Les syndicats de l’éducation appuient la vaccination obligatoire

vaccination obligatoire
Des cliniques de vaccination seraient installées près des écoles. Photo: Annik Chalifour
Partagez
Tweetez
Envoyez

Après quelques hésitations ces dernières semaines, les quatre grands syndicats de l’éducation en Ontario, dont l’Association des enseignants franco-ontariens (AEFO), réclament la vaccination obligatoire contre la covid du personnel et des élèves de toutes les écoles.

«Pour offrir le plus de protection possible aux élèves et aux collectivités de l’Ontario, nous croyons que toutes les personnes dans une école, qu’elles y travaillent ou qu’elles y étudient, devraient être vaccinées si elles sont admissibles au vaccin et en mesure de le recevoir en toute sécurité.»

vaccin, médicament, covid
71% des Ontariens ont reçu au moins une dose d’un vaccin anti-covid. 64% ont reçu leurs deux doses. Photo: WhoWhatWhy, Flickr

Des accommodements à la vaccination obligatoire

Les syndicats reconnaissent toutefois que des exceptions et des accommodements puissent être accordés «pour des raisons médicales ou religieuses». Et que ces non-vaccinés ne soient pas «désavantagés d’aucune façon».

Ces personnes exemptées devraient alors se soumettre à des tests périodiques de covid, et se conformer à des «protocoles de sécurité renforcés».

Au début du mois, le gouvernement a confirmé que la rentrée scolaire de septembre se ferait en présentiel pour tous, cinq jours par semaine, avec plusieurs mesures de protection et d’adaptation à la pandémie.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Mardi, le gouvernement ontarien a adopté une politique de divulgation du statut vaccinal pour le personnel des systèmes de santé et d’éducation. Et le premier ministre Doug Ford a donné l’exemple et exigeant que tous ses députés progressistes-conservateurs soient vaccinés contre la covid, sous peine d’expulsion du caucus.

vaccination obligatoire, hôpitaux, écoles
La courbe des hospitalisations des malades de la covid depuis 90 jours en Ontario (ligne noire: les patients aux soins intensifs). La barre des 150 cas a été dépassée le 17 août pour la première fois depuis un mois. La majorité d’entre eux seraient des non-vaccinés.

Des centres de vaccinations près des écoles

Lundi, il annonçait la mise en place de centres de vaccination et l’organisation de séances de vaccination en milieu scolaire ou à proximité des écoles, avant la rentrée et pendant les premières semaines d’école.

L’AEFO, la FEEO, la FEESO et l’OECTA estiment que la vaccination en milieu scolaire doit être accompagnée d’autres mesures comme l’amélioration de la ventilation, des systèmes de suivi des contacts et de tests, et de plus petites classes.

«Personne ne veut refaire l’expérience des perturbations de la précédente année scolaire», disent-ils.

Les conseils scolaires attendent des détails

Les conseils scolaires attendent eux aussi «avec impatience» plus de détails du ministère de l’Éducation, «tout en offrant notre appui pour mettre en place les mesures nécessaires pour assurer un environnement sécuritaire pour tous et toutes».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
université laurentienne enseignants francophones
Johanne Lacombe

C’est ce qu’indique à l-express.ca la présidente de l’AFOCSC (les huit conseils scolaires catholiques franco-ontariens), Johanne Lacombe.

«La vaccination est essentielle pour la protection de ceux et celles qui fréquentent nos établissements scolaires ou qui y travaillent», dit-elle. «Nous continuons d’encourager tout le personnel scolaire et les élèves qui le peuvent de se faire vacciner le plus rapidement possible pour une rentrée sécuritaire pour tous.»

L’AFOCSC se dit aussi ouverte à une politique de divulgation de la vaccination pour les employés «comme un pas dans la bonne direction pour prévenir la propagation du virus et l’éventualité d’une 4e vague».

C’est en ce qui a trait à «l’application d’une telle politique dans nos écoles et quelles seront les règles à suivre pour les employés non vaccinés» que les conseils scolaires attendent plus de détails du ministère.

Du côté de l’ACÉPO (les quatre conseils scolaires franco-ontariens laïcs), on se dit d’accord que «modifier la Loi sur l’immunisation des élèves pour que le vaccin contre la covid devienne nécessaire pour fréquenter une école ou une garderie en Ontario, viendra renforcer l’immunisation collective».

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur