Cinéfranco: soutenir le cinéma indépendant

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le Labo a profité du festival Cinéfranco pour exposer son projet de recherche sur les coopératives de productions indépendantes.

En constatant la carence d’organismes de production en Ontario par rapport au Québec, Dominic Desjardins et Nadine Valcin (tous deux réalisateurs et membres du FRIC) ont pris la tête de ce projet. Les deux directives principales étaient la nécessité de connaître les besoins de réalisateurs francophones et la défense du cinéma indépendant.

Véritable projet de recherche, après l’étude des différentes structures de productions indépendantes au Québec, ils ont fourni un rapport complet des modèles exportables et des modalités d’adaptation.

Durant le festival Cinéfranco, plusieurs tables rondes vont être organisées entre les réalisateurs pour cerner les besoins actuels. Salomé Viguier, directrice du Labo, nous explique: « L’entrain et l’intérêt des personnes qui ont répondu présentes prouvent que les besoins existent. Il reste encore à les cerner et à voir comment les modèles étudiés au Québec peuvent être transposables en Ontario. »

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour Salomé, il est indispensable de rassembler les artistes pour évaluer les besoins et souligne combien il est facile de se retrouver isolé dans un processus de réalisation.

Pour exposer la qualité des productions francophone, une projection de courts-métrages a également été proposée jeudi dernier au cinéma le Carlton. Sept courts ont été diffusés: Ouvert/Fermé de Christos Tsirbas, Boxset 3D de Emmanuel Albano, Pour Dieu et Patrie de Andréanne Germain, Farandole de Danielle Sturk, Embargo de Jocelyn Forgues, Chloé de Marc-Olivier Comeau, Aquarium de Phillipe Grégoire, et Les Adieux de la grise de Hervé Demers.

Avec des résultats tous plus différents les uns que les autres, la sélection effectuée par le FRIC, le Labo et Cinéfranco, prouve la variété et la liberté, dont jouit le cinéma indépendant. La séance a été de plus un succès avec une centaine de spectateurs, ce qui prouve que la curiosité existe pour ce genre de cinéma.

* * *
À lire: d’autres articles de L’Express sur Cinéfranco

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur