pour sortir de la vie publique. Ils émettent cette hypothèse après avoir visionné une vidéo dans lequel apparaît un homme d’une soixantaine d’année très ressemblant au célèbre chanteur.

L’acteur Mark Staycer, qui joue le supposé John Lennon (qui se serait rebaptisé Noel Snow), est d’ailleurs vraiment ressemblant. «Les gens m’ont déjà dit que j’avais une certaine ressemblance avec Lennon, mais je ne m’en suis jamais réclamé, d’ailleurs c’est le réalisateur qui m’a choisi», explique t-il.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Lennon et les Beatles ont toujours été une source d’inspiration pour moi», confesse le réalisateur Peter McNamee. Il a eu l’idée du scénario en apprenant qu’un grand nombre d’Américains pensent qu’Elvis Presley est toujours vivant.

L’histoire est filmée par des caméras de surveillance disposées par l’un des deux jeunes, et donne l’impression d’être réellement réalisée par les étudiants. Le réalisateur a aussi voulu donner beaucoup de liberté aux acteurs, dont seulement quatre sont professionnels, ce qui donne au film une touche de réalisme.

Même si l’histoire manque parfois de crédibilité, le film est plaisant et propose des chansons de qualité, qui pourraient très bien avoir été écrites et chantées par un John Lennon plus âgé. Le film est sur les écrans à Toronto depuis vendredi soir au cinéma AMC, à l’intersection de Yonge et Dundas.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur