Des ateliers de sensibilisation aux relations positives dans nos écoles secondaires

fesfo

13 février 2017 à 20h16

La FESFO, le regroupement des jeunes du secondaire franco-ontarien, part en tournée des écoles de toute la province, en février et mars, avec des ateliers de sensibilisation sur un vivre ensemble harmonieux.

En appui à ces ateliers, l’organisme lance aussi Sans détour, un zine rempli de ressources et renseignements au sujet de l’affirmation de soi, les relations saines et égalitaires, et l’abolition de la violence et du harcèlement à caractère sexuel.

«La première étape vers le changement positif est la sensibilisation», explique Alexa Leduc, la présidente de la FESFO. «Grâce à ce projet inclusif, l’ensemble de la jeunesse franco-ontarienne peut contribuer à l’élimination la violence faite aux femmes et au harcèlement à caractère sexuel.»

La FESFO mène depuis plus de 35 ans des projets de sensibilisation sur les relations saines et la construction d’espaces plus sécuritaires pour toutes et tous.

Dans le cadre de l’atelier Soyons d’acc’art, les participants recevront de la formation artistique, tout en étant sensibilisés aux agressions et au harcèlement à caractère sexuel. Les jeunes devront notamment créer une œuvre qui abordera un des thèmes de l’atelier.

L’atelier Entre-nous est destiné aux garçons et Affirmation de soi aux filles. Ces ateliers veulent permettre aux participants de «vivre une journée dans un climat intime favorisant la discussion sur les réalités qu’ils ou elles vivent». Ils aborderont des sujets tels que l’impact des médias sur leur image corporelle et leur sexualité, le cycle de la violence, contrer l’intimidation, etc.

Faut-qu’on s’parle est un atelier qui cherche à créer un climat d’échange entre garçons et filles, pour qu’ils et elles puissent partager leurs réalités particulières. L’atelier a comme objectif de permettre aux jeunes de passer une journée en groupe mixte afin de «discuter de la violence faite aux femmes dans nos communautés et de promouvoir les relations saines et égalitaires entre hommes et femmes».

Des écoles secondaires de Toronto et du Centre-Sud de la province sont inscrites à cette tournée. Environ 25 000 jeunes francophones fréquentent une école secondaire francophone en Ontario.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Un mystérieux portrait de la princesse Anastasia

Jim Watt et Veronica Kvassestkaia-Tsyglan tenant le portrait d'Anastasia.
Bientôt dévoilé au Arts and Letters Club de Toronto
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h52

Protéger l’environnement de/pour l’humanité

Plastic China, de Wang Jiuliang
Des films percutants au festival Planet In Focus du 19 au 22 octobre
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h50

Les réalisatrices autochtones veulent casser les clichés

Six femmes autochtones du court-métrage Creatura Dada.
18e édition du festival du film autochtone ImagiNATIVE
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h45

L’humoriste préféré des Français revient en anglais

Gad Elmaleh à Los Angeles (Photo: Todd Rosenberg Photography)
Oh My Gad le 11 novembre au théâtre Queen Elizabeth
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h40

Annulation d’Énergie Est: des raisons strictement économiques?

pipeline
Remplacé par Keystone XL: Donald Trump plus proactif que Justin Trudeau.
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h30

À millénial, millénial et demi

Le nouveau chef du NPD canadien, Jagmeet Singh.
Nos trois chefs politiques fédéraux sont «jeunes»
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h25

Maître Jesse Gutman

Maître Jesse Gutman
Agent de grief au Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h20

De plus en plus facile d’obtenir la citoyenneté canadienne

citoyennete
On n'a même plus besoin de vouloir résider au Canada.
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h15

Francophonie des Amériques: des liens qui se multiplient

centre_franco_ameriques_logo
On est 33 millions dans le Nouveau Monde
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h10

Le lac Érié à nouveau envahi par les algues

L'ouest du Lac Érié, le 26 septembre. (Photo: NASA)
Au banc des accusés: les engrais utilisés par les fermiers.
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h05

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur