Pavillon Omer Deslauriers à Scarborough: accès prioritaire aux francophones

Mme Hurley, née Bellehumeur, entourée du personnel du Centre Bendale Acres à Scarborough. Sylvie Lavoie est assise à sa gauche.

11 juin 2013 à 10h09

La priorité est désormais accordée aux aînés francophones admissibles souhaitant recevoir des soins de longue durée et de fin de vie à l’unité de Bendale Acres offrant des services en français, son Pavillon Omer Deslauriers.

Curieusement, même si le Pavillon est établi depuis plusieurs années, l’accès aux 37 lits à cet étage désigné francophone accueillait aussi des anglophones, sur la base du premier arrivé, premier servi. La direction du centre a annoncé lundi que les demandes francophones admissibles seront désormais traitées en priorité pour avoir accès à ces places.

La Fondation Lavoie

L’initiative fait suite aux pressions exercées, entre autres, par la Fondation Hélène-Tremblay-Lavoie, dont le mandat est de recueillir des fonds pour les soins de longues durées en français dans le Grand Toronto.

Rappelons que Sylvie Lavoie a fondé cette organisation suite à l’expérience de sa mère, Hélène Tremblay-Lavoie, qui n’avait pas pu trouver de place dans un milieu francophone à Toronto et avait dû déménager dans la résidence francophone la plus proche, à Welland, avant de revenir au Pavillon Omer Deslauriers.

«C’est très important», explique Sylvie Lavoie, «parce que les aînés atteints de maladie dégénérative comme l’Alzheimer perdent souvent leur langue seconde (l’anglais) pour ne plus pouvoir fonctionner qu’en français.»

Ne pouvoir faire part de leurs inquiétudes, ni répondre aux questions clairement ou comprendre les options de soins peut se révéler très frustrant, voire dangereux, aboutissant parfois à des erreurs de diagnostic ou l’augmentation de troubles comportementaux chez les patients.

L’AFO applaudit

Pour le président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO), Denis Vaillancourt, «il est essentiel que les aînés francophones puissent avoir accès à des services adaptés à leurs besoins linguistiques et culturels. Il s’agit de la façon la plus efficace de répondre à leurs inquiétudes et à leurs questions en matière de soins de santé».

L’AFO a félicité «la détermination et la collaboration» de la Fondation Hélène Tremblay-Lavoie, du Centre d’accès aux soins communautaires (CASC) du Centre-Est, du Réseau local d’intégration des services de santé (RLISS) du Centre-Est, du Foyer de Soins de Longue Durée Bendale Acres et de l’Entité 4 dans ce dossier.

«Voici la preuve que lorsque la communauté travaille ensemble et parle d’une seule et même voix, elle peut accomplir de grandes choses.»

Centre d’accès aux soins communautaires

Bendale Acres est un foyer de soins de longue durée d’une capacité totale de 302 lits. Depuis le 3 juin, le Centre d’accès aux soins communautaires (CASC) du Centre-Est, responsable de la gestion des listes d’attente pour les foyers de longue durée dans la région du Réseau local d’intégration des services de santé (RLISS) du Centre-Est, donnera la priorité aux aînés francophones admissibles aux soins de longue durée qui déposent une demande pour Bendale Acres.

Le personnel du Pavillon Omer Deslauriers est bilingue et peut fournir aux résidents des services dans la langue officielle de leur choix.

Ces demandes d’admission seront inscrites dans la Catégorie 3 sur la liste d’attente, catégorie s’appliquant à toute personne ayant une particularité religieuse, ethnique ou linguistique selon La Loi de 2007 sur les Foyers de Soins de longue durée.

Les nouvelles demandes d’admission à Bendale Acres – Pavillon Omer Deslauriers doivent être remplies par un CASC en Ontario et soumises au CASC du Centre-Est.

Renseignements
Foyer de soins de longue durée Bendale Acres
CASC du Centre-Est
Entité 4 de planification des services de santé en français
RLISS du Centre-Est
Fondation Hélène-Tremblay-Lavoie

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Charismatiques mais en voie de disparition

Il ne resterait plus que 3000 lémuriens à Madagascar. (Photo: Pixabay)
Il ne resterait plus que 3000 lémuriens à Madagascar
En lire plus...

9 décembre 2017 à 10h00

L’évolution continue en ville

Pinson de Phoenix, Haemorhous mexicanus. (Photo: Daderot — Wikimedia Commons)
De nouvelles espèces urbaines
En lire plus...

9 décembre 2017 à 8h30

Les premiers Russes en Alaska

Un renard polaire. (Photo: Ansgar Walk / Wikipedia Commons)
Une expédition de 10 ans financée par le tsar Pierre Le Grand
En lire plus...

9 décembre 2017 à 7h00

Des lumières d’hiver et une patinoire à la Place de l’Ontario

La patinoire synthétique de la Place de l'Ontario. (Photo: ministère du Tourisme)
Un feu de camp les fins de semaine
En lire plus...

8 décembre 2017 à 14h00

Raymond Théberge clarifie sa position et obtiendra la nomination

Raymond Théberge. (Photo: L'Acadie Nouvelle)
Le prochain commissaire aux langues officielles a clarifié sa position sur le bilinguisme à la Cour suprême, mais son ambivalence initiale a fait tiquer...
En lire plus...

8 décembre 2017 à 12h44

Engouement pour Montessori à London

La pédagogie Montessori mise beaucoup sur l'expérience sensorielle, le travail manuel et l'esthétique.
L'enseignement alternatif se porte bien en Ontario
En lire plus...

8 décembre 2017 à 12h30

Des algues pour nettoyer l’eau des fermes à crevettes

Micro-algae-growing-in-the-lab-web-2583d4f397199d3d844bf90e8eb8caa72cf74eaf
Et traiter d'autres eaux industrielles?
En lire plus...

8 décembre 2017 à 11h00

150 ans, 150 nouvelles, 150 mots

Collectif sous la direction de Charles Leblanc, Bref, nouvelles, Saint-Boniface, Éditions du Blé, 2017, 122 pages, 19,95 $.
Lancement à la Librairie Mosaïque de Toronto
En lire plus...

8 décembre 2017 à 10h00

Le tiers des radios communautaires en péril

Un jeune bénévole de la radio CKRP, fondée en 1996 par l’ACFA régionale de Rivière-la-Paix. (Photo: CKRP)
Les médias francos n’ont reçu aucune indication leur permettant de compter sur le prochain Plan d’action fédéral.
En lire plus...

8 décembre 2017 à 9h00

La concentration continue de se développer jusqu’à 25 ans

La capacité à se concentrer ne serait pas encore pleinement développée chez les ados. (Photo: Mike Poresky - Flickr)
Cela expliquerait le déficit d'attention chez bien des ados
En lire plus...

8 décembre 2017 à 7h30

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur