Pavillon Omer Deslauriers à Scarborough: accès prioritaire aux francophones


11 juin 2013 à 10h09

La priorité est désormais accordée aux aînés francophones admissibles souhaitant recevoir des soins de longue durée et de fin de vie à l’unité de Bendale Acres offrant des services en français, son Pavillon Omer Deslauriers.

Curieusement, même si le Pavillon est établi depuis plusieurs années, l’accès aux 37 lits à cet étage désigné francophone accueillait aussi des anglophones, sur la base du premier arrivé, premier servi. La direction du centre a annoncé lundi que les demandes francophones admissibles seront désormais traitées en priorité pour avoir accès à ces places.

La Fondation Lavoie

L’initiative fait suite aux pressions exercées, entre autres, par la Fondation Hélène-Tremblay-Lavoie, dont le mandat est de recueillir des fonds pour les soins de longues durées en français dans le Grand Toronto.

Rappelons que Sylvie Lavoie a fondé cette organisation suite à l’expérience de sa mère, Hélène Tremblay-Lavoie, qui n’avait pas pu trouver de place dans un milieu francophone à Toronto et avait dû déménager dans la résidence francophone la plus proche, à Welland, avant de revenir au Pavillon Omer Deslauriers.

«C’est très important», explique Sylvie Lavoie, «parce que les aînés atteints de maladie dégénérative comme l’Alzheimer perdent souvent leur langue seconde (l’anglais) pour ne plus pouvoir fonctionner qu’en français.»

Ne pouvoir faire part de leurs inquiétudes, ni répondre aux questions clairement ou comprendre les options de soins peut se révéler très frustrant, voire dangereux, aboutissant parfois à des erreurs de diagnostic ou l’augmentation de troubles comportementaux chez les patients.

L’AFO applaudit

Pour le président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO), Denis Vaillancourt, «il est essentiel que les aînés francophones puissent avoir accès à des services adaptés à leurs besoins linguistiques et culturels. Il s’agit de la façon la plus efficace de répondre à leurs inquiétudes et à leurs questions en matière de soins de santé».

L’AFO a félicité «la détermination et la collaboration» de la Fondation Hélène Tremblay-Lavoie, du Centre d’accès aux soins communautaires (CASC) du Centre-Est, du Réseau local d’intégration des services de santé (RLISS) du Centre-Est, du Foyer de Soins de Longue Durée Bendale Acres et de l’Entité 4 dans ce dossier.

«Voici la preuve que lorsque la communauté travaille ensemble et parle d’une seule et même voix, elle peut accomplir de grandes choses.»

Centre d’accès aux soins communautaires

Bendale Acres est un foyer de soins de longue durée d’une capacité totale de 302 lits. Depuis le 3 juin, le Centre d’accès aux soins communautaires (CASC) du Centre-Est, responsable de la gestion des listes d’attente pour les foyers de longue durée dans la région du Réseau local d’intégration des services de santé (RLISS) du Centre-Est, donnera la priorité aux aînés francophones admissibles aux soins de longue durée qui déposent une demande pour Bendale Acres.

Le personnel du Pavillon Omer Deslauriers est bilingue et peut fournir aux résidents des services dans la langue officielle de leur choix.

Ces demandes d’admission seront inscrites dans la Catégorie 3 sur la liste d’attente, catégorie s’appliquant à toute personne ayant une particularité religieuse, ethnique ou linguistique selon La Loi de 2007 sur les Foyers de Soins de longue durée.

Les nouvelles demandes d’admission à Bendale Acres – Pavillon Omer Deslauriers doivent être remplies par un CASC en Ontario et soumises au CASC du Centre-Est.

Renseignements
Foyer de soins de longue durée Bendale Acres
CASC du Centre-Est
Entité 4 de planification des services de santé en français
RLISS du Centre-Est
Fondation Hélène-Tremblay-Lavoie

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Nationalisme ≠ suprémacisme

11 novembre 2018
Donald Trump s’est proclamé «nationaliste», le mois dernier, alors que pour Emmanuel Macron, le patriotisme est «l'exact contraire» du nationalisme, une «trahison»...
En lire plus...

13 novembre 2018 à 17h25

Un ex-Témoin de Jéhovah raconte

secte religion
Gaëtan a été élevé parmi les Témoins de Jéhovah. À 24 ans, suite à une sévère dépression, il quitte le mouvement. C’est le début...
En lire plus...

13 novembre 2018 à 9h00

Des médecins opposés aux trous de balles dans leurs patients

tuerie
La NRA vient apparemment de décider que c’était une bonne idée de s’attaquer aux médecins.
En lire plus...

13 novembre 2018 à 7h00

Des francophones bien vivants et qui le disent

Francophones hors Québec
Même, L’itinéraire, le magazine montréalais des itinérants, s’intéresse aux francophones hors Québec.
En lire plus...

12 novembre 2018 à 17h05

Les meilleures façons de tuer la francophonie ontarienne

Ne pas faire de la place aux jeunes, aux immigrants et aux francophiles est un bon moyen de ne pas intéresser les gens à...
En lire plus...

12 novembre 2018 à 14h10

Plongée au cœur de Liberty Village, ancien quartier industriel

Liberty Village
Le quartier de Liberty Village, entouré par la rue King et la Gardiner Expressway à l'Est de Toronto, est un concentré d'histoire où les...
En lire plus...

12 novembre 2018 à 11h00

Quand la lumière vient de l’intérieur

galerie Thompson Landry
Ognian Zekoff, l’un des principaux peintres hyperréalistes du Québec, spécialisé dans le «clair-obscur contemporain», veut montrer que les sources de lumière ne viennent pas seulement...
En lire plus...

12 novembre 2018 à 9h00

Hommage des Torontois aux soldats de 14-18

Centenaire armistice Jour du souvenir 2018
Ce 11 novembre au matin, des milliers de Torontois se sont rassemblées pour célébrer le centenaire de l'armistice de la Première Guerre mondiale.
En lire plus...

11 novembre 2018 à 17h00

La Grande Guerre qu’on ne saurait oublier

Chaque année, le 11 novembre nous rappelle un moment important de notre histoire, celui de cet armistice signé le 11 novembre 1918 à 5 h15,...
En lire plus...

11 novembre 2018 à 11h11

Ces colonnes dressées vers le ciel

On remarque un grand nombre de colonnes imposantes dans les grandes villes d'Europe, mais il n'existe pratiquement pas de tels monuments dans nos villes...
En lire plus...

11 novembre 2018 à 11h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur