962 sites patrimoniaux désignés par l’UNESCO

Partagez
Tweetez
Envoyez

En 2012, l’UNESCO a célébré le 40e anniversaire de la Convention du patrimoine mondial. Pour souligner cet événement, les Éditions UNESCO et les Éditions Atlas ont publié Le grand atlas UNESCO patrimoine mondial, qui recense les 962 biens mondiaux (composés de 745 sites culturels, 188 sites naturels et 29 sites mixtes). Le Canada en compte seize.

«Le patrimoine est l’héritage du passé dont nous profitons aujourd’hui et que nous transmettons aux générations à venir. Nos patrimoines culturel et naturel sont deux sources irremplaçables de vie et d’inspiration.»

Tel est le credo au cœur de la Convention du patrimoine mondial adoptée par la Conférence générale de l’UNESCO à Paris le 16 novembre 1972. Depuis, elle a été ratifiée par 189 États parties.

Pour figurer sur la liste du patrimoine mondial, un site doit avoir une valeur universelle exceptionnelle et satisfaire à au moins un des dix critères de sélection.

Ces derniers incluent: représenter un chef-d’œuvre du génie créateur humain, apporter un témoignage unique sur une tradition culturelle ou une civilisation vivante ou disparue, représenter des phénomènes naturels ou des aires d’une beauté naturelle et d’un importance esthétique exceptionnelles, offrir un exemple éminent d’un type de construction ou d’ensemble architectural ou technologique ou de paysage illustrant une ou des périodes significative(s) de l’histoire humaine.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le Canada compte sept sites culturels et neuf sites naturels:

• Lieu historique national de l’Anse aux Meadows (1978 – T.-N.)
• Parc national Nahanni (1978 – T.-N.-O.)
• Parc provincial Dinosaur (1979 – Alberta)
• Kluane/Wrangell-St Elias/Glacier Bay/Tatshenshini-Alsek (1979, Yukon)
• SGang Gway (1981 – village haïda, C.-B.)
• Le précipice à bisons Head-Smashed-In (1981 – Alberta)
• Parc national Wood Buffalo (1983 – Alberta)
• Parc des montagnes Rocheuses canadiennes (1984 – Alberta et C.-B.)
• Arrondissement historique du Vieux-Québec (1985)
• Parc national du Gros Morne (1987 – T.-N.)
• Le Vieux Lunenburg (1995 – N.-É)
• Parc international de la paix Waterton-Glacier (1995 – Alberta)
• Parc national de Miguasha (1999 – Québec)
• Canal Rideau (2007 – Ontario)
• Falaises fossilifères de Joggins (2008 – N.-É.)
• Le paysage de Grand-Pré – 2012 – N.É.).

Cet atlas donne une très courte description de quelques sites seulement par pays.

Pour le Canada, on décrit le Lieu historique national de l’Anse aux Meadows et le Parc des montagnes Rocheuses canadiennes.

Chose assez curieuse, les cartes géographiques détaillées sont en anglais seulement.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour l’Europe, par exemple, on a écrit Belgium, Spain, Italy, Netherlands, etc. Il en va de même pour plusieurs légendes de symboles (transnational with multiple locations sites, par exemple).

Le grand atlas UNESCO patrimoine mondial est surtout un ouvrage technique qui permet de trouver rapidement les sites naturels et culturels de très grande importance au monde.

Une fois que les noms du site et du pays sont identifiés, il vous faudra fouiller ailleurs pour trouver des renseignements exhaustifs à leur sujet.

Le grand atlas UNESCO patrimoine mondial, Éditions UNESCO et Éditions Atlas, 2012, 288 pages, 69,95 $.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur