70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme

L’Arabie saoudite mérite notre attention

Déclaration universelle des Droits de l'Homme
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le 10 décembre prochain marquera le 70e anniversaire de l’adoption de la Déclaration universelle des droits de l’homme.

C’est à Paris que les 58 États constituant alors l’Assemblée générale des Nations Unies adoptent ce qui devrait être, pour chacun de nous, une source d’inspiration pour promouvoir l’exercice universel des droits de la personne.

Déclaration universelle des Droits de l'Homme
LIBERTÉ : «Nul ne peut être arbitrairement arrêté, détenu ni exilé.»

Abstentions notoires

Lors de l’adoption de la Déclaration universelle, huit pays s’abstiennent de voter: Afrique du Sud, Arabie saoudite, Biélorussie, Pologne, Tchécoslovaquie, Ukraine, Union soviétique et Yougoslavie.

Pour célébrer ce 70e anniversaire, nous sommes invités à prendre connaissance de l’édition illustrée de la Déclaration universelle des droits de l’homme, publiée dans les six langues officielles des Nations Unies: anglais, arabe, chinois, espagnol, français et russe.

Nous sommes aussi invités à enregistrer une vidéo de nous en train de lire l’un des 30 articles de la Déclaration.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Déclaration universelle des Droits de l'Homme
DÉMOCRATIE : «1. Toute personne a le droit de prendre part à la direction des affaires publiques de son pays, soit directement, soit par l’intermédiaire de représentants librement choisis. 2. Toute personne a droit à accéder, dans des conditions d’égalité, aux fonctions publiques de son pays. 3. La volonté du peuple est le fondement de l’autorité des pouvoirs publics ; cette volonté doit s’exprimer par des élections honnêtes qui doivent avoir lieu périodiquement, au suffrage universel égal et au vote secret ou suivant une procédure équivalente assurant la liberté du vote.»

L’Arabie saoudite

Mais pourquoi ne pas profiter de l’occasion pour poser un geste concret visant à encourager un pays ou l’autre à faire davantage d’efforts en vue d’un réel respect des droits de la personne. L’actualité des dernières années démontre que l’Arabie saoudite mérite notre attention.

L’Arabie saoudite n’a pas adhéré au Pacte international relatif aux droits civils et politiques, entrée en vigueur le 23 mars 1976. Toutefois, jusqu’en 2019, l’Arabie saoudite est membre du Conseil des droits de l’homme, un organe intergouvernemental du système des Nations Unies, composé de 47 États élus pour un mandat de trois ans au scrutin secret à la majorité des membres de l’Assemblée générale et qui ont la responsabilité de renforcer la promotion et la protection des droits de l’homme autour du globe.

Le site Internet des Nations Unies diffuse une importante documentation sur les observations des organes de la Charte et des organes des traités par rapport aux droits de la personne en Arabie saoudite.

Raif Badawi
Raif Badawi

Raif Badawi

Amnistie internationale nous propose cinq moyens d’agir maintenant en faveur de Raif Badawi, un blogueur condamné à 1000 coups de fouets en Arabie saoudite pour avoir «insulté l’Islam». Sa femme et ses enfants sont au Canada en tant que réfugiés depuis plusieurs années.

Son avocat, Waleed Abu al-Khair, a lui-même été condamné à 15 ans d’emprisonnement après des années de harcèlement, d’arrestations, de menaces et de procès pour avoir dénoncé les atteintes aux droits humains en Arabie saoudite.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Waleed Abu al-Khair
Waleed Abu al-Khair

Jamal Khashoggi

Le 23 août dernier, le maintien en détention arbitraire de plusieurs défenseurs des droits des femmes en Arabie saoudite était dénoncé.

Si vous avez besoin d’un autre exemple pour passer à l’action, prenez connaissance de la demande conjointe d’Amnistie internationale, Reporters sans frontières, Human Rights Watch et le Comité pour la protection des journalistes, présentée au secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres, pour la mise sur pied d’une enquête des Nations Unies sur l’exécution extrajudiciaire du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, dans le consulat d’Arabie saoudite à Istanboul, en Turquie, le 2 octobre dernier.

Jamal Khashoggi
Jamal Khashoggi

Venu au consulat pour obtenir des documents en vue de son mariage, Khashoggi, chroniqueur au Washington Post entre autres médias, aurait été torturé, tué et démembré par une équipe qu’on croit à la solde du prince héritier Mohammed ben Salmane. Son corps n’a pas été retrouvé. Après avoit tout nié pendant quelques jours, Ryad affirme maintenant que Khashoggi aurait trouvé la mort au cours d’une rixe.

Si ça vous tente d’écrire…

Abdullah bin Yahya Al-Muallami est le représentant permanent de l’Arabie saoudite aux Nations Unies, à New York. Son adresse courriel est [email protected]

Au Canada, l’ambassade de l’Arabie saoudite est située au 201, promenade Sussex, Ottawa K1N 1K6; courriel: [email protected]

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur