Au zoo de Toronto, la préservation passe par l’éducation

Innovation et vulgarisation au centre des préoccupations du zoo

Zoo de Toronto

5000 animaux peuplent le zoo


1 juin 2018 à 17h44

Reptiles, ours, chameaux, pandas, panthères… C’est de la forêt tropicale au Pôle Nord que les visiteurs peuvent faire un tour du monde de la faune et de la flore en une journée.

Situé au nord de Scarborough, le zoo de Toronto héberge près de 5000 animaux et reçoit la visite d’1,3 million de visiteurs annuels. Plus grand zoo du Canada, et l’un des plus importants du monde, il fait bon de déambuler d’enclos en enclos.

À la pointe de la recherche, le zoo est un précurseur. Grâce à des équipements innovants, sa volonté de vulgarisation et une politique de communication qui se veut proche du public, le zoo sait se rendre accessible aux petits et aux grands.

Pour une nouvelle édition, embarquez à bord du safari de Visites Express.

Un zoo humain

Pauline Delnatte travaille depuis trois ans au zoo de Toronto. Elle fait partie d’une équipe de cinq vétérinaires chargée de s’occuper du bien-être des animaux du zoo. Ce qu’elle apprécie, c’est l’humanité du zoo.

Des bénévoles, mais également des professionnels prennent en charge le public, en expliquant comment les soigneurs s’occupent des différentes espèces et nous remettent à l’état sauvage en nous racontant les vies d’un rhinocéros ou d’un ours polaire.

Depuis le 1e juillet 2017, un nouveau pas a été franchi par le zoo avec l’ouverture du Wildlife Health Centre, un hôpital pour animaux qui allie chirurgie vétérinaire et recherches. Un zoo à la pointe puisque ses recherches sont partagées à l’ensemble de la communauté médicale internationale.

zoo toronto
Le Wildlife Health Centre du zoo de Toronto

Pour sauver nos furets à pattes noires, le zoo consacre une partie de ses ressources à de nombreux projets de conservations.

C’est un zoo pédagogique et cela s’en ressent. D’une zone géographique à une autre, le personnel du zoo est réparti et se rend disponible pour apporter précisions et informations sur nos chères bêtes. L’objectif est vraiment de sensibiliser le public à la préservation de l’écosystème.

zoo toronto
Des bénévoles du zoo montrant un hibou au public

Défense de toucher aux rhinos

Ryan s’occupe des rhinocéros qu’il aime appeler ses «gros chiens». Quand on les appelle, Timothée ou  Kyren vont répondre. Dotés de personnalités différentes selon Ryan, ils ont une mémoire d’éléphant.

En Asie, on prête à la corne du rhinocéros des vertus médicales et aphrodisiaques. Bien qu’infondées, ces croyances persistent et la corne de rhinocéros se vend à prix d’or sur le marché noir. Le zoo de Toronto s’est engagé dans la lutte contre le braconnage notamment en organisant de nombreuses collectes de fonds.

Les deux papas rhinos du zoo font parti du programme espèces menacées. Ils pourront potentiellement sauver leur espèce en donnant naissance.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

La station Kipling: circulez, y a rien à voir

Cette semaine, nous poursuivons les Visites Express consacrées aux extrémités du métro torontois. Après Finch et McCowan, nous nous sommes rendus à l'ouest de...
En lire plus...

21 février 2019 à 13h00

Common law en français: Calgary devance Toronto

Ian Holloway, doyen, Faculté de droit, Université de Calgary; Nickie Nikolaou, vice-doyenne (Calgary); Adam Dodek, doyen, Faculté de droit, Université d’Ottawa; Caroline Magnan, directrice du Programme de certification de common law en français; Alexandra Heine, étudiante de 3e année en droit (Calgary).
Un nouveau partenariat sur l'enseignement de la common law, conclu entre les facultés de droit de l’Université d’Ottawa et de l’Université de Calgary, va...
En lire plus...

21 février 2019 à 11h00

Incertitude environnementale et arrogance humaine

roman
Le premier roman de Christiane Vadnais, Faunes, est un récit dystopique qui s’insère dans un courant de fiction climatique.
En lire plus...

21 février 2019 à 9h00

Ils ont apporté la rougeole à l’école

Encore un. Un père de famille qui se retrouve au centre d’une poussée de cas de rougeole, en Colombie-Britannique, reconnaît ne pas avoir fait...
En lire plus...

21 février 2019 à 7h00

Une assemblée citoyenne de l’AFO sur Facebook

Résistance
L'Assemblée de la francophonie de l'Ontario organise sa première assemblée citoyenne en direct sur Facebook le mardi 26 février à 17 h.
En lire plus...

20 février 2019 à 17h10

McMichael accueille l’art pluriel de Françoise Sullivan

McMichael
Les femmes à l’honneur! Depuis le 16 février, le Musée d'art canadien McMichael ouvre ses portes à deux expositions itinérantes sur deux grandes artistes:...
En lire plus...

20 février 2019 à 13h00

Facebook, sauveur des journaux?

journaux, presse, médias
Responsable majeur de leur détresse, Facebook vient aujourd’hui au secours des journaux désemparés en promettant 300 millions $ pour divers projets de journalisme local....
En lire plus...

20 février 2019 à 11h00

Roman d’une culture générale transcendante

livre
L’action de Complot à l’Unesco, le tout dernier roman d’Alain Bernard Marchand, se déroule en grande partie à Paris, siège de l’institution onusienne du...
En lire plus...

20 février 2019 à 9h00

Traitement miracle? Posez ces deux questions

science
Une annonce pour le moins spectaculaire — un traitement pour le cancer dès 2020 — a attiré l’attention des médias il y a deux...
En lire plus...

20 février 2019 à 7h00

Bien plus qu’une école de métiers

Club canadien de Toronto
Le Collège Boréal est bien plus qu’une institution post-secondaire, près du quart de ses étudiants possédant déjà un diplôme universitaire et venant y trouver...
En lire plus...

19 février 2019 à 22h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur