Du vin et des hommes


21 décembre 2009 à 15h19

«Le vin résume la mémoire des hommes, l’histoire est concentrée dedans», expliquait l’écrivaine Laure Gasparotto lors d’une conférence au dernier Salon du livre de Toronto, en compagnie de notre spécialiste local des vins Gaï de Ropraz. L’historienne de formation, co-auteure avec Jonathan Nossiter du livre Le goût et le pouvoir paru en 2007 et de Les Vins de Laure en 2009, est venue spécialement de France pour participer à ce 17e Salon.

Ses études d’histoire à la Sorbonne l’ont conduit à étudier la Bourgogne médiévale. Cette région étant l’une des plus célèbres régions viticoles de France, étudier son histoire l’a inévitablement mené à étudier celle des vignerons.

De fil en aiguille, ceci a fait d’elle une passionnée non seulement du vin, mais aussi de tout ce qui de près ou de loin est en rapport avec, notamment des vignerons et de leur savoir faire hérité d’une tradition ancestrale, de la géographie, de la géologie, de la philosophie ou de l’art de vivre liés aux vins.

Son dernier ouvrage, Les Vins de Laure regroupe quarante portraits de vignerons à travers toute la France, avec des photos de Jean-Marie Périer. «Si on veut parler du vin, il faut parler de l’Homme», insistait-elle devant son auditoire.

Durant cette conférence, elle a évoqué les différentes approches et façons de consommer ou de fabriquer ce nectar qui la passionne regrettant qu’«aujourd’hui on trouve beaucoup de vins mettant en évidence les noms de cépages sans que l’on sache d’où ils viennent».

Ceci est en effet un problème dans la mesure où l’on ne prend pas en compte l’importance du savoir-faire, du climat, de la terre qui ont donné naissance à ces vins. Pire encore, elle nous apprend que certains vins sous l’appellation d’un cépage sont en réalité de vulgaires mélanges.

«Accepter que les vins se ressemblent c’est accepter que tout se ressemble», lance-t-elle. Pour elle, il ne fait donc aucun doute que la diversité des pratiques et des savoirs-faire doit être encouragée et mise en évidence afin de garder une grande variété de vins différents que l’on pourra marier avec autant de plats.

Choisir le vin ou le plat en premier?

Justement, l’écrivaine évoquait également sa façon de marier vins et repas «quand je cuisine, je choisis généralement mon vin en premier en adaptant le repas» expliquait-elle, alors que Gaï de Ropraz lui, avouait plutôt faire partie de l’ancienne école en choisissant la bouteille qu’il considère la mieux adaptée au repas préparé préalablement.

Les deux conférenciers étaient par contre d’accord sur le fait que la consommation régulière de vin pendant les repas était une «habitude saine, faisant partie d’un art de vivre et d’un patrimoine que l’on ne trouve pas qu’en France».

À ce propos, Laure Gasparotto a évoqué certaines pratiques qui l’ont un peu choquée, comme la dégustation de vin en apéritif qu’elle a découvert lors de ses premiers voyages aux États-Unis, qui va à l’encontre de cet art de vivre sain qui veut que le vin soit un accompagnement de repas.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Le marathon, c’est dans nos gènes

coureurs
Des changements anatomiques ont sans doute permis à nos ancêtres de devenir de bons coureurs d’endurance: un avantage évolutif.
En lire plus...

18 septembre 2018 à 7h00

Balade à Toronto : Gémeaux pour la meilleure composante numérique

Balade à Toronto
Au récent gala des prix de la télévision francophones du pays, 6 émissions sur 150 provenaient de l'extérieur du Québec...
En lire plus...

17 septembre 2018 à 16h55

Le Toronto Wolfpack sort victorieux d’une rencontre historique

Toronto Wolfpack - Toulouse Olympique
Le Toronto Wolfpack a battu 13-12 le Toulouse Olympique lors d'une rencontre de rugby à treize historique ce samedi au stade Lamport.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 15h00

La démocratie pour de vrai… ou presque!

PFJA
Deuxième édition du Parlement francophone des jeunes des Amériques
En lire plus...

17 septembre 2018 à 13h10

Une nouvelle saison pour Oasis sous les meilleurs auspices

AGA Oasis membres
Bilan annuel plutôt favorable et encourageant à l'assemblée générale d'Oasis Centre des femmes.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 13h00

Vins jurassiens et plats gourmets au Notre Bistro

Le Notre Bistro
Une fois par mois, Le Notre Bistro organise une soirée dégustation de vin accompagnée de plats raffinés. Cette semaine, L'Express a eu la chance de...
En lire plus...

17 septembre 2018 à 11h00

Le scénariste d’une série culte en France s’installe à Toronto

Scènes de ménages
Yannick Hervieu, scénariste pour Scènes de ménages en France, s'est installé à Toronto depuis quelques semaines
En lire plus...

17 septembre 2018 à 11h00

À la découverte du village de Blue Mountain

Après les plages de Wasaga, L’express de Toronto vous emmène pour une Visites Express estivale au village de Blue Mountain.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 10h00

C’est mon opinion : fromages et vin rouge ne font pas bon ménage

Vin et fromage
Pourquoi ne pas marier un vin blanc sec dont l’acidité tranchera le gras du fromage?
En lire plus...

17 septembre 2018 à 9h00

Connaissez-vous Rudolf Steiner ?

anthroposophie
Des fermiers travaillent en biodynamie, sous-discipline de l'anthroposophie: une pseudo-science.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur