Courir est une drogue

Partagez
Tweetez
Envoyez

Après avoir couru suffisamment longtemps, les joggeurs ressentent une impression d’euphorie. Cette sensation est causée par la sécrétion dans le cerveau d’endocannabinoïdes, des substances présentes dans le cannabis.

Des chercheurs ont voulu savoir si le cerveau des chiens et des furets produisait ou non des endocannabinoïdes sous l’effet de la course. Ils ont constaté que c’était le cas pour le meilleur ami de l’Homme, mais pas pour le furet.

Les scientifiques émettent l’hypothèse que l’humain et le chien sécrètent des endocannabinoïdes parce que leur physiologie leur permet de parcourir de longues distances à la course. Le furet, lui, n’est pas adapté pour courir longtemps. La sensation de plaisir ressentie durant la course jouerait le rôle de récompense pour avoir fait cet effort.

Voilà qui a dû motiver nos ancêtres à courir et, ainsi, à mieux chasser et être en meilleure santé. Les personnes sédentaires auraient avantage à prendre exemple sur eux…

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur