Décès du professeur et éditeur Alain Baudot

Alain Baudot
Alain Baudot (au centre), au stand des éditions du Gref au Salon du livre de Toronto 2016. À sa gauche: Paul-François Sylvestre. Photos: François Bergeron
Partagez
Tweetez
Envoyez

Pionnier du programme bilingue du campus Glendon, à l’Université York, Alain Baudot est décédé le 4 mai, à la suite d’un cancer du pancréas.

Son épouse Carla a annoncé la nouvelle aux proches et amis: «My wonderful husband Alain died quietly today in his sleep, finally pain-free and at peace.»

Alain Baudot
Alain Baudot

Alain Baudot au Canada depuis 55 ans

Né le 7 février 1940 à Soissons (France), il est arrivé au Canada en 1966. D’abord professeur à l’Université de Montréal (1970-1971), il s’est joint au Collège Glendon où il a fondé et dirigé pendant sept ans le Département d’études pluridisciplinaires.

M. Baudot a créé de nombreux cours portant sur les littératures francophones (Afrique de l’Ouest, Antilles, Belgique, Liban, Suisse). Il a dirigé la Maîtrise en études françaises (1997-2000) et la Maîtrise en traduction (1998-2001).

Glendon «orphelin»

Pour le professeur Swann Paradis, directeur du département d’Études françaises à Glendon, «le professeur émérite Alain Baudot, respecté notamment pour l’étendue de sa culture et de ses qualités morales, a été pour ainsi dire un «père fondateur» non seulement du Département d’études françaises, mais de tout le Collège universitaire Glendon, ce qui fait de nous toutes et nous tous, désormais, des orphelin.e.s.»

À Glendon, c’est lui qui a commencé à célébrer annuellement la Journée internationale de la Francophonie (20 mars), devenue un événement communautaire important dans toute la métropole.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Alain Baudot honoré par le Salon du livre de Toronto en 2016. Entre le directeur Paul Savoie et le président Valéry Vlad.

Fondateur du Gref

Pour plusieurs, comme moi, Alain Baudot était le directeur-fondateur des Éditions du Gref depuis 1987. Il a publié les ouvrages, entre autres, de Pierre Léon et de Claude Tatilon. Il a été président du Salon du livre de Toronto de 1998 à 2006.

Alain a publié une douzaine de mes livres. Je garde le souvenir d’un éditeur cordial, dévoué et généreux. Son travail était fait bénévolement.

Alain Baudot (à droite) au stand du Gref au Salon du livre de Toronto 2016, avec Monique Maury-Léon, Hédi Bouraoui, Pierre Léon, Paul-François Sylvestre.

Alain Baudot était un mélomane averti

Certains gardent le souvenir d’un pianiste, percussionniste, chef d’orchestre, chroniqueur et critique musical à Radio-Canada. Il était le cofondateur et chef de l’Orchestre symphonique de Glendon (1968-1976).

Alain Baudot était membre de la Société royale du Canada, officier de la Couronne de Belgique, officier dans l’Ordre des Palmes académiques (France) et lauréat du Prix de l’Alliance française de Toronto.

Carla Baudot demande de ne pas envoyer de fleurs. «Alain aurait préféré un don à New Visions Toronto, où notre plus jeune fille est soignée, ou encore un don pour la recherche sur le cancer du pancréas.»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur