Ontario : les vaccinés de la ville et les non-vaccinés de la campagne

ontario, covid, vaccination
On retrouve les taux de vaccination les plus faibles dans trois des régions sanitaires les plus au Sud de l’Ontario.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Environ 22% des Ontariens admissibles à la vaccination contre la CoViD-19, soit ceux âgés de 12 ans et plus, n’ont encore reçu aucune dose à cet effet. Où se cachent ces non-vaccinés?

La vaccination anti-covid a débuté il y a presque 200 jours en Ontario. Jusqu’au mois de juillet, le nombre de personnes qui recevaient leur première dose continuait d’augmenter à un rythme impressionnant.

covid, ontario, vaccinés
L’équipe de Santé Ontario du Centre-Ouest de Toronto célébrait récemment l’administration de 23 000 doses de vaccin anti-covid au YMCA à l’angle des rues College et Dovercourt. Le Centre francophone du Grand Toronto est un partenaire de cette équipe de santé. Le Centre francophone y a tenu deux cliniques, les 1er et 28 juin, et administré environ 1200 doses. (2e à partir de la gauche: la directrice des services de santé du CFGT, Estelle Duchon.)

Plus de seringues que de bras

Or, même si les travailleurs de la santé continuent d’administrer chaque jour des centaines de milliers de doses des vaccins Pfizer, Moderna ou AstraZeneca, le nombre de personnes qui se déplacent pour recevoir leur première dose commence à stagner.

Et ce n’est pas faute de disponibilité des doses.

On retrouve les taux de vaccination les plus faibles dans trois des régions sanitaires les plus au Sud de l’Ontario, soit celles couvertes par les bureaux de santé publique du Sud-Ouest, d’Haldimand-Norfolk ainsi que de Chatham-Kent.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
ontario, covid, vaccination
Une carte interactive des taux de vaccination en Ontario (cliquez dessus), produite par le journal Le Droit. Source: les données publiées par les 34 bureaux de santé publique de l’Ontario, le 12 juillet 2021.

Les non-vaccinés loin des grands centres?

Il existe plus d’une hypothèse, selon la professeure en études politiques à l’Université d’Ottawa, Geneviève Tellier.

Geneviève Tellier
Geneviève Tellier

Elle remarque que ces régions où le taux de personnes admissibles non-vaccinées sont plus rurales et éloignées des grands centres urbains comme Toronto ou Ottawa.

Pourtant, les députés qui représentent ces circonscriptions «ont un discours qui appuie le message du gouvernement Ford».

Un manque de stratégie panprovinciale?

La politologue constate que la décentralisation des décisions liées à la vaccination peut expliquer cette disparité entre les différentes circonscriptions sanitaires.

«En Ontario, on a laissé les agences régionales décider des façons d’aller chercher les gens pour se faire vacciner. Ça peut être positif, puisqu’on adapte les stratégies à chaque population. À Toronto par exemple, on a ciblé des quartiers, des codes postaux. Mais en faisant ça, on oublie les régions qui n’ont pas été capables de mettre en place ces mesures-là.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les régions de l’Ontario où le taux de vaccination se situe sous la moyenne provinciale sont majoritairement rurales.

Geneviève Tellier est d’avis que le gouvernement aurait dû s’intéresser à ces endroits et aider les bureaux de santé publique locaux à «trouver des façons de rejoindre les gens».

covid, ontario
Les trois vagues de covid dans les hôpitaux ontariens depuis le début de la pandémie. Ligne noire: les patients aux soins intensifs.

Un lien avec la proximité des États-Unis?

La situation géographique des trois régions où la vaccination semble être le moins populaire, particulièrement dans le contexte de proximité avec les États-Unis, pourrait aussi expliquer cette situation.

«Peut-être que les résidents de ces régions connaissent davantage les discours qui ont eu lieu aux États-Unis. Ce n’est pas impossible. Les déplacements entre les frontières y sont plus fréquents. Ça pourrait être une des hypothèses.»

Haut taux de vaccination à Niagara, Halton, York, Ottawa

C’est dans les centres urbains de la province que la vaccination se porte le mieux.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Tout comme les régions de York, de Niagara et de Halton, la Ville d’Ottawa est parmi celles qui ont réussi à administrer au moins une dose à plus de 80% de sa population de 12 ans et plus.

«Évidemment, Ottawa est une ville de fonctionnaires. Depuis le début, on écoute les consignes», rappelle la professeure Tellier.

covid, ontario
Les statistiques de la covid en Ontario ces 30 derniers jours. Bleu: les nouveaux cas. Jaune: les hospitalisations (ligne noire: les cas aux soins intensifs). Gris: les décès (les 60 du 21 juin représente un ajout de statistiques antérieures).

Moins de 200 cas par jour

La santé publique de l’Ontario fait état, jeudi, de moins de 200 nouveaux cas de covid enregistrés la veille, pour la septième journée consécutive.

En tout, 547 705 infections au coronavirus ont été constatées en Ontario depuis janvier 2020. 536 987 personnes en ont guéri, 9275 en sont morts (moins de 10 par jour depuis deux semaines).

Chaque jour depuis une semaine, moins de 200 malades de la covid doivent demeurer à l’hôpital: la majorité aux soins intensifs et la majorité composée de gens qui n’ont pas été vaccinés.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur