Du vin et des hommes


21 décembre 2009 à 15h19

«Le vin résume la mémoire des hommes, l’histoire est concentrée dedans», expliquait l’écrivaine Laure Gasparotto lors d’une conférence au dernier Salon du livre de Toronto, en compagnie de notre spécialiste local des vins Gaï de Ropraz. L’historienne de formation, co-auteure avec Jonathan Nossiter du livre Le goût et le pouvoir paru en 2007 et de Les Vins de Laure en 2009, est venue spécialement de France pour participer à ce 17e Salon.

Ses études d’histoire à la Sorbonne l’ont conduit à étudier la Bourgogne médiévale. Cette région étant l’une des plus célèbres régions viticoles de France, étudier son histoire l’a inévitablement mené à étudier celle des vignerons.

De fil en aiguille, ceci a fait d’elle une passionnée non seulement du vin, mais aussi de tout ce qui de près ou de loin est en rapport avec, notamment des vignerons et de leur savoir faire hérité d’une tradition ancestrale, de la géographie, de la géologie, de la philosophie ou de l’art de vivre liés aux vins.

Son dernier ouvrage, Les Vins de Laure regroupe quarante portraits de vignerons à travers toute la France, avec des photos de Jean-Marie Périer. «Si on veut parler du vin, il faut parler de l’Homme», insistait-elle devant son auditoire.

Durant cette conférence, elle a évoqué les différentes approches et façons de consommer ou de fabriquer ce nectar qui la passionne regrettant qu’«aujourd’hui on trouve beaucoup de vins mettant en évidence les noms de cépages sans que l’on sache d’où ils viennent».

Ceci est en effet un problème dans la mesure où l’on ne prend pas en compte l’importance du savoir-faire, du climat, de la terre qui ont donné naissance à ces vins. Pire encore, elle nous apprend que certains vins sous l’appellation d’un cépage sont en réalité de vulgaires mélanges.

«Accepter que les vins se ressemblent c’est accepter que tout se ressemble», lance-t-elle. Pour elle, il ne fait donc aucun doute que la diversité des pratiques et des savoirs-faire doit être encouragée et mise en évidence afin de garder une grande variété de vins différents que l’on pourra marier avec autant de plats.

Choisir le vin ou le plat en premier?

Justement, l’écrivaine évoquait également sa façon de marier vins et repas «quand je cuisine, je choisis généralement mon vin en premier en adaptant le repas» expliquait-elle, alors que Gaï de Ropraz lui, avouait plutôt faire partie de l’ancienne école en choisissant la bouteille qu’il considère la mieux adaptée au repas préparé préalablement.

Les deux conférenciers étaient par contre d’accord sur le fait que la consommation régulière de vin pendant les repas était une «habitude saine, faisant partie d’un art de vivre et d’un patrimoine que l’on ne trouve pas qu’en France».

À ce propos, Laure Gasparotto a évoqué certaines pratiques qui l’ont un peu choquée, comme la dégustation de vin en apéritif qu’elle a découvert lors de ses premiers voyages aux États-Unis, qui va à l’encontre de cet art de vivre sain qui veut que le vin soit un accompagnement de repas.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Deux photographes, deux univers

Expo alliance française
Geneviève Thauvette et Kathleen Hearn, deux artistes torontoises, exposent leurs photographies à l’Alliance française de Toronto jusqu'au 28 mars.
En lire plus...

15 février 2019 à 9h00

Netflix, nouvelle plateforme des bizarreries de Gwyneth Paltrow

pseudoscience
Netflix ne se fera pas de nouveaux amis parmi les amateurs de vulgarisation scientifique et d’information véridiques: l’actrice Gwyneth Paltrow vient d’y obtenir une...
En lire plus...

15 février 2019 à 7h00

Réforme du système de santé: n’oubliez pas les services en français

santé
La décision attendue du gouvernement de l’Ontario de procéder à une réforme structurelle du système de santé serait «une opportunité d’améliorer l’accès aux services...
En lire plus...

14 février 2019 à 16h16

Cybersécurité: quelques clés pour protéger votre vie privée

vie privée
La radio communautaire franco-torontoise CHOQ-FM lance une nouvelle série de capsules vidéos pour sensibiliser les utilisateurs d’internet aux dangers qu’il peut représenter pour leur...
En lire plus...

14 février 2019 à 15h00

Les langues officielles enfin inscrites dans la Loi sur le divorce

La nouvelle Loi canadienne sur le divorce, dont l'ébauche a été adoptée en troisième lecture par la Chambre des communes le 6 février, confirme...
En lire plus...

14 février 2019 à 13h00

Au terminus McCowan, l’un des plus grands centres commerciaux au pays

Nous poursuivons notre tour d'horizon des extrémités du métro torontois à la station McCowan. Cette semaine, Visite Express à l'extrême-Est de la ville pour...
En lire plus...

14 février 2019 à 11h00

Le plus grand gratte-ciel obstruera la vue des Torontois

La construction du gratte-ciel de 306 mètres, nommé The One, qui se situera à l’angle des rues Yonge et Bloor et dont l’achèvement est...
En lire plus...

14 février 2019 à 9h00

Des ados veulent se faire vacciner sans le consentement de leurs parents

vaccin, vaccination
Défiant l’autorité de ses parents, un adolescent de l’Ohio a décidé de se faire vacciner — après avoir découvert qu’il ne l’avait jamais été,...
En lire plus...

14 février 2019 à 7h00

Ce qu’on comprend de l’affaire SNC-Lavalin Jody Wilson-Raybould jusqu’à maintenant

Un mois après le remaniement ministériel dans lequel Jody Wilson-Raybould a été rétrogradée, on comprend mieux ce qui s’est passé en coulisses face au...
En lire plus...

13 février 2019 à 20h40

Un vent d’optimisme sur Cinéfranco jeunesse

Larcelle Lean
Avant même le début du festival, un peu plus de 9 000 spectateurs sont déjà attendus au Famous Player place Canada pour la 10e...
En lire plus...

13 février 2019 à 13h13

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur