Plus de cadavres que d’enquêteurs chez Scott Thornley

Scott Thornley, De chrome et de sang
Scott Thornley, De chrome et de sang, roman traduit de l’anglais par Éric Fontaine, Montréal, Éditions Boréal, coll. Boréal Noir, 2021, 528 pages, 32,95 $.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Auteur de romans policiers, Scott Thornley campe son inspecteur d’homicides MacNeice dans la municipalité fictive de Dundurn. Son plus récent ouvrage traduit en français s’intitule De chrome et de sang, une brique de 520 pages.

Dundurn, comme le nom du château à Hamilton, s’étend le long du lac Ontario sous un ciel sans nuages. «Les eaux fraîches du lac et de la baie scintillaient dans le bleu infini du large». Eaux sur le point de devenir troubles lorsqu’on commence à découvrir des cadavres coulés dans des colonnes de béton.

On assiste dès lors à une guéguerre entre cimenteries, alimentée par des gangs de motards.

Un tueur en série

Puis entre en scène un tueur en série dont les victimes sont des femmes membres de minorités visibles, à qui tout réussissait. Comme la jeune enquêtrice Fiza Aziz, que l’inspecteur MacNeice a fait venir d’Ottawa, et qui n’hésitera pas à servir elle-même d’appât.

Thornley farcit son récit de courtes répliques qui donnent une idée de ce à quoi il convie ses lecteurs.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Dans quelle histoire de cinglés on s’est foutus?»

«Avec toi, faut toujours que ça vire en film d’horreur.»

«Il y a plus de cadavres que d’enquêteurs.»

Intrigue complexe

L’intrigue du roman devient une affaire à la fois limpide et complexe. On est submergé par des corps et par des scénarios pas possibles.

Le tueur traque ses victimes, connaît leurs habitudes, sait exactement où elles se trouvent à un moment précis, frappe rapidement, sans prévenir, puis disparaît, ni vu ni connu.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le suspect est décrit comme «le magicien d’Oz des Templiers», un chevalier moderne, sans peur et sans reproche. Il a une seule demande à formuler, c’est qu’on l’appelle désormais l’«assassin blanc», parce qu’il élimine des femmes de tête et des reproductrices potentielles venues ici de pays lointains.

De chrome et de sang est un roman suffocant où la violence, tant physique que psychologique, demeure omniprésente.

Scott Thornley

Selon le Toronto Star, «aucun écrivain ne saisit aussi bien la violence de notre époque que Scott Thornley». Il nous offre un portrait sombre et juste des tensions qui pèsent sur notre société et qui risquent à tout moment d’exploser.

Originaire de Hamilton, Scott Thornley est membre de l’Académie royale des arts du Canada et de l’Ordre du Canada.

Sa série de romans policiers consacrée à l’inspecteur MacNeice, qui compte actuellement quatre tomes, a remporté un franc succès au Canada comme à l’étranger.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur