De plus en plus facile d’obtenir la citoyenneté canadienne

citoyennete

16 octobre 2017 à 8h15

Depuis cette semaine, les gens qui veulent obtenir la citoyenneté canadienne devront avoir été présents au Canada, en tant que «résidents permanents», pendant au moins trois des cinq années précédant leur demande. Auparavant, cette exigence était de quatre années sur six.

Le Centre francophone de Toronto (CFT) se réjouit de ces modifications à la Loi par le gouvernement Trudeau. «Les changements vont permettre à un plus grand nombre de résidents permanents, surtout les jeunes et les aînés, de devenir Canadiens plus facilement», estime la directrice des Services aux nouveaux arrivants, Ngalula Kalunda.

La nouvelle Loi supprime aussi l’exigence de prouver son «intention» de résider au Canada après l’obtention de la citoyenneté, ce qui donne plus de latitude à ceux qui désirent habiter à l’étranger pour des raisons personnelles ou professionnelles.

Le critère d’admissibilité voulant que les demandeurs se trouvent en sol canadien au moins 183 jours par année est aussi aboli. Les modifications à la Loi prévoient également des assouplissements dans la comptabilisation du temps passé au Canada.

«C’est une bonne nouvelle pour les résidents temporaires, les réfugiés et les étudiants étrangers qui présentent une demande de citoyenneté», fait valoir la directrice de la clinique d’aide juridique du CFT, Aissa Nauthoo. «Auparavant, le temps qu’ils passaient au Canada avant de devenir résidents permanents n’était pas considéré comme du temps effectif passé au pays. Ce sera désormais comptabilisé dans le calcul de la période de présence exigée.»

Le CFT encourage le gouvernement fédéral à «poursuivre ses efforts en matière d’accessibilité, d’inclusion et de diversité», indique-t-on par voie de communiqué. «Une manière d’y parvenir serait de diminuer les frais administratifs exorbitants exigés pour présenter une demande de citoyenneté au Canada, ce qui entrave les démarches des demandeurs les plus vulnérables, à commencer par les réfugiés.»

L’aide à l’établissement des nouveaux arrivants dans la grande région torontoise est l’une des principales missions du Centre francophone, situé au 3e étage du 555 rue Richmond Ouest. Il opère aussi une clinique de santé, des services de recherche d’emploi et d’aide juridique, ainsi qu’un centre pour la petite enfance.

Le 555 Richmond ouest (près de Bathurst au sud de Queen). Le Centre francophone occupe tout le 3e étage.
Le 555 Richmond ouest (près de Bathurst au sud de Queen). Le Centre francophone occupe tout le 3e étage.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

États généraux: la métamorphose d’une identité

La grande majorité des délégués aux États généraux du Canada français de 1967-69 ont appuyé une motion favorable au droit à l’autodétermination du Québec, «territoire national des Canadiens-Français». L’opposition minoritaire est venue des représentants des communautés francophones de l’Ouest, de l’Ontario et de l’Acadie. L’événement est considéré comme marquant la fin d’un Canada français uni.
Une prise de conscience de qui on est vraiment
En lire plus...

23 novembre 2017 à 10h04

Ça brasse dans nos académies

Ancienne gravure représentant la bibliothèque de l'une des plus vieilles universités au monde, celle de Bologne en Italie. (Photo: Wikipedia Commons)
Pas d'exclusivité pour la nouvelle université franco-ontarienne
En lire plus...

22 novembre 2017 à 15h41

L’UOF veut récupérer les programmes francos de Glendon

Le «Centre d’excellence pour les études postsecondaires en français et bilingues» à l'entrée du campus Glendon de l'Université York.
L'exclusivité à Toronto, puis dans le Nord et l'Est...
En lire plus...

21 novembre 2017 à 17h20

Un astéroïde venu de très loin

Représentation d'artiste de l'astéroïde Oumuamua. (Photo: ESO / M. Kornmesser)
Jusqu'à maintenant, aucun objet ne provenait de l’extérieur de notre système solaire
En lire plus...

21 novembre 2017 à 15h05

Damien plus pop et Mehdi plus rock

Damien Robitaille
Une découverte: le Adelaide Hall
En lire plus...

21 novembre 2017 à 13h44

Offre de travail pour le Salon du Livre de Toronto

J’ai besoin d’une vingtaine de personnes pour aider à monter et démonter les stands du Salon du livre de Toronto. Vous serez payé 12$/heure. C’est un travail très physique...
En lire plus...
Print

Direction des services corporatifs et du développement organisationnel au CFT

Centre Francophone de Toronto - Le Centre Francophone de Toronto effectue un virage important dans une conjoncture de développement et de croissance des services. Pour continuer à réussir, le Centre désire faire l’expansion de...
En lire plus...
Print

Direction de la santé mentale et petite enfance au CFT

Centre Francophone de Toronto - Le Centre francophone de Toronto effectue un virage important dans une conjoncture de développement et de croissance des services. Pour continuer à réussir, le Centre désire faire l’expansion de...
En lire plus...
Print

Direction de la santé primaire et promotion de la santé au CFT

Centre Francophone de Toronto - Le Centre Francophone de Toronto effectue un virage important dans une conjoncture de développement et de croissance des services. Pour continuer à réussir, le Centre désire faire l’expansion de...
En lire plus...

Les Indisciplinés, libres dans l’absurde avec leur nouvelle metteure en scène

Les Indisciplinés incarnent les personnages de Frontières Libres.
Début décembre à l'auditorium de l'école Toronto Ouest
En lire plus...

20 novembre 2017 à 16h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur