Alain Baudot entre dans la Confrérie gourmande du Cochon de Bayeux

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le dimanche 20 octobre, Alain Baudot, professeur au Collège Glendon de l’Université York et éditeur, sera intronisé à la Confrérie gourmande du Cochon de Bayeux. Son association avec Bayeux remonte aux 25 années pendant lesquelles il a été un membre actif de la Musique municipale et de l’Union symphonique de Bayeux.

La Confrérie gourmande du Cochon de Bayeux est assez jeune (une douzaine d’années). Elle a été parrainée, entre autres, par la Confrérie des Chevaliers des Rillettes Sarthoises de Mamers, la Confrérie de la Véritable Andouille de Vire et la Confrérie de la Gastronomie normande «La Tripière d’Or».

La cérémonie d’intronisation suit un rituel assez formel: accueil à la Halle aux Grains, mise en ordre des Confréries, entrée solennelle des Confréries, danses de folklore normand et intronisations alternées, mise en tenue civile et départ pour le banquet du cochon au château La Cheneviere.

C’est très sérieux, le Cochon de Bayeux. Le premier ministre Jean-Marc Ayrault s’est déplacé pour féliciter les deux grandes maîtresses de la confrérie lors du dernier Salon de l’agriculture à Paris.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Alain Baudot promet de mettre le même chapeau et le même costume à la prochaine remise des diplômes de Glendon…

C’est la deuxième confrérie dont Alain Baudot fait partie. L’autre, plus vénérable, est la Confrérie des Bons Entonneurs rabelaisiens de Chinon, qui inclut des membres aussi prestigieux que Marcel Carné, Gérard Depardieu, Simone Veil, Alain Robbe-Grillet, Antonine Maillet, Elizabeth Taylor, Jean-Pierre Raffarin et le regretté Pierre Léon, qui fut le parrain d’Alain Baudot.

Avant d’entonner la chanson en l’honneur du cochon de Bayeux, Alain Baudot aura une pensée toute spéciale pour Pierre Léon et Claude Tatilon. «Comme j’aurais aimé qu’ils soient à mes côtés à Bayeux le 20 octobre.»

Chanson: «C’est un cochon blanc / Blanc à taches noires / Le cochon de Bayeux / Venez tous le voir / Dans tout le pays / Y a pas plus fameux / Notre préféré / C’est l’cochon de Bayeux.»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur