Connaissez-vous la twittérature?

Chantale Gingras, La vie est brève, historiettes, Québec, Éditions L’instant même, coll. Twittérature, 2016, 96 pages, 14,95 $.

Chantale Gingras, La vie est brève, historiettes, Québec, Éditions L’instant même, coll. Twittérature, 2016, 96 pages, 14,95 $.


13 février 2017 à 20h04

Avec les réseaux sociaux, notamment Twitter, la communication est instantanée et brève. Dans le cas de Twitter, le message doit comporter un maximum de 140 caractères, espaces comprises. Ces courts textes, nouvelles et pensées peuvent donner lieu à ce qu’il est convenu d’appeler la twittérature. Chantale Gingras a publié 265 tweets ou historiettes dans La vie est brève.

Les petites perles que nous offre l’auteure sont en effet très courtes, mais surtout riches de vie et de sens. Les cinq sections qui constituent ce savoureux recueil (Amours, Portraits, Ricochets, La Vie, la vie et Fatalité) lui permettent de saisir l’essentiel en un tour de plume. Les thèmes touchent au quotidien: le désir, la trahison, la désillusion, la vieillesse, la maladie, la mort.

Rien comme donner quelques exemples pour illustrer cette nouvelle forme littéraire. Sous la rubrique Amours, on peut lire: «Chaque matin, après le départ de Louis, Sara humait longuement son oreiller pour y respirer un peu ses rêves. Ils étaient 100% coton.»

Ou encore  «C’est son meilleur ami, son confident. Son complice depuis quatre ans. Elle se voit déjà mariée. Il l’aime bien, mais préfère les hommes.»

La section Portraits offre un vaste éventail d’instantanés, dont voici un exemple bien tourné: «Il est bardé de diplômes. Il cite les grands auteurs dans le texte, connaît les vins, sait tout sur la Corée du Nord mais rien sur sa femme.»

L’écriture d’une pensée percutante se fait souvent plus aisément en ayant recours à plusieurs phrases. L’espace réduit qui caractérise les gazouillis exige une rare concision dont Chantale Gingras sait faire preuve. Toujours dans la section Portraits, on peut lire  «Il n’était bon dans aucun sport. Sa virilité pâlissait sur le terrain. Il ne savait que lire, penser, réfléchir. Et aimer. Comme un homme.»

La vie nous réserve parfois (souvent) de mauvaises surprises. Nous avons beau nous préparer, prendre des précautions, faire un détour, le destin sait se moquer de nous. À preuve: «Il partit 30 minutes plus tôt pour éviter les embouteillages. Il arriva juste à temps sous le viaduc pour accueillir le bloc de béton.» Ce gazouillis figure sous la rubrique Ricochets.

Voici un exemple de ce qu’on peut lire au sujet de La vie, la vie: «Son humeur maussade le quitte soudain. Son travail, les factures à payer, sa femme hystérique n’existent plus. Le Canadien a gagné la coupe.»

Même les réseaux sociaux sont le sujet d’un tweet: «Mathieu quitte Facebook et monte souper avec sa mère. Ailleurs, une fille de quatorze ans fixe son écran et pleure sa réputation perdue.»

Le dernier thème du recueil porte sur la Fatalité. Ici, la twittérature se fait plus triste: «Berthe pleure. Sa perruche s’est enfuie. Couché sur les genoux de sa maîtresse inconsolable, le chat adoré se lèche lentement les babines.»

Ou encore: «Elle cuisine. Sa fille de six ans joue sur le perron devant la maison. Quand le souper est prêt, la petite n’est plus là. Envolée. Enlevée.»

Les 265 historiettes ou gazouillis de Chantale Gingras peuvent se lire indépendamment les uns des autres, mais le recueil se loge nettement à l’enseigne de la cohérence, voire de l’harmonie.

Une nouvelle forme littéraire est née. Vive la twittérature!

 

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Employé a la vente au detail – MEPHISTO

MEPHISTO
La boutique de chaussures « MEPHISTO confort de France » recherche un collaborateur à la vente au 1177  Yonge St à Toronto (centre ville), au Nord de Bloor St Summerhill station...
En lire plus...

Il y en a pour tous les goûts: les concerts gratuits des 23 et 24 septembre

Francophonie en fete
Un véritable tour du monde de la musique francophone
En lire plus...

21 septembre 2017 à 9h11

Les Voix du cœur recherchent de nouveaux talents

Une scène du spectacle des Voix du Coeur au théâtre Bluma Appel en mai 2016.
Le spectacle du printemps portera sur les cinq sens...
En lire plus...

20 septembre 2017 à 16h57

Didier Leclair se dit «écrivain de la marge»

Didier Leclair à la bibliothèque de Toronto le 18 septembre.
Écrire en français hors Québec: tout un défi
En lire plus...

20 septembre 2017 à 16h03

Six Franco-Ontariens à la rencontre d’une Première Nation

Les Franco-Ontariens participent à une cérémonie autochtone.
Au pays des Wahgoshigs
En lire plus...

20 septembre 2017 à 13h31

Nouveau conseil d’administration pour le CFT

Le nouveau conseil d'administration du Centre francophone de Toronto. À gauche: le président Jean-Luc Bernard.
Le CFT a reçu le titre d’«organisation phare» de la part de Centraide/United Way
En lire plus...

19 septembre 2017 à 17h35

Des wraps pour les adeptes de l’alimentation crue

WrapItUpRAW-taco-web-79f4912ff1dacc222fd91b2b6532550aacd9e3fb
La production exige beaucoup de travail, mais la commercialisation se fait en un tour de main.
En lire plus...

19 septembre 2017 à 15h21

Les finalistes du prix Christine-Dumitriu-van-Saanen

Paul-François Sylvestre, Gabriel Osson, Claude Guilmain
Tous Torontois
En lire plus...

19 septembre 2017 à 11h22

Rentrée télé: des champions… et un point de saturation

La série de six épisodes Comment devenir adulte, de Wookie Films (Winnipeg), est diffusée cet automne sur la chaîne Unis. Dans la photo, Rémi, Vanessa, Simon et Bréanne préparent la rentrée au Collège Louis-Riel. (Photo: Wookie Films)
L’offre télévisuelle de l’automne est lancée dans l’inquiétude. Les producteurs se mobilisent pour défendre la clause d’exception culturelle attaquée par Washington dans les pourparlers...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 16h01

Des Gémeaux pour l’Ontario

L’émission Cochon Dingue, réalisée par le Franco-Ontarien Mathieu Pichette (à gauche), a remporté plusieurs prix dimanche  au gala des Gémeaux. Mathieu Pichet, Stéfany Brulier, Julie Lavalée, Sébastien Hurtubise, Carlos Soldevila, Micheline Sylvestre, Pascal Morissette, Pascal Barriault, Marie-Lou Morin. (Photo: Paul Ducharme)
Des producteurs et des artisans franco-ontariens se sont illustrés au gala de la télévision et des médias numériques.
En lire plus...

18 septembre 2017 à 14h45

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur