Des audiences publiques sur le financement des élections

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le gouvernement libéral de l’Ontario tiendra cet été des audiences publiques sur la réforme du financement des partis politiques, mais les grandes lignes de cette réforme semblent déjà décidées.

Un projet de loi, présenté en début de semaine, interdirait aux personnes morales et aux syndicats de faire des dons et de donner des cautionnements de prêt aux candidats et aux partis politiques.

Des restrictions seront placées sur les sommes que les tiers peuvent dépenser pour de la publicité politique et des mesures anti-collusion seront introduites.

De nouvelles restrictions seront placées sur les dons maximaux que des particuliers peuvent faire à un parti politique, un candidat, une association de circonscription, un candidat à l’investiture et un candidat à la direction d’un parti.

Pour compenser, une allocation par vote sera créée pour les partis politiques qui se fondera sur le nombre de de votes que le parti a obtenus lors de la dernière élection générale.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les nouvelles règles du jeu entreraient en vigueur dès le 1er janvier 2017.

L’Ontario a également l’intention d’aller de l’avant avec plusieurs autres mesures législatives, cet automne, comme reporter la date fixe des élections pour les prochaines élections générales au printemps de 2018, autoriser l’inscription provisoire des jeunes de 16 et 17 ans, établir une autorité unique qui dresserait la liste des adresses des électeurs, et intégrer, simplifier et moderniser plusieurs processus électoraux suivant les conseils du directeur général des élections.

«La plupart des gens conviennent que les règles sur le financement des élections en Ontario doivent être durcies et modernisées», a reconnu la première ministre Kathleen Wynne. Plusieurs pratiques de son Parti libéral, exposées notamment par le Toronto Star, ont été vertement critiquées ces derniers mois.

Les deux partis d’opposition, les Progressistes-Conservateurs de Patrick Brown et les Néo-Démocrates d’Andrea Horwath, appuient les grandes lignes de la réforme.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur