Des peintres canadiens à ne jamais oublier

Scène hivernale par Cornélius Krieghoff
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le Canada est riche de peintres dont on peut admirer les tableaux remarquables dans nos galeries et musées.

Un petit rappel des principaux représentants du domaine pictural canadien est justifié.

Cornelius Krieghoff (1815-1972)

Peindre sur une nouvelle terre était sa devise. Avant d’immigrer au Canada, Cornelius Kreighoff avait passé la plus grande partie de sa jeunesse à Schweinfurt en Allemagne bavaroise, où son père gérait une usine des matériaux fins et des tapisseries.

Emily Carr (1871-1945)

Native de Victoria (CB), Emily Carr est une des figures de proue de la peinture canadienne de la première moitié du XXe siècle — aux côtés de Tom Thomson, de David Milne et du Groupe des sept.

J.E.H. MacDonald (1873-1932)

La palette de James Edward Hervey MacDonald, établi à Toronto, est sombre, austère, mais ses coloris sont flamboyants et son style élégant. Il a un sens de la composition inspiré du dessin et il s’avère un maître. Il fait partie du Groupe des sept.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Tom Thomson (1877-1917)

Tom Thomson, un Ontarien, est l’artiste canadien le plus populaire et le plus influent du xxe siècle. Profond, drôle, tendre et doté d’une fine sensibilité, il est l’une des sources d’inspiration pour la formation du Groupe des Sept.

Automne par Tom Thomson

F.H. Varley (1881-1969)

Venu d’Angleterre à Toronto jeune, Frederick Horsman Varley passe beaucoup de temps dans la campagne et devient croyant, trouvant Dieu dans la nature et non à l’église, d’où sa peinture.

Lawren Harris (1885-1970)

Ontarien ayant gagné la Colombie-Britannique et joué un rôle fondamental dans la création du Groupe des Sept, Lawren Harris est le premier président du Canadian Group of Painters.

Il est aussi celui qui a incité James Macdonald et d’autres peintres torontois à faire de la peinture abstraite. Harris exerce une profonde influence sur trois générations d’artistes canadiens.

Franz Johnston (1888-1949)

Ce Torontois est un paysagiste qui s’est particulièrement intéressé aux effets de la lumière.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Jack Bush (1909-1977)

Jack Bush (1909-1977) était un Ontarien avant tout grand maître de la couleur à la manière de Matisse qu’il admirait.

Alex Colville (1920-2013)

Alex Colville s’installe à Ottawa à la fin de 1945. Il peint à partir d’esquisses et d’aquarelles réalisées en Europe. Colville enseigne à l’Université Mount Allison de 1946 à 1963, puis quitte son poste pour se consacrer à la peinture jusqu’à son décès.

Chemin de fer par Alex Colville

Ray Mead (1921-1998)

Au début des années 1990, Ray Mead, représenté par le Torontois Simon Dresdnere, présente deux expositions solos, en 1991 et en 1992. Il rejoint ensuite la Christopher Cutts Gallery, qui l’accueille jusqu’à sa mort en 1998.

Paterson Ewen (1925-2002)

Le Montréalais Paterson Ewen s’est orienté vers l’art abstrait dans le cadre des mouvements automatiste et plasticien.

Tableau de Paterson Ewen

William Ronald (1926-1998)

Par son expressionnisme abstrait, William Ronald marque une époque dans l’art canadien. Il joue un rôle fondamental dans la formation du Groupe des onze, premier groupe de peinture abstraite au Canada anglais.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Son talent réside dans la spontanéité, le dynamisme et l’énergie de son œuvre ainsi que dans sa facilité naturelle à manier le pinceau.

Norval Morrisseau (1932-2007)

L’Ontarien Norval Morrisseau est un artiste autodidacte d’ascendance ojibwé (son nom ojibwé signifie «oiseau-tonnerre de cuivre»). Il lance le style pictographique.

Yves Gaucher (1934-2000)

Le Montréalais Yves Gaucher est spécialisé en gravure et en peinture abstraite géométrique.

Lac Lone par Franklin Carmichael

Gregory Curnoe (1936-1992)

Gregory Curnoe est l’Ontarien le plus éminent du mouvement régionaliste de London. Il a représenté le Canada à la Biennale de Venise en 1976, Il s’est distingué comme un artiste novateur très influent.

John Hartman (1950)

John Hartman, de l’Ontario, commence à peindre en 2003 une série de tableaux de grand format qui représentent des paysages urbains. Ces tableaux firent le tour du Canada et des galeries internationales entre 2007 et 2009.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Ses travaux les plus récents, exposés à l’automne 2014 dans la galerie Nicholas Metivier à Toronto, retournent à la baie Georgienne, à ses roches, à son ciel et à ses eaux, et aux personnages présents dans ses paysages numineux.

Sans titre, Jean-Paul Riopelle

D’autres noms encore émergents du lot des grands artistes peintres canadiens: David Milne (1882-1953), Ontarien. Le Montréalais A.Y. Jackson (1882-1974) devenu Ontarien. Franklin Carmichael (1890-1945) né en Ontario. Anne Savage (1896-1971), de Montréal. Jock Macdonald (1897-1960), de Toronto. L’artiste très connu Paul Émile Borduas (1905-1960) né au Mont-Saint-Hilaire et décédé à Paris. Oscar Cahén (1916-1956), un Ontarien. Jean-Paul Riopelle (1923-2002), Québécois. Kazuo Nakamura (1926-2002), à Toronto. L’Ontarien William Kurelek (1927-1977). Jack Chambers (1931-1978) Ontarien. Joyce Wieland (1931-1998), Ontarien. Guildo Molinari (1933-2004), Montréalais. L’Ojibwa Carl Beam (1943-2005).

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur