Des ados veulent se faire vacciner sans le consentement de leurs parents

vaccin, vaccination

De plus en plus de parents ont profité ces dernières années d'exemptions de vaccination pour des raisons religieuses ou philosophique.


14 février 2019 à 7h00

Défiant l’autorité de ses parents, un adolescent de l’Ohio a décidé de se faire vacciner — après avoir découvert qu’il ne l’avait jamais été, parce que sa mère n’y croyait pas.

Un reportage du magazine Undark consacré au cas d’Ethan Lindenberger, en profite pour signaler qu’à travers les États-Unis, de plus en plus de parents ont profité ces dernières années des «exemptions non médicales».

Raisons philosophiques

C’est une allusion au fait que, dans plusieurs États américains, dont celui de New York, les autorités locales permettent aux parents d’invoquer des raisons religieuses pour ne pas faire vacciner leurs enfants, et même des raisons «philosophiques», comme en Ohio, au Texas et en Californie.

Le dossier médical du jeune homme, aujourd’hui âgé de 18 ans, révèle qu’il aurait uniquement reçu deux injections contre le tétanos en 2002, quoique interrogée par le magazine, sa mère ait affirmé que c’était sûrement une erreur.

Après avoir fait vacciner sa première fille, explique-t-elle, elle avait décidé de passer outre à tous les vaccins pour ses autres enfants, lorsqu’elle a appris qu’en Ohio, elle avait ce droit de refus.

Âge légal

Et alors que certains de ces enfants non vaccinés atteignent l’adolescence et s’inquiètent des conséquences, surgit une autre question: à partir de quel âge, légalement, est-il possible de se faire vacciner sans le consentement de ses parents?

Il se trouve que la réponse, là encore, dépend des lois de l’endroit où l’on vit.

Le reportage cite un adolescent de 15 ans du Minnesota qui, l’an dernier, avait utilisé le réseau social Reddit pour connaître ses recours légaux. Il avait affirmé avoir tenté depuis quatre ans de convaincre ses parents que la vaccination infantile était sécuritaire — sans succès.

Insulte

Cette histoire survient au moment où des cas de rougeole s’accumulent dans une région située à cheval entre deux États du Pacifique, Washington et l’Oregon. Deux des États qui, comme la Californie, permettent à la fois les exemptions religieuses et «philosophiques».

Quant à la mère d’Ethan Lindenberger, elle dit voir la décision de son fils comme une insulte personnelle. «Je ne l’ai pas vacciné parce que je sentais que c’était la meilleure façon de le protéger.» Sa décision, dit-elle est comme «une claque dans la figure».

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

La station Kipling: circulez, y a rien à voir

Cette semaine, nous poursuivons les Visites Express consacrées aux extrémités du métro torontois. Après Finch et McCowan, nous nous sommes rendus à l'ouest de...
En lire plus...

21 février 2019 à 13h00

Common law en français: Calgary devance Toronto

Ian Holloway, doyen, Faculté de droit, Université de Calgary; Nickie Nikolaou, vice-doyenne (Calgary); Adam Dodek, doyen, Faculté de droit, Université d’Ottawa; Caroline Magnan, directrice du Programme de certification de common law en français; Alexandra Heine, étudiante de 3e année en droit (Calgary).
Un nouveau partenariat sur l'enseignement de la common law, conclu entre les facultés de droit de l’Université d’Ottawa et de l’Université de Calgary, va...
En lire plus...

21 février 2019 à 11h00

Incertitude environnementale et arrogance humaine

roman
Le premier roman de Christiane Vadnais, Faunes, est un récit dystopique qui s’insère dans un courant de fiction climatique.
En lire plus...

21 février 2019 à 9h00

Ils ont apporté la rougeole à l’école

Encore un. Un père de famille qui se retrouve au centre d’une poussée de cas de rougeole, en Colombie-Britannique, reconnaît ne pas avoir fait...
En lire plus...

21 février 2019 à 7h00

Une assemblée citoyenne de l’AFO sur Facebook

Résistance
L'Assemblée de la francophonie de l'Ontario organise sa première assemblée citoyenne en direct sur Facebook le mardi 26 février à 17 h.
En lire plus...

20 février 2019 à 17h10

McMichael accueille l’art pluriel de Françoise Sullivan

McMichael
Les femmes à l’honneur! Depuis le 16 février, le Musée d'art canadien McMichael ouvre ses portes à deux expositions itinérantes sur deux grandes artistes:...
En lire plus...

20 février 2019 à 13h00

Facebook, sauveur des journaux?

journaux, presse, médias
Responsable majeur de leur détresse, Facebook vient aujourd’hui au secours des journaux désemparés en promettant 300 millions $ pour divers projets de journalisme local....
En lire plus...

20 février 2019 à 11h00

Roman d’une culture générale transcendante

livre
L’action de Complot à l’Unesco, le tout dernier roman d’Alain Bernard Marchand, se déroule en grande partie à Paris, siège de l’institution onusienne du...
En lire plus...

20 février 2019 à 9h00

Traitement miracle? Posez ces deux questions

science
Une annonce pour le moins spectaculaire — un traitement pour le cancer dès 2020 — a attiré l’attention des médias il y a deux...
En lire plus...

20 février 2019 à 7h00

Bien plus qu’une école de métiers

Club canadien de Toronto
Le Collège Boréal est bien plus qu’une institution post-secondaire, près du quart de ses étudiants possédant déjà un diplôme universitaire et venant y trouver...
En lire plus...

19 février 2019 à 22h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur