Voyage hors du temps au cœur de la Distillerie

Partagez
Tweetez
Envoyez

C’est dans l’ambiance magique du quartier historique de la Distillerie, entre les anciennes cuves à vin qui donnent à la galerie Thompson Landry cette atmosphère si unique et chaleureuse, que sont exposés les tableaux des artistes contemporains québécois Pierre Chenier et François Carrier sous le titre Intemporel.

«C’est la rencontre entre un vieux loup expérimenté, Pierre Chenier et un jeune loup très prometteur, François Carrier», répond l’un des propriétaires de cette galerie spécialisée dans l’art québécois lorsqu’on lui demande de décrire cette exposition qui a ouvert ses portes le mercredi 15 février.

«Nous avons décidé de les réunir pour cette exposition intitulée Intemporel parce chacune de leurs œuvres est difficile à situer dans le temps et que l’originalité de leurs démarches artistiques faisait l’unanimité auprès de différents amateurs d’art.»

En effet, originalité est bien le mot qui décrit les travaux de ces deux artistes résultant de la superposition de couches de différentes matières et de couleurs. Les oeuvres de François Carrier se situent à la limite entre la peinture et la sculpture.

Sa série intitulée Ingeniosus est une magnifique interprétation du génie humain symbolisé par le profil d’une personne au-dessus de laquelle se trouve une boîte. Comme d’autres détails, celui-ci est creusé légèrement dans les solides tableaux de bois.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Mon intention est de concevoir quelque chose de figuratif sans pour autant atteindre la pure représentation», explique l’artiste. Selon l’éclairage, l’alchimie entre l’huile de lin et le vernis révèle comme par magie de nouvelles couleurs au tableau qui le rendent inlassable à ceux qui le contemplent.

Créer des oeuvres interprétables différemment est aussi l’un des parti pris artistiques de Pierre Chenier. Ses tableaux qui au premier abord rappellent des peintures d’hommes préhistoriques, sont abstraits et ne racontent pas d’histoire. Comme le décrit l’artiste, il s’agit plutôt d’un décor qui attend qu’une histoire y soit racontée.

Travaillés par couches sur lesquelles l’artiste revient plusieurs fois en grattant ou effaçant à l’aide d’une éponge et dessinés avec des outils minimes comme de l’encre, de la laque, du fusain et des pigments, ses tableaux donnent la curieuse impression d’avoir traversé les années.

Une exposition à découvrir jusqu’au 4 mars à la galerie Thompson Landry, bâtiment 5, quartier de la Distillerie, 55 rue Mill. Pour plus de renseignements, appeler au 416-364-4955.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur