Le Pavillon Omer Deslauriers, un modèle

Soins de longue durée en français

Bendale Acres Pavillon Omer Deslauriers

La résidence Bendale Acres à Scarborough. Son étage francophone de 37 lits, le Pavillon Omer Deslaurier, est presqu'à pleine capacité.


20 février 2018 à 11h10

Une étude récente menée par la firme de consultants Santis Health, avec l’appui financier du ministère fédéral de la Santé, a reconnu que les services de soins de longue durée en français du Pavillon Omer Deslauriers à Scarborough constituaient «un modèle innovateur pour desservir les francophones» en milieu très minoritaire comme dans le Grand Toronto et plusieurs autres régions de l’Ontario.

Le Pavillon, un étage de 37 lits du foyer à but non lucratif Bendale Acres de 302 lits, l’un des 10 foyers opérés par la Ville de Toronto, est le seul dans la métropole à accorder, depuis 2013, la priorité aux francophones.

Dans tout le Centre-Sud de la province, on ne trouve qu’un centre de soins de longue durée entièrement francophone, à Welland. Il y en a au moins un autre dans le Nord de la province et un à Ottawa. Ailleurs, c’est le modèle bilingue qui serait plus approprié, ou du moins plus facile à implanter.

Des 651 établissements offrant des soins de longue durée en Ontario, 12 sont «désignés» et 2 «identifiés» (l’étape précédente) sous la Loi des services en français. Quelques autres auraient, en pratique, une certaine capacité francophone, sans que ce soit officiel.

Un guide pour planificateurs et gestionnaires

L’étude de Santis Health est citée dans un nouveau Guide de planification et de prestation des soins de longue durée en français réalisé par le Réseau franco-santé du Sud de l’Ontario (RFSSO), avec des représentants de Bendale Acres et de la Ville de Toronto, de Reflet Salvéo et de l’Entité 4 qui conseillent les réseaux de santé, ainsi que de la Fédération des aînés et des retraités francophones de l’Ontario.

Le Guide met en évidence les principaux facteurs contribuant au fait que les aînés francophones ne reçoivent pas systématiquement des services de santé en français. Il présente un modèle optimal, dix étapes à suivre pour créer une zone francophone dans un foyer de soins de longue durée comme à Bendale Acres, et cinq façons de favoriser l’accès linguistique dans les services de première ligne.

«Au fur et à mesure que les francophones et les autres groupes minoritaires se familiariseront avec ces modèles et services, la demande de la part du public continuera à augmenter», estime-t-on.

En plus des entités régionales de planification de services de santé en francais, le Guide est également destiné aux centres de soins de longue durée, privés ou publics, qui pourraient s’inspirer du modèle de Bendale Acres avec son Pavillon Omer Deslauriers, indique Geneviève Laferrière, coordonnatrice de projet au RFSSO.

35 sur 37

«Bendale Acres collabore avec divers partenaires et membres de la communauté francophone depuis plusieurs années afin d’améliorer continuellement les services offerts à nos résidents», affirme Margaret Aerola, l’administratrice du foyer, où une infirmière-gestionnaire est spécialement affectée à l’étage Omer Deslauriers.

La zone francophone à Bendale Acres avait été créée lors du réaménagement du foyer au milieu des années 1990, sous l’impulsion des Centres d’Accueil Héritage, l’organisme de services et de logements aux aînés au centre-ville de Toronto. Elle n’accueillait alors qu’une poignée de francophones.

C’est la liste d’attente prioritaire qui a entraîné une hausse du taux d’occupation des lits du Pavillon Omer Deslauriers par des francophones. À la fin de 2016, on y accueillait plus de 20 résidents francophones. Aujourd’hui, 35 des 37 lits sont occupés par des francophones, soit presque la pleine capacité!

Il reste que ce n’est pas une tâche facile pour les coordonnateurs des soins de repérer les personnes bilingues dont la langue maternelle est le français, «surtout si ces personnes ont une excellente maîtrise de l’anglais au moment de soumettre leur demande», indique le RFSSO.

Il faut demander

Il faut demander explicitement une place au Pavillon Omer Deslauriers pour accéder à la liste d’attente prioritaire. «Et pour formuler une telle demande, il faut savoir que ce pavillon existe et comprendre à quel point la langue est un facteur crucial pour la santé.»

Or, «le critère linguistique ne se trouve pas souvent au sommet des priorités» lors du choix d’un foyer de soins de longue durée. Pourtant, «même lorsqu’un francophone est bilingue, les études médicales démontrent qu’en âge avancé ou dans les cas de troubles cognitifs ou de démence, plusieurs d’entre eux perdent l’usage de leur langue seconde», indique JoAnne Chalifour, présidente du RFSSO et associée à la Société Alzheimer de sa grande région de Hamilton.

En outre, si une place se libère au Pavillon Omer Deslauriers et qu’aucun francophone ne se trouve sur la liste d’attente, le lit n’est pas laissé vacant. Il est offert à la personne qui occupe le premier rang de la liste d’attente de Bendale Acres, sans égard à sa langue.

Le Pavillon fournit des services en français ainsi que plusieurs activités culturelles, sociales et soins complémentaires. Son personnel de soutien aux résidents est bilingue, notamment parce qu’un grand nombre (82%) de couples désirant vieillir ensemble sont exogames (franco-anglo) et que leurs proches ne parlent pas tous nécessairement le français.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Fayza Abdallaoui quittera le MOFIF

MOFIF AG Démission Fayza Abdallaoui
En présentant le premier Livre Blanc du MOFIF, Fayza Abdallaoui a aussi annoncé son départ de la présidence.
En lire plus...

14 novembre 2018 à 17h00

Mars sur Terre, ou l’île Devon

Mars
Le Nunavut est une autre planète, ne serait-ce que par la minéralité du paysage et l’isolement géographique.
En lire plus...

14 novembre 2018 à 11h00

Vos jeunes font-ils au moins 60 minutes d’activité physique par jour?

sport
Selon l’Organisme mondial de la Santé (OMS), les enfants de 5 à 17 ans devraient faire au moins 60 minutes par jour d’activité physique...
En lire plus...

14 novembre 2018 à 9h00

Regardez-moi dans les yeux

On se sent obligé d’enseigner à de futurs employés, ou à des gens qui veulent sortir de leur solitude, qu’il est important d'établir un...
En lire plus...

14 novembre 2018 à 7h00

Les Leafs surclassent les Kings de Los Angeles (5-1)

Maple Leafs
En déplacement à Los Angeles, les Leafs ont facilement battu les Kings ce soir sur le score de 5-1.
En lire plus...

14 novembre 2018 à 1h01

Nationalisme ≠ suprémacisme

11 novembre 2018
Donald Trump s’est proclamé «nationaliste», le mois dernier, alors que pour Emmanuel Macron, le patriotisme est «l'exact contraire» du nationalisme, une «trahison»...
En lire plus...

13 novembre 2018 à 17h25

Un ex-Témoin de Jéhovah raconte

secte religion
Gaëtan a été élevé parmi les Témoins de Jéhovah. À 24 ans, suite à une sévère dépression, il quitte le mouvement. C’est le début...
En lire plus...

13 novembre 2018 à 9h00

Des médecins opposés aux trous de balles dans leurs patients

tuerie
La NRA vient apparemment de décider que c’était une bonne idée de s’attaquer aux médecins.
En lire plus...

13 novembre 2018 à 7h00

Des francophones bien vivants et qui le disent

Francophones hors Québec
Même, L’itinéraire, le magazine montréalais des itinérants, s’intéresse aux francophones hors Québec.
En lire plus...

12 novembre 2018 à 17h05

Les meilleures façons de tuer la francophonie ontarienne

Ne pas faire de la place aux jeunes, aux immigrants et aux francophiles est un bon moyen de ne pas intéresser les gens à...
En lire plus...

12 novembre 2018 à 14h10

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur