Errer entre deux mondes

Guy Bélizaire, À l’ombre des érables et des palmiers, nouvelles, Ottawa, Éditions L’Interligne, coll. Vertiges, 2018, 122, pages, 19,95 $.


17 juin 2018 à 9h00

Guy Bélizaire vient de publier À l’ombre des érables et des palmiers, un recueil de nouvelles dont certaines sont écrites au « je ».

Est-ce une entreprise autobiographique où le filon de chaque histoire puise dans le vécu de l’auteur? On pourrait le croire puisque Guy Bélizaire est né à Cap-Haïtien, comme plusieurs des personnages qu’il met en scène dans ses nouvelles.

Le titre, fort bien choisi et finement ciselé, évoque l’exil, la fuite de l’île haïtienne vers un coin du Canada, le plus souvent Montréal. Il est très souvent question de discrimination, d’injustice, de racisme, de déracinement et de pauvreté. Il faut «envoyer un peu plus d’argent là-bas où on la croyait riche et heureuse», ce qui est rarement le cas.

Cafard

Il y a quelques histoires moins tristes, voire heureuses, mais qui ont presque toujours une fin sombre. Le succès d’un immigrant devenu médecin est assombri par un mauvais souvenir d’enfance; il finit par avoir «dans le cœur plus de pitié que de rancœur».

Les personnages des quatorze nouvelles du recueil sont le plus souvent aux prises avec un cafard, voire avec des réelles difficultés. Un homme bienveillant est traité de voleur parce qu’il est… Noir. Un employé se fait vertement apostrophé en ces termes: «S’il y a quelqu’un de trop ici, c’est bien toi; personne ne t’a fait venir et si t’es pas content, tu n’as qu’à retourner d’où tu viens.»

Misère

La réalité décrite dans ces histoires élégamment racontées se résume à «la misère des gens qui ont quitté leurs pays à la recherche du paradis».

Tel que signalé plus haut, le ton du recueil demeure sombre. L’auteur sait résumer tout un parcours dans une phrase lapidaire comme «ça sert à quoi de vouloir atteindre le ciel quand tu ne sais même pas voler?» Aznavour avait-il raison de chanter que «la misère est moins pénible au soleil», à Cap-Haïtien versus Montréal?

Guy Bélizaire semble avoir été témoin (acteur?) de tous ces Canado-Haïtiens qui sont retournés au Sud pour rendre visite à d’anciens compatriotes. Ils ont essayé de « jouer sur les deux terrains sans peut-être gagner sur aucun des deux». Leur lot est celui d’osciller entre le Nord et le Sud, «d’errer entre deux mondes».

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Pénurie d’enseignants : les professionnels de l’immersion prennent les devants

immersion
Campagne de valorisation de la profession et portail de recrutement
En lire plus...

18 septembre 2018 à 9h00

Le marathon, c’est dans nos gènes

coureurs
Des changements anatomiques ont sans doute permis à nos ancêtres de devenir de bons coureurs d’endurance: un avantage évolutif.
En lire plus...

18 septembre 2018 à 7h00

Balade à Toronto : Gémeaux pour la meilleure composante numérique

Balade à Toronto
Au récent gala des prix de la télévision francophones du pays, 6 émissions sur 150 provenaient de l'extérieur du Québec...
En lire plus...

17 septembre 2018 à 16h55

Le Toronto Wolfpack sort victorieux d’une rencontre historique

Toronto Wolfpack - Toulouse Olympique
Le Toronto Wolfpack a battu 13-12 le Toulouse Olympique lors d'une rencontre de rugby à treize historique ce samedi au stade Lamport.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 15h00

La démocratie pour de vrai… ou presque!

PFJA
Deuxième édition du Parlement francophone des jeunes des Amériques
En lire plus...

17 septembre 2018 à 13h10

Une nouvelle saison pour Oasis sous les meilleurs auspices

AGA Oasis membres
Bilan annuel plutôt favorable et encourageant à l'assemblée générale d'Oasis Centre des femmes.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 13h00

Vins jurassiens et plats gourmets au Notre Bistro

Le Notre Bistro
Une fois par mois, Le Notre Bistro organise une soirée dégustation de vin accompagnée de plats raffinés. Cette semaine, L'Express a eu la chance de...
En lire plus...

17 septembre 2018 à 11h00

Le scénariste d’une série culte en France s’installe à Toronto

Scènes de ménages
Yannick Hervieu, scénariste pour Scènes de ménages en France, s'est installé à Toronto depuis quelques semaines
En lire plus...

17 septembre 2018 à 11h00

À la découverte du village de Blue Mountain

Après les plages de Wasaga, L’express de Toronto vous emmène pour une Visites Express estivale au village de Blue Mountain.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 10h00

C’est mon opinion : fromages et vin rouge ne font pas bon ménage

Vin et fromage
Pourquoi ne pas marier un vin blanc sec dont l’acidité tranchera le gras du fromage?
En lire plus...

17 septembre 2018 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur