Défi Toronto : une cause… à effet sur nos aînés francophones

Appuyez CAH, Bendale Acres et la Fondation Lavoie

Course Défi Toronto

Des amis de CAH au Défi Toronto de l'an dernier. (Photo: Jean Tété)


23 mai 2018 à 11h33

De la cinquantaine d’organismes voués au bien-être des aînés qui sont enregistrés pour bénéficier de la levée de fonds Toronto Challenge, trois répondent aux besoins croissants de nos aînés francophones: Centres d’Accueil Héritage (CAH), Bendale Acres (comprenant l’étage francophone Omer Deslauriers) et la Fondation Hélène-Tremblay-Lavoie.

La prochaine édition du Toronto Challenge, organisée par la Ville de Toronto depuis 27 ans, est connue dans la communauté francophone sous le nom de Défi Toronto. Elle aura lieu le dimanche 10 juin au Nathan Phillips Square.

Le défi se présente sous trois formes: une marche de 1 km, une autre de 5 km et une course de 5 km. Le départ s’effectue à 9h30 au coin de l’avenue University et de la rue Armoury, mais des séances de réchauffement sont offertes dès 8h45 aux participants devant l’Hôtel de Ville.

À la table de CAH

Depuis plusieurs années, CAH offre un point de rencontre aux francophones inscrits au Défi. Il suffit de se présenter à la table de CAH au Nathan Phillips Square pour rencontrer les autres valeureux francophones ou francophiles qui viendront marcher ou courir au profit des aînés de notre communauté.

Il est à noter que CAH facilite la tâche de ceux qui désirent participer à l’événement au bénéfice de ses clients en s’occupant de leur enregistrement officiel. (Cette année, le public a jusqu’au 31 mai pour communiquer avec CAH pour s’enregistrer. Toutes les informations se retrouvent sous la rubrique Levées de fonds de son site www.caheritage.org.)

Tous peuvent également s’enregistrer en ligne sur le site de Toronto Challenge et faire un don en spécifiant l’organisme de leur choix sur le formulaire de dons de l’événement. Les frais d’inscription au Défi Toronto sont de 20 $ par adulte, 10 $ pour les enfants de 14 et moins ou les aînés de 65 ans et plus, et 40 $ pour une famille de 4. Ils donnent droit à un T-shirt de Toronto Challenge.

De 5 à 105 ans!

En 2017, 472 personnes ont participé à la course. Le gagnant masculin, Justin Hall, a couru les 5 km en 16 min 30, et la première arrivée chez les femmes, Joana Chan, l’a couru en 19 min 48. Le jeune Myles de Castro, dans la catégorie des 11-14 ans, a couvert la distance en 18 min 44 alors que son jeune frère, chez les 10 ans et moins, le faisait en 20 min 04. La course de 5 km comptait d’ailleurs 55 participants de 10 ans et moins.

Les aînés ne laissaient pas leur place. Parmi les coureurs, il y en avait quatorze dans la catégorie 60-69 ans, et huit de 70 ans et plus. Parmi les participants de la marche de 5 km, il y avait même un homme âgé de 105 ans: Isher Kaur Kairon.

Continuum de soins

Défi Toronto est une belle occasion de rappeler comment les organismes francophones et francophiles de notre communauté travaillent ensemble pour assurer un continuum des soins de santé pour sa population vieillissante.

CAH compte sur la Ville de Toronto pour mettre les francophones à la recherche de logement abordable sur la liste d’attente de Place Saint-Laurent. CAH s’appuie sur les RLISS (Réseaux locaux d’intégration des services de santé), conseillés par les «entités» de planification des services de santé en français, pour diriger les aînés francophones vers ses services de jour et d’aide à domicile.

Bendale Acres, l’un des dix foyers de soins de longue durée opérés par la Ville de Toronto (et dont l’administratrice Margaret Aerola vient de recevoir le Prix de la francophonie de l’Ontario décerné aux francophiles) est le seul à comprendre une section francophone, dans son Pavillon Omer Deslauriers.

Un modèle à répandre

Jean Roy, qui est membre du comité consultatif de Bendale Acres, est également le co-fondateur avec Sylvie Lavoie (qu’il avait rencontrée dans le conseil d’administration de CAH) de la Fondation Hélène-Tremblay-Lavoie, dont une grande réalisation a été la mise en place en 2013 d’une liste d’attente prioritaire pour les francophones qui font une demande pour une admission au Pavillon Omer Deslauriers.

La Fondation souhaite d’ailleurs étendre ce modèle à d’autres foyers à travers le Grand Toronto.

Comme «bonne cause» à soutenir, on peut difficilement faire mieux. À vos souliers de course, donc, pour le Défi Toronto du 10 juin!

Course Défi Toronto
Des amis de CAH au Défi Toronto de l’an dernier. (Photo: Jean Tété)

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Donald Ipperciel quitte Glendon mais reste à York

Il va développer «l’université numérique»
En lire plus...

18 juin 2018 à 17h27

Avec «Crée ton université», l’UOF inclut les jeunes

crée ton université
Clôture des candidatures ce mercredi 20 juin
En lire plus...

18 juin 2018 à 16h25

Le Prix Jeanne Sabourin à Claude Guilmain

Prix Jeanne Sabourin
9e Gala Reconnaissance de Théâtre Action
En lire plus...

18 juin 2018 à 15h59

Accueil «par et pour» les francophones à l’aéroport Pearson

Une initiative à répéter dans d’autres aéroports au pays
En lire plus...

18 juin 2018 à 14h59

Marche gastronomique dans Chinatown

Dix plats dans six restos en deux heures et demie
En lire plus...

18 juin 2018 à 10h00

Quand les « indiennes » ont révolutionné la mode européenne

Pour saisir le sens et l’importance d’une découverte, il faut se replacer à l’époque où celle-ci a été faite. En Europe, dans le passé,...
En lire plus...

17 juin 2018 à 11h00

Errer entre deux mondes

Guy Bélizaire vient de publier À l’ombre des érables et des palmiers, un recueil de nouvelles dont certaines sont écrites au « je ». Est-ce une...
En lire plus...

17 juin 2018 à 9h00

Quiz : Le lundi de la matraque

quiz
Ça brassait au Québec dans les années 60-70: le Lundi de la matraque en est un épisode mémorable.
En lire plus...

17 juin 2018 à 7h00

Suer pour rester en santé

santé
Recherche et activité physique : un demi-siècle de médecine préventive
En lire plus...

La schizophrénie du placenta

On savait déjà que les sources de la schizophrénie étaient en partie génétiques. Et une hypothèse veut depuis longtemps que des complications pendant la...
En lire plus...

16 juin 2018 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur