«Wherever qu’on va, on va y arriver»

Pierre-André Doucet, Sorta comme si on était déjà là, récits, Sudbury, Éditions Prise de parole, 2012, 165 pages, 17,95 $.

5 mars 2013 à 10h42

Pierre-André Doucet a publié un premier ouvrage intitulé Sorta comme si on était déjà là. «Sorta» vient de l’anglais «sort of», le titre est un exemple du chiac, dialecte franco-anglo-acadien parlé dans la région du sud-est du Nouveau-Brunswick. Ce recueil de «récits et d’errances» est principalement écrit en français standard, avec parfois des rares accents de chiac.

Je vous donne tout de go quelques exemples de chiac: «C’est fine, reste à Moncton comme tu veux / juste call-moi met que tu seye là, ok?» Pour décrire une averse, l’auteur écrit «y verse, y pour, et j’le prends. i take it in. je me laisse soaker.» Autre exemple: «Whatever que tu veux, buddy.»

Le style de Pierre-André Doucet, musicien de profession, est assez poétique. Un personnage prénommé Thomas se retrouve seul avec le coucher du soleil, au lieu d’un mec.

L’auteur écrit que les couleurs du coucher de soleil interpellent Thomas: «rose bleu mauve viens magenta orange feu rouge brûlé viens nuages pourpres bleus gris». Façon originale de décrire le plaisir solitaire.

Le contenu homosexuel de ce recueil est assez présent. Un jeune homme attend la visite de son frère et s’empresse de cacher les condoms, lubrifiants, affiches de rugbymen, magazines et photos compromettantes. Un autre baise avec un gars «qui lui avait fait un nombre honteux de propositions».

L’errance est aussi très présente dans cet ouvrage. Un personnage maghrébin «oscille entre sable et eau… entre Allah et l’alouette».

Sorta comme si on était déjà là va dans tous les sens; on passe de la plage Parlee (N.-B.) au soleil afghan, puis à Soweto et Beyrouth. Pierre-André Doucet a d’ailleurs été finaliste aux Jeux de la Francophonie, tenus à Beyrouth en 2009, pour Deux préludes, opus posthume (qui est repris dans le recueil).

La thématique du recueil peut se résumer de diverses façons. Sans savoir qui on est et à quel groupe on appartient, mais n’ignorant pas «que la vie demeure imparfaite et instable», il est possible de croire que «wherever qu’on va, on va y arriver».

Une autre façon de cerner la thématique consiste à dire que «tu te trouves dans un alliage de schizophrénie de précarité sociale et de fatigue cumulée et l’air stagne et étouffe et les sorties ne sont pas clairement indiquées». Il nous faut souvent lire entre les lignes.

En résumé, Sorta comme si on était déjà là cherche à comprendre un monde devenu bordélique à notre insu.

Pour y arriver, mieux vaut marcher avec une main qui se creuse dans la nôtre, comme une ancre dans le présent.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Employé a la vente au detail – MEPHISTO

MEPHISTO
La boutique de chaussures « MEPHISTO confort de France » recherche un collaborateur à la vente au 1177  Yonge St à Toronto (centre ville), au Nord de Bloor St Summerhill station...
En lire plus...

Il y en a pour tous les goûts: les concerts gratuits des 23 et 24 septembre

Francophonie en fete
Un véritable tour du monde de la musique francophone
En lire plus...

21 septembre 2017 à 9h11

Les Voix du cœur recherchent de nouveaux talents

Une scène du spectacle des Voix du Coeur au théâtre Bluma Appel en mai 2016.
Le spectacle du printemps portera sur les cinq sens...
En lire plus...

20 septembre 2017 à 16h57

Didier Leclair se dit «écrivain de la marge»

Didier Leclair à la bibliothèque de Toronto le 18 septembre.
Écrire en français hors Québec: tout un défi
En lire plus...

20 septembre 2017 à 16h03

Six Franco-Ontariens à la rencontre d’une Première Nation

Les Franco-Ontariens participent à une cérémonie autochtone.
Au pays des Wahgoshigs
En lire plus...

20 septembre 2017 à 13h31

Nouveau conseil d’administration pour le CFT

Le nouveau conseil d'administration du Centre francophone de Toronto. À gauche: le président Jean-Luc Bernard.
Le CFT a reçu le titre d’«organisation phare» de la part de Centraide/United Way
En lire plus...

19 septembre 2017 à 17h35

Des wraps pour les adeptes de l’alimentation crue

WrapItUpRAW-taco-web-79f4912ff1dacc222fd91b2b6532550aacd9e3fb
La production exige beaucoup de travail, mais la commercialisation se fait en un tour de main.
En lire plus...

19 septembre 2017 à 15h21

Les finalistes du prix Christine-Dumitriu-van-Saanen

Paul-François Sylvestre, Gabriel Osson, Claude Guilmain
Tous Torontois
En lire plus...

19 septembre 2017 à 11h22

Rentrée télé: des champions… et un point de saturation

La série de six épisodes Comment devenir adulte, de Wookie Films (Winnipeg), est diffusée cet automne sur la chaîne Unis. Dans la photo, Rémi, Vanessa, Simon et Bréanne préparent la rentrée au Collège Louis-Riel. (Photo: Wookie Films)
L’offre télévisuelle de l’automne est lancée dans l’inquiétude. Les producteurs se mobilisent pour défendre la clause d’exception culturelle attaquée par Washington dans les pourparlers...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 16h01

Des Gémeaux pour l’Ontario

L’émission Cochon Dingue, réalisée par le Franco-Ontarien Mathieu Pichette (à gauche), a remporté plusieurs prix dimanche  au gala des Gémeaux. Mathieu Pichet, Stéfany Brulier, Julie Lavalée, Sébastien Hurtubise, Carlos Soldevila, Micheline Sylvestre, Pascal Morissette, Pascal Barriault, Marie-Lou Morin. (Photo: Paul Ducharme)
Des producteurs et des artisans franco-ontariens se sont illustrés au gala de la télévision et des médias numériques.
En lire plus...

18 septembre 2017 à 14h45

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur